Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07.12.2018

Expo ‘'A l’Est, la guerre sans fin 1918-1923“

parisLe Musée de l’Armée des Invalides présente jusqu’au 20 janvier 2019 l’exposition “À l’Est la guerre sans fin 1918-1923”.

Elle nous permet de découvrir les bouleversements qu’a connus l’Europe entre 1918 et 1923.

Le visiteur assiste tout d’abord à la dissolution des empires (russe, allemand, austro-hongrois et ottoman). Puis c’est l’élaboration ô combien difficile des traités  il y en eu pas moins de 6 : Versailles, St-Germain-en–Laye, Neuilly sur Seine, Trianon, Sèvres et Lausanne).

Une leçon d’histoire dont les conséquences se font encore sentir de nos jours.

Jean-Paul

28.11.2018

Bons baisers de Saint-Savin sur Gartempe

Dans la Vienne -86310- région Poitou Charentes – à 15km de Montmorillon.

À Saint-Savin il faut lever les yeux vers le ciel ou plutôt vers la haute voûte de la nef. Surnommée "la Sixtine de l’époque romane" par André Malraux, l’abbaye recèle en effet des fresques d’une valeur universelle, inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1983. La découverte de ce cycle de peintures bibliques, miraculeusement préservées, est vraiment spectaculaire

Nous l’avions visitée au milieu des échafaudages il y a une cinquantaine d’année, alors que des travaux de restauration étaient en cours.

Cette église abbatiale allie harmonie et sobriété et frappe par l’ampleur de ses dimensions : longueur totale 76 m et hauteur de la flèche 77 m. La légende dit que ce furent deux frères : Savin et Cyprien, condamnés à mort au cinquième siècle pour refus de l’idolâtrie, qui sont à l’origine de la construction de l’abbaye à l’époque carolingienne. Laquelle subit ensuite beaucoup de destructions au cours des siècles suivants : pillages des Normands, guerre de Cent ans, guerres de religions notamment.

C’est Prosper Mérimée, jeune inspecteur des monuments historiques qui classe l’église en 1836 et entreprend de sauver les fresques, un combat d’une vie contre l’habitude d’alors de restaurer en repeignant. La dernière campagne de restauration, achevée en 2008, a vu l’élimination complète des repeints anciens et des autres ajouts qui défiguraient les murs, la voûte et les colonnes.

Le résultat est extraordinaire : une douce lumière dorée emplit la nef. Mises en valeur par l’admirable pureté de l’architecture, les peintures de la voûte se déroulent à plus de 16m de hauteur sur une superficie de 412 m². On est frappé par les différentes tonalités ocre des colonnes supportant la voûte. Dans le bas-côté droit on voit les fresques de sa partie gauche où l’on reconnaît notamment les scènes suivantes :

  • création de la femme – Eve et le serpent – meurtre d’Abel et malédiction de Caïn. La célébrissime arche de Noé pendant le déluge - Dieu bénit la famille de Noé sortant de l’arche … De l’autre côté, ce polisson de Noé est encore à l’honneur : Noé s’enivre en dansant– Noé maudit Chanaan- construction de la tour de Babel..

À cette occasion, nous avons été informés des techniques de la peinture murale : a fresco (fresques) ou a secco (peintures)

N’hésitez pas à faire le voyage !

Jacques et Nicole

23.11.2018

Lire “Les Parisiennes “


Anne Sebba historienne vivant et travaillant à Londres, dans ce livre “Les Parisiennes” veut nous conter leur vie, leurs amours, leurs combats durant la période 1939-1949.

Ce livre insiste sur leur rôle dans la Résistance et leur terrible lutte pour survivre dans les camps de concentration. A leur retour, celles qui revinrent eurent bien du mal à faire reconnaître leurs actions.

Ce livre y participe.

Jean-Paul

21.11.2018

Lire "Coups de chœur"

Clémentine Portier-Kaltenbach elle-même journaliste et historienne convie treize historiens et écrivains dans un ouvrage commun.

Ils ont carte blanche pour raconter leur église parisienne préférée, leur coup de chœur (elle-même présente Saint- Séverin). Nous pouvons ainsi visiter Saint-Gervais avec Franck Ferrand, la Chapelle commémorative de Louis XVI et Marie- Antoinette avec Emmanuel de Waresquiel, Notre Dame de Paris avec Fabrice d’Almeida....

Je ne les cite pas tous vous laissant la surprise de leur découverte.

Tout amoureux de Paris ne peut qu’être intéressé.

Jean-Paul

16.11.2018

Le Musée de Cluny

Depuis le mois de septembre le Musée de Cluny expose toujours “Magiques licornes” mais aussi dans le frigidarium jusqu’au 7 janvier 2019 avec de nombreux chapiteaux et statues-colonnes présente “Naissance de la sculpture gothique Saint-Denis Paris Chartres 1135-1150“.

Cette exposition cadre bien avec le décor dépouillé de la "salle froide" des thermes. Intéressant.

Jean-Paul

09.11.2018

Thé dansant

Vous aimez danser !

Paris Anim' Centre Maurice Ravel organise une à deux fois par mois des après-midis dansants au restaurant "La résidence", 6 avenue Maurice Ravel, 75012 Paris. (participation 7€)

Prochain rendez-vous le lundi 12 novembre à 14h30.

Au programme et dans une ambiance conviviale : Valse, Tango, Paso, Java … mais aussi Twist, Rock, Salsa, Disco …

Consommation offerte (thé, café, jus de fruits) avec petits gâteaux).

Jeanet

08.11.2018

Film "Le grand bain"

Un sacré défi que se lancent des amateurs quadragénaires aux silhouettes loin d’être semblables à celles des nageuses habituelles pour une discipline artistique qui leur est plutôt réservée : “la natation synchronisée”.

Cette folle équipe nous entraîne dans les difficultés, les délires, le doutes et l’acharnement pour arriver à surmonter les épreuves et espérer être à la hauteur.

Rudement coachés, on a envie de les encourager !

Réellement, cela n’a pas dû être facile pour tous les acteurs de donner un tel spectacle ! Si vous voulez passer un excellent moment, pour vous détendre, osez la piscine ! Film à ne pas manquer.

Ninette

07.11.2018

Film "Girl"

paris,cinémaNaître garçon, se sentir fille dans sa tête comme dans son corps, c'est ce que vit Laura née sous le prénom de Victor. Son entourage bienveillant l'aide à vivre cet état, particulièrement son père. Son rêve est de devenir danseuse, mais son corps se développe comme celui d'un garçon, malgré un traitement hormonal. Dans l'attente d'une opération, elle passe par tous les efforts, par toutes les souffrances, physiques ainsi que morales. Ne pas montrer son sexe afin de ne pas dévoiler son secret.

Je vous en ai trop dit, allez plutôt voir la suite et la fin. En sortant de la salle, nous pouvons rester sur un questionnement, comme l'acceptation de l'autre dans sa différence qu'il n'a pas choisi. .

Annic D.

31.10.2018

Expo "Caricatures, Hugo à la Une"

La Maison de Victor Hugo présente jusqu’au 6 janvier 2019 “ Caricatures, Hugo à la Une”.

Comme son nom l’indique au 1er étage le visiteur se trouve propulsé au milieu de plus d’une centaine de caricatures de notre grand poète.

Ceci exploré, il peut ensuite grimper au 2e étage où la nouvelle organisation de l’ameublement rend la visite plus surprenante.

Jean-Paul

26.10.2018

Bons baisers de Notre-Dame des Fontaines

Nous avions découvert ce sanctuaire il y a une trentaine d’années, à l’occasion d’une balade dans la vallée des Merveilles.

Il s’agit d’une petite chapelle, perdue dans les montagnes du Mercantour, près de la frontière avec l’Italie. Nous avions été émerveillés par la beauté de ses fresques et épouvantés par l’état d’abandon de ces chefs-d’œuvre.

Profitant d’un séjour sur la Côte d’Azur en ce magnifique mois de septembre, nous y sommes revenus et… émerveillés par la réhabilitation du sanctuaire et de ses fresques. Conjointement, la ville de la Brigue et la grande ville de Nice se sont associées pour nous permettre de continuer à admirer ces chefs-d’œuvre d’il y a plusieurs siècles.

 La chapelle est bâtie dans une gorge sauvage, au-dessus de 7 sources intermittentes , d’où son nom. Elle abrite donc des fresques exceptionnelles , désormais bien conservées après restauration. Celles du chœur, les plus anciennes, dues à Jean Balaison, représentent la Vierge et les évangélistes. Les autres peintures de 1492 (découverte de l’Amérique…) sont de Jean Canavesio et retracent les événements importants de l’Évangile, traités avec vigueur et un surréalisme parfois saisissant. On remarque surtout le Judas Pendu, d’un réalisme effrayant.

Le site est accessible en belle saison. Si vous en avez l’occasion, il vaut le voyage.

Jacques et Nicole

Plus de détail, cliquez sur l'image