Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19.03.2018

À vous de jouer ? (n°501)

Si une réduction de 20% est accordée sur une voiture, de quel pourcentage le prix de vente devra-t-il être augmenté pour que la voiture soit revendue à son prix initial ?

Réponse lundi prochain

Réponse "à vous de jouer n°500"

Que collectionne un buticulamicrophile ?

  • des mignonnettes contenant de l’alcool

16.03.2018

Lire "Les derniers jours de Versailles"

paris,livre

1789 est “l’année sans pareille” de notre histoire. À Versailles plus qu’ailleurs on voit, cette année là, le pouvoir royal se déliter, l’Assemblée Nationale triompher et le peuple faire irruption sur la scène politique.

Alexandre Maral, conservateur de Versailles sait nous restituer l’enchaînement des évènements à la lumière de la perception qu’en ont eue les habitants de la cité royale.

“Tâchez de me sauver mon pauvre Versailles” tel est le dernier souhait de Louis XVI avant de gagner Paris à la suite des journées d’octobre, journées que l’auteur nous rend vivantes dans les moindres détails.

Le souhait a été exaucé, mais le lecteur reverra Versailles sous un autre jour à la suite de cette lecture.

Jean-Paul

15.03.2018

Stationnement prolongé sur un emplacement interdit & amendes

Stationnement prolongé sur un emplacement interdit : peut-on avoir plusieurs amendes ?paris,stationnement

Dans une décision du 30 janvier 2018, la Cour de cassation rappelle qu'un stationnement gênant ou interdit, même s'il dure plusieurs jours, ne constitue qu'une seule infraction et ne peut être sanctionné qu'une fois.

Lire la suite ICI

Jeanet

13.03.2018

Expo "Je suis couturier"

paris,expositionLe couturier Azzedine Alaia nous a quitté il y a peu de temps. Mais il laisse des chefs-d’œuvre dans la haute couture.

En 2014 il avait exposé au palais Galliéra. Ses créations sont majoritairement en noir.

Au "18 rue de la Verrerie", dans son ancien atelier, une fondation s'est créée à son initiative. Sont présentés une quarantaine de modèles. Légèreté des tissus, transparence, délicatesse des coutures invisibles, points comme en suspens entre deux dentelles tant ils sont fins, c'est une perfection, un plaisir des yeux, du grand art.

La plupart des modèles sont noirs, ce qui accentue la pureté des lignes. Quelques-uns sont blancs, un seul est rouge, la perle de l'expo, on ne peut que le remarquer tant il est exceptionnel. Épaules découvertes, bretelles croisées, profondeur des dos nus, longueurs allant aux chevilles, on ne peut que rêver en vue de très chics soirées .

Jusqu'au 10 Juin, en flânant dans ce quartier, arrêtez vous, entrez dans ce lieu à peine visible de la rue, imaginez Alaia à ses débuts, puis installez vous à une terrasse, vous le verrez peut-être passer.

AnnickD

12.03.2018

À vous de jouer ? (n°500)

Que collectionne un buticulamicrophile ?

  • des bulbes
  • des mignonnettes contenant de l’alcool
  • des statuettes de géant

Réponse lundi prochain

Réponse "à vous de jouer n°499"

paris,à vous de jouer

 

 

 

 

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

 Sur la seconde image 8 détails ont changé par rapport à la 1ère. Lesquels ?

  • Longueur du bâton que tient l'homme
  • Moulures de la porte de gauche
  • Hauteur du dossier du fauteuil
  • Laine qui pend de la table
  • Bordure du tapis
  • Bords du chapeau
  • Couleur d'une pelote de laine
  • Bordure du cartouche du bas

 

09.03.2018

Lire "Vincennes Mille ans d’histoire de France">

paris,livreThierry Sarmant nous raconte (*), dans ce livre, l’histoire d’un château qui du chêne de Saint-Louis au désir de Charles de Gaulle d’en faire son Élysée a traversé mille ans d’histoire de France.

Bien des rois y sont morts (Louis X, Charles IV, Henri V d’Angleterre, Charles IX) d’autres y sont nés, tels Charles V qui voulut en faire sa résidence et créer une “cité royale “ (un Versailles avant l’heure).

Le bois de Vincennes attirait par son gibier et le “bon air”, le donjon de 50 m rassurait en cas de troubles. Ce fut également une prison D’État comme la Bastille (Diderot, le marquis de Sade, Mirabeau en sont avec Condé les prisonniers les plus célèbres. Certaines évasions sont restées en mémoire (le duc de Beaufort “roi des Halles”,  Latude  “ le roi de l’évasion”).

En résumé un livre passionnant qui nous fait survoler sans nous ennuyer une seconde, de nombreux épisodes de notre Histoire.

Jean-Paul

(*) Conférence à Vincennes le 28 mars 2018

08.03.2018

La chandeleur

paris,chandeleur

 

Gargantua n’aurait-il fait qu’une bouchée
De toutes ces crêpes en quantité
Que nous avions amoureusement préparées,
Dans le but de bien régaler
Les gourmands qui s’étaient déplacés ?
C’est qu’il fallait se réconforter
Après avoir assidument écouté
La vie, les écrits de cet illuminé
Qu’était Rabelais aux coquines pensées !
Des textes fleuris parfois osés,
Dans un imaginaire indompté
Offrant des images débridées
Qui dévoilées, nous ont fait rigoler.
Malgré du vieux français, les difficultés
Bien traduit par notre conférencier
Gargantua, Pantagruel nous ont invités
Dans leurs fabuleuses destinées.
Si les moutons de Panurge ont sauté
Dans la mer pour se sauver,
Nous, nous avons été entrainés
Autour du buffet, à passer
Encore bien plus décontractés,
Pour allègrement aller tartiner
Crêpes empilées, fouace à goûter,
Quelques bouteilles à vider.
Tout cela, sans se faire prier !
Encore un bon moment écoulé
Après l’instruction développée,
La dégustation, fameuse idée
Vive la chandeleur de février !

Ninette

06.03.2018

Discussion " Rabelais et ses héros"

paris,rabelaisUn homme particulier à l’imagination impressionnante, débordante à travers ses personnages tel que Gargantua démontrés par la lecture de ses textes aux expressions exagérées souvent assez crues et drôles à la fois.

Dans une époque que l’on suppose plus coincée que la nôtre et où il s’avère que son éducation, les méthodes employées pour étudier étaient relativement proches de celles de nos jours. Retenons quelques extraits de cette copieuse présentation.

D’où vient le nom de ce géant Gargantua ?

paris,rabelais- Gargantua bébé pleure, il crie “à boire ! à boire” ! Son père lui dit “car grand tu as le gosier” c’est que ce sont 17913 vaches qui lui fournissent son lait !

- À 5 ans il invente le ”torchecul” sous 58 façons, la meilleure étant celle de “l’oison bien duveté”.

- Partant à cheval à Lutèce pour y étudier, il passe dans la forêt où les mouches importunent son immense jument. Celle-ci de sa queue chasse les mouches et en abat par la même occasion les arbres, tel un faucheur. Tout le pays est rendu en campagne et Gargantua dit “il est beau ce...” d’où le nom "Beauce" de la région.

- Arrivé à Lutèce il visite la ville, trouve le peuple sot et badaud, car étonné et impressionné par sa stature et qui lui demande de payer sa bienvenue. Il est d’accord et de ce fait monte sur les tours de Notre-Dame, ouvre sa braguette et “compisse” sur la ville. Il noya 260418 personnes sans compter les femmes et les enfants", il l’a fait “par rys” (pour rire) d’où le nom de Paris !

- Il revient en Touraine autour de Chinon pour aider son seigneur de père à vaincre Picrochole engagé dans la bataille “Picrocholine” déclarée à la suite de la dispute entre les fouaciers et les vendangeurs qui voulaient acheter des fouaces délicieuses à manger avec des raisins, mais qui leur étaient refusées. La guerre est gagnée grâce à Gargantua.

- Alors que Gargantua avait plus de 400 ans, naissance d’un fils Pantagruel. La mère de celui-ci en meurt et Gargantua ne sait plus s’il doit pleurer ce décès ou rire de la naissance de son fils. Après maintes éloges sur sa femme il dira en chercher une autre !

paris,rabelaisPantagruel va faire des études comme son père à Paris où il rencontre Panurge qui sera son compagnon toute sa vie.

Ils partent en voyage, Panurge hésite à se marier et par le monde il consulte des oracles pour savoir s’il sera cocu. Sur un bateau il rencontre “Dindenaud”, “marchant” avec son troupeau bêlant, qui le traite de cocu !

Très vexé, il se venge en achetant un mouton qu’il jette à la mer et tout le troupeau le suit ainsi que le provocateur.

Mais qui peut compléter l’écoute de cette conférence riche en sujets malgré tout, légère et gaie ? Heureusement vous étiez nombreux, bien assidus !

Je ne peux que vous conseiller de lire ou réviser les 5 livres de Rabelais. Moi je coince !

Ninette