Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23.03.2017

Le retour

Voici février presque passé
Et l'on commence à s'inquiéter
De ne plus voir d'oiseaux,
Hormis les pigeons, les corbeaux
Mésanges, rouges-gorges, les tout petits
Et les moineaux de Paris.
Ne pas entendre ces chants
À nos oreilles si charmants.
Que sont-ils devenus ?
Ont-ils vraiment disparu ?
Quitté la ville bruyante
Pour une terre plus accueillante ?
Malgré mes regards désespérés
Aux alentours souvent lancés
Rien sur les toits, les antennes
S'entêter, ce n'est pas la peine.

paris,oiseaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais voilà qu'un matin,
Alors qu'une petite douceur revient,
Que vois-je soudain
Sur la barrière du jardin,
Quelques petits piafs sautiller
Qui se mettent à piailler.
Quel bonheur! Et je me surprends
A dire, c'est la vie qui reprend !
Pourtant la nature est encore endormie
Vont-ils bientôt préparer leurs nids ?
Les pigeons ont commencé leurs parades
Ils roucoulent autour de leurs camarades
Tout gonflés, parcourant le trottoir,
Dansant avec espoir !

Histoire de décompresser
De ce monde agité
Dans lequel nous vivons,
Que souvent nous subissons,
Jouons sur la corde sentimentale
Même si cela semble banal,
Puisqu'ils annoncent le printemps
Alors prenons le temps
De les regarder, les écouter,
Si possible les protéger
Car, moins nombreux ils sont
Au fil du temps nous le constatons.
Et quand à l'improviste
Ils osent rendre une petite visite
À nos fenêtres et balcons,
Avouez-le, vous trouvez cela trop mignon !

Ninette

22.03.2017

Lire "Dictionnaire amoureux de Saint-Pétersbourg"

Dictionnaire amoureux de Saint-Pétersbourg.jpgSi vous voulez des révélations parfois inédites sur les Romanov, la grande Catherine, Poutine, Raspoutine, les révolutions russes de 1905 et 1917, le chevalier d' Éon, les Ballets russes, Dostoïevski, Potemkine, Lénine et son wagon "plombé" et j'en passe, n'hésitez pas, précipitez-vous sur ce "Dictionnaire amoureux de Saint-Pétersbourg" de Vladimir Fédorovski actuellement l'écrivain d'origine russe le plus publié en France.

Ce livre est le bienvenu à la veille du centenaire des évènements de 1917 "qui ébranlèrent le monde".

Jean-Paul

21.03.2017

Expo "Les plaisirs de l'Ermitage"

Jusqu'au 16 avril le Pavillon de l'Ermitage situé dans le 20eme, 148 rue de Bagnolet présente "Les plaisirs de l'Ermitage". L'apport de tableaux, meubles (clavecin, baignoire-sabot, chaise percée...) couverts, verrerie... permet de retrouver l'intimité d'un pavillon de plaisance du XVIIIeme siècle.

C'est grand dommage que cette exposition ne dure qu'un mois.

Raison de plus pour s'y précipiter. Vous ne le regretterez pas.

Du jeudi au dimanche 14h-17h30

Jean-Paul

17.03.2017

Spectacle "Les Choristes"

Grâce à une association amie, nous avons eu le plaisir d’assister aux Folies Bergère à l’une des premières représentations de la comédie musicale "les Choristes" inspirée du célèbre film éponyme de Christophe Barratier, avec l’excellent Gérard Jugnot dans le rôle titre. Le film eut à l’époque un très grand succès (8,5 millions de spectateurs). 13 ans plus tard, le metteur en scène a réussi son pari une peu fou , mais parfaitement réussi : le film culte enfin sur scène !

paris,spectacleLe spectacle : acteurs , décors, musique (avec de nouvelles chansons et le chœur d’enfants de la Maîtrise des Hauts de Seine) le scénario (un peu modifié) est impeccable de bout en bout.

Nous avons retrouvé avec joie nos héros : le prof de musique, Clément Mathieu, devenu pion par nécessité, le terrible directeur Rachin, Pierre Morhange à la voix d’ange et sa maman Violette et tous les autres, tout s’enchaîne à merveille, sans jamais lasser l’auditoire charmé.

Évidemment, ce n’est pas bon marché (65 euros normalement) mais cela le vaut largement. Vous avez jusqu’au 21 mai pour courir 28 rue Richer, pour une petite … folie !

Jacques et Nicole

10.03.2017

Arte "Antoine de Saint-Exupéry"

Si vous vous intéressez à Antoine de Saint-Exupéry et découvrir un certain nombre de choses ignorées sur sa vie et sa passion pour l’aviation, un documentaire très intéressant sera télévisé sur ARTE ce dimanche 12 mars à 18h.

 

Quand l’on parle des années 1936/37 date à laquelle il s’était rendu dans le sud marocain à Mogador (devenue Essaouira à l’indépendance) pour le tournage de son roman "courrier sud" les rares images filmées par un amateur sont celles de mon père car à l’époque il était très rare de posséder une caméra. En fait il existe très peu d’images filmées, surtout des photos sur Saint-Exupéry.

J’ai été invitée à la 1ère et j’ai appris beaucoup de choses sur sa vie et sa passion, beau documentaire.

Estelle

08.03.2017

Lire "Robespierre, reviens !

paris,livreSi vous cherchez un livre réhabilitant Robespierre je ne saurais que vous recommander  Robespierre, reviens !" d'Alexis Corbière et Laurent Maffeïs.

C'est court mais bien argumenté. Édité chez : politique à gauche - bruno leprince.

Jean-Paul

03.03.2017

Lire "Profession de mon père" de Sorj Chalandon

paris,livreMon père disait qu’il avait été chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur et conseiller personnel du général de Gaulle jusqu’au jour où celui-ci l’avait trahi… Alors mon père t’a demandé de l’aider à tuer de Gaulle. C’était un ordre et j’étais fier…

Un livre intense en émotions, des réflexions sur la crédulité des enfants ou sur l’admiration qu’ils portent à leur père et bien d’autres choses encore.

Un formidable roman.

Colette C

28.02.2017

Expo "Détective" fabrique de crimes ?

Bilipo, la bibliothèque consacrée aux faits divers policiers sise 48/50 rue du Cardinal Lemoine (5eme) consacre une exposition au grand hebdomadaire des faits divers.

Parmi les nombreux panneaux et les diverses couvertures de "Détective" vous ne pouvez qu'être intéressés si les faits divers attirent votre curiosité.

L'exposition visitée, vous pouvez consulter (sur place) un ou plusieurs livres rendant compte de "l'affaire" qui vous a particulièrement interpelés.

Jean-Paul

21.02.2017

Les rombières du marché

Pourquoi "les rombières" ? Ce sont leurs manières
Qui m'inspireront
Toute mon indignation.

Quelle mouche m'a piquée
Ce matin là au marché ?
C'est que la bonne éducation
Veut que nous ne touchions
Pas aux fruits présentés
Que chacun va acheter.
Les choisir avec les yeux
"Ah ! Non !" Qui dit mieux ?
"Faut bien les tâter"
Dit une autoritaire échevelée.
Et vas-y que j'te triture
Des pauvres clémentines la pelure,
Et puis une ou deux pas la peine
C'est parti pour une dizaine.

"Elles sont molles, çà n'vaut pas l'coup
J'en prends pas du tout"
Dit cette mégère à sa mère
Qui, choquée, lève les yeux en l'air.
(Son regard vers moi se fait long
Comme pour dire pardon)
Puis demande deux poireaux
Trois, non, c'est trop !
Lance après la pesée,
"Vous pouvez me les couper"
Puis deux navets, deux oranges à jus
Comme salade, tu veux de la laitue ?
La mère âgée qui a le malheur
D'émettre des mots, trouble l'humeur
De l'héritière qui ouvertement
Lui reproche de parler tout le temps.
Cela perturbe sa concentration évidemment !
Deux pamplemousses ? Des pommes ? Non
Des framboises ? Non, un citron
Ah ! J'oubliais une branche de céleri
Non pas de raisin d'Italie !
Puis prend son temps
Pour discuter avec le marchand
"Ah ! Mais elle m'énerve celle-là"
Dit la mémé, qui d'elle s'est écartée.
Charmant ! Cela surprend les clients
Qui font la queue patiemment
Mais commencent à s'agiter
De voir le temps passer.

Lire la suite ICI

17.02.2017

Lire "Quattrocento de Stephen Greenblatt-2011 "

Quattrocento_Stephen Greenblatt.jpgQuattrocento de Stephen Greenblatt - 2011 – traduit de l'anglais – édition Libres Champs- Flammarion 2013 – 383 pages – 9 euros

Et si la Renaissance était née d’un livre ? Un livre perdu, connu seulement par fragments, copié et recopié au fil des siècles par quelques moines dans divers monastères en Europe et retrouvé miraculeusement par un humaniste florentin fou de manuscrits anciens ?
C'est l'histoire de Poggio Bracciolini, dit le Pogge, qui découvrit dans un monastère allemand une copie du ”de Natura rerum“ de Lucrèce, oublié depuis plusieurs siècles. Il visita également de nombreux monastères à travers l'Europe et sauva ainsi d'autres chefs-d'œuvre littéraires de l'Antiquité enfouis.

C'est l'occasion de plonger dans la Papauté de l'époque, avec ses grandeurs et ses horreurs. C'est surtout une grande leçon de philosophie, avec comme maître Épicure, dont Lucrèce fut le disciple deux siècles après la mort du philosophe grec. Celui-ci nous enseigne que pour nous libérer de cette affliction terrible que Hamlet, des siècles plus tard nommera "la terreur de quelque chose après la mort", il y a cette simple vérité : les atomes, le vide et rien d’autre.

Cette découverte allait précipiter les temps modernes et influencer des esprits aussi puissants que Botticelli, Montaigne ou Machiavel. Mais c'est aussi l'occasion de remises en cause de certaines affirmations et dogmes des religions dominantes en ce XVe siècle de l' Europe, toujours valables aujourd'hui.

Il n'y a certes pas là de quoi passionner a priori un lecteur non averti. C’est un thriller historique et philosophique, dont les victimes notoires sont..... les Dieux ! Mais dès que l'on entre dans le livre, on est pris dans ce récit passionnant, dont l'érudition ne lasse jamais et, lorsque qu’on le termine, on est plus lucide et plus serein. Nous le recommandons chaudement.

L'auteur est professeur de littérature à Harvard. Son livre a reçu plusieurs grands prix littéraires notamment le fameux prix Pulitzer (ceci explique cela).

Jacques et Nicole