Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ARVEM ASSOCIATION - Page 4

  • Concert de la "Chorale du Lundi"

    paris,choraleLe concert de la "Chorale du Lundi" dans laquelle je chante, sera donné :

    - Dimanche 26 mai 2024 à 15h30
    - à l'église du Saint Esprit
    - 186 avenue Daumesnil Paris 12
    - métro Daumesnil

    sous la direction de Enrique Segure notre chef de chœur.

    Le programme est composé de plusieurs morceaux chantés en espagnol.

    Ce concert est laissé à l'appréciation de chacun pour une libre participation.
    Michel D

  • Lire "Histoire de Jérusalem"

    paris,livreTexte et scénario Vincent Lemire - Dessins  Christophe Gaultier

    Ayant étudié jadis la Bible je croyais connaître l'histoire de Jérusalem berceau du judaïsme, du christianisme et de l'islam.

    En lisant et relisant avec intérêt cette  bande dessinée, j'ai dû constater que j'avais bien des lacunes dans la connaissance de cette capitale spirituelle qui fut tour à tour égyptienne, perse, juive, grecque, romaine, byzantine, arabe, croisée, mamelouke, ottomane, anglaise, jordanienne, israélienne et palestinienne.

    Pour combler les lacunes un seul remède: lire cette BD qui vous sera d'un grand secours.

    Jean-Paul

  • Film "Les carnets de Siegfried"

    De Terence Davies avec Jack Lowden, Simon Russell Beale, Thom Ashley

    En 1914, le jeune poète Siegfried Sassoon est enrôlé dans l’armée britannique. De retour du front, révolté par ce qu’il a vu, il devient objecteur de conscience. Ses pamphlets pacifistes lui valent une répression de sa hiérarchie mais aussi une reconnaissance artistique, lui ouvrant les portes d’une nouvelle vie mondaine. Dans cette société du paraître, Siegfried se perd entre les diktats de la conformité et ses désirs de liberté.

    La mise en scène, élégante et sobre, la voix off du poète, le jeu admirable de Jack Lowden permettent d’aller droit à l’émotion. Le spectateur pénètre dans la psychologie complexe du poète, écartelé entre le conformisme de sa classe et son désir d’émancipation sexuelle et son combat pour les Lettres. 

    Ce film de Terence Davies est admirable et interroge gravement sur la liberté et l’horreur de la guerre. 

    Poignant, puissant, ce long métrage ne peut laisser indifférent. À ne pas manquer.

    MartineC

     

  • Lire "Le barman du Ritz"

    paris,livrede Philippe Collin

    Après nous avoir raconté la vie héroïque de Léon Blum,  Philippe Collin nous intéresse à celle de Franck Meier le barman renommé du Grand hôtel Ritz durant la seconde guerre mondiale depuis juin 1940 et l'entrée des Allemands dans Paris jusqu'au mois d'août 1945 celle des Alliés.

    Cet ouvrage nous permet de côtoyer certaines personnalités encore présentes dans les mémoires qu'elles soient allemandes (Göring...) américaines (Hemingway...) ou françaises (Coco Chanel, Jean Cocteau, Sacha Guitry...)

    La brièveté des chapitres facilite la lecture et nous rend la visite de cette période, si délicate à vivre, plus proche de nous. Vous ne regretterez pas votre lecture.

    Jean-Paul

  • Flm "Hors saison"

    De Stéphane Brizé avec Guillaume Canet, Alba Rohrwacher, Sharif Andoura

    Mathieu, acteur connu frappé d’épuisement professionnel et délaissé par son épouse, part en cure dans une station balnéaire. Il y retrouve par hasard Alice, amour de jeunesse, désormais mariée et professeur de piano.  

    La première partie du film m’est apparue longue et proche de l’ennui. La deuxième partie m’a surprise par sa délicatesse, sa sensibilité, sa poésie.

    Canet ne joue pas du Canet, il est un homme blessé ; Alba Rohrwacher, elle, est une amoureuse d’une sensibilité fragile, douce, insufflant une émotion incroyable. Stéphane Brizé peint là des émotions tel Claude Lelouch en a le secret.

    Une belle mise en scène, de beaux paysages.

    Ce long métrage, passé la première partie, mérite de s’y plonger. Il déborde d’émotions… "Alice au pays des merveilles"……. 

    MartineC

  • 2) Journée en Seine-&-Marne

    Marc et moi sommes ravis de la sortie à Meaux samedi dernier, alors qu’il pleuvait à Paris nous avons eu droit à un temps plus clément à Meaux avec même du soleil par moment.

    J’avais hésité à venir visiter un musée de la Guerre connaissant celui des Invalides or çà n’a rien à voir et la présentation très variée était grandiose : les guerriers avec leurs différents uniformes, les chevaux, les différents véhicules, les armes, objets.paris,meaux

    Le temps a bien vite passé et j’avoue que j’y serai bien restée encore pour voir les films, ce musée est une belle réussite.

    Nous avons eu du mal à partir pour rejoindre le restaurant…. Une salle pour nous seuls, ambiance sympathique et certains en ont profité pour acheter des produits en particulier le fameux Brie. Mais une autre visite nous attendait et il a fallu reprendre le car.

    J’ai oublié de mentionner que pour la 1ère fois nous avions comme chauffeur "une Femme" et oui, et excellente, car lors du retour il y avait beaucoup de circulation…..

    Mais revenons à la prochaine visite de cette énorme demeure que les gens du pays appellent château mais qui n’en est pas un. Nous avons été reçu par un Monsieur fort sympathique qui a commencé à nous mettre dans l’ambiance…

    Après avoir monté quelques marches nous nous sommes trouvés dans une grande pièce dans laquelle étaient installés un énorme billard et des chaises.

    paris,meauxUne fois installés une porte s’ouvre et 2 personnages en costumes d’époque apparaissent : Napoléon et Daru ? Nous voilà projetés dans ce passé,  je ne peux vous en faire le récit car ce serait trop long. Idée originale jamais connue.

    Puis nous sommes passés dans 2 autres pièces meublées de meubles anciens et dans chaque pièce nous retrouvions des comédiens en costumes d’époque.

    Je n’avais jamais eu l’occasion de visiter châteaux ou propriétés de cette façon géniale et originale.

    Après cette journée bien remplie nous avons pris le chemin du retour et avons retrouvé la pluie à Paris !!

    Merci à Toi Jeannette, alors que Jean-Paul et son épouse n’étaient pas présents, d’avoir assumer cette sortie seule et tu aurais mérité d’avoir plus de participants.

    Marc se joint à moi pour t’embrasser et te dire encore merci et bravo

    Estelle

  • 1) Sortie du samedi 27 avril

    L'impression globale est double, quant aux améliorations possibles

    L'une de pure gestion : celle du temps.

    paris,meauxLe rythme des visites pourrait être plus strict, si sympathique soit celui de la flânerie,car les moments ainsi dégagés pourrait être vraiment consacrés à celle-ci et non perdus en flottements : ainsi si nous étions arrivés plus tôt au restaurant nos aurions pu après le repas profiter d'un moment libre de ballade dans le vieux Meaux, puisque nous nous trouvions en son cœur qui ne manque ni de beautés ni d'intérêt.

    Lire la suite