Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20.10.2017

Bons baisers du cap Corse

Visite dans la demeure d’un "Américain"

fin juin, retour dans la magnifique île de Beauté avec un premier séjour chez des amis, dans le Sud, près de Porto-Vecchio dans le domaine de Cala Rossa où tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté…

paris,corseAvec, bien sûr, visite obligée à Bonifacio, toujours aussi étonnante (la maison de Marie-José Nat, au bord de la falaise, est à vendre… avis aux amateurs).

Puis dans le Nord, début juillet dans le cap Corse, chez des amis corses rencontrés en 1998 au Yémen… ( les G , grands voyageurs devant l’Éternel, sont pour nous de grands amis depuis cette rencontre mémorable… que nous avons poursuivi sur d’autres continents, comme au Bhoutan, en Éthiopie, à Madagascar, à Ushuaia et ailleurs) Leur maison familiale du XVIIIe siècle, dans l’un des 18 hameaux de Luri, est toujours aussi belle et accueillante. Sur la façade, pour décourager les touristes, une plaque de marbre porte l’inscription suivante : "dans cette maison, n’ont habités ni Sénèque, ni Pascal Paoli, ni Colomba, ni même Cristoforo Colombo… ". Nous y avons coulé, là aussi, des jours heureux, avec notamment des bains de mer journaliers dans une eau parfaite, sur une plage paisible voisine à Pietracorbara (village hélas touché par les incendies récents) en savourant après le bain la délicieuse bière Corse Pietra à la châtaigne.

paris,corseCes amis nous ont donné l’occasion de rencontrer un "Américain" c’est-à-dire un descendant de Corses émigrés en Amérique du Sud au XIXe siècle. Ils étaient six frères qui sont partis de Luri en 1840 pour le Venezuela et Porto Rico. Quatre sont restés sur place et deux sont rentrés au pays fortune faite. Comme plusieurs de ses compatriotes Capcorsins revenus au pays, l’aïeul de cet ami, enterré dans le cimetière du village, a fait construire une très belle maison, avec notamment de superbes plafonds peints. Elle a fait récemment l’objet de l’émission de télévision "des Racines et des Ailes". Elle est actuellement en cours de rénovation. Nous l’avons donc visité, avec beaucoup de plaisir et d'intérêt, sous la direction de son propriétaire actuel (pharmacien à Marseille) et sommes allés commenter ensuite cette belle histoire en vidant avec lui quelques flacons chez nos amis G. Notamment le célèbre vin blanc du Cap Nicrosi.

Ce n’est qu’un au revoir.

Jacques et Nicole

19.10.2017

Film "La passion Van Gogh”

Que vous aimiez ou pas, parcourir les musées pour y admirer toutes sortes de tableaux, je vous recommande “La passion Van Gogh” cette œuvre cinématographique et exceptionnelle charme nos yeux par la particularité de voir s’animer les tableaux de ce peintre sur la période de sa vie à Auvers s/ Oise et l'énigme de son décès.

Très surprenant, vraiment extraordinaire. Surtout à ne pas rater pour tous les amoureux de la peinture et même pour tous les curieux.

Ninette

18.10.2017

Signature "À l'ombre de Dalou"

paris,livre

À l'occasion de la sortie de son livre "À l'ombre de Dalou : Douzième arrondissement" (récit), Marie-Claire Calmus vous invite à venir la rencontrer :

- le samedi 21 octobre de 11h à 13h chez Ariane fleurs, 2 rue Marsoulan.

- le dimanche 29 octobre de 10h à 12h à la piscine Roger Le Gall qui fête leur 50 ans.

Ce livre a appris à l’auteure à aimer l’arrondissement où elle habite, restaurant une unité poétique entre des morceaux épars d’espace et de temps.

Jeanet

17.10.2017

Film "L'École buissonnière"

"L’école Buissonnière" de Nicolas VANIER. Mais de quelle école ? Celles du calcul et des rédactions de 1930 pour celle des forets et de ses habitants.

Superbes images de la nature, mais plus encore, de la brume dans les bois, des oiseaux, des cerfs. Découverte de vie de "la campagne" et du braconnage, respectueux de tout ce qui y vie, même des feuilles !

Paul, jeune enfant sortie de l’orphelinat de Paris, découvre tout d’abord avec méfiance, les animaux de la bergerie du domaine de Sologne, où il "débarque" sans savoir pourquoi. Très vite, il découvre et apprends à reconnaitre le chant des oiseaux, le bruit, et les traces de chaque habitant de cet espace. Il se passionne pour les bois... Et d’un mystérieux et ancestral cerf aux 17 andouillers…. Que tous cherchent à voir, et à chasser.

La curiosité de Paul, lui fait découvrir les trophées de chasses, remportés par le Comte, maître des lieux, et évidemment rencontrer ce dernier. Une certaine tendresse nait entre le Comte et l’orphelin. Ce dernier confirme l’existence du Cerf ; puisqu’il l’a vu. Le respect des traditions de la chasse pousse le Comte vers Le Cerf, son amour de la Nature, le fera gracier le Majestueux Cerf après la chasse.

 

Tout y merveilleux, les images de la nature, les bruits si respectueux des bois, les personnages si bien interprétés par tous les comédiens… Mais bien d’autres mystères sortent du domaine…. Alors allez respirer le grand air de la forêt de Sologne, pour changer des histoires bruyantes de fusils et de bagarres.

Arletteck

13.10.2017

Lire "Nos vies"

paris,livreMarie-Hélène Lafon, professeure de français, grec, latin, écrit des livres de petit format mais denses et forts.

Dans don dernier roman, « Nos Vies» , elle abandonne son sujet de prédilection, le Cantal et le déclin du monde paysan dont elle parle si bien dans ses livres "L'Annonce", "Les Pays", "Joseph"...

Ici, sa narratrice est une comptable à la retraite. Le vendredi matin, elle fait ses courses au Franprix de la rue du Rendez-vous, Paris 12ème.

Elle sait peu de chose d'une des caissières, Gordana, impavide avec les clients, mais sa sensibilité, son intérêt pour les autres la conduisent à imaginer, à rêver cette vie, d'autres aussi dont elle mêle et entremêle les fils avec les souvenirs de sa propre vie.

Marie-Hélène Lafon a écrit une fois encore un beau livre sensible sans sensiblerie et dans une belle langue âpre et tendre à la fois.

FrancineB

10.10.2017

Film "Le jeune Karl Marx"

Si vous voulez connaitre la jeunesse de Karl Marx journaliste et philosophe dans une Europe en pleine ébullition (1848 se profile à l’horizon) précipitez–vous pour visionner ce film.

Il y fait la connaissance de Friedrich Engels et s’exile à Paris avec son épouse Jenny. Vous côtoierez Proudhon et assisterez à l’élaboration du “ Manifeste communiste” prélude au “Capital”.

Un film instructif.

Jean-Paul

 

06.10.2017

Expo "Le verre, un Moyen-Age inventif"

parisLe Musée de Cluny est en pleine rénovation. Tranquillisez-vous, vous pourrez malgré tout après un parcours sportif encore admirer la “Dame à la licorne”.

Mais de surcroit jusqu’au 8 janvier 2018 vous aurez dans le frigidarium accès aux vitrines nous prouvant la relation privilégiée du Moyen-Age avec le verre : vitaux, gobelets, émail et verre d’optique témoignant de la fascination des hommes de l’époque médiévale pour ce matériau.

Un film vous illustrera la fabrication d’un vitrail.

Jean-Paul

05.10.2017

L'automne

Octobre, voici l’automne
Période guère monotone,
Comme chaque année
Je commence à m’épancher
Sur les couleurs du ciel.
Dès le matin telle,
La luminosité encore tenace
Celle d’un été qui s’efface.

Saison qui de sa palette juste,
Va maquiller arbres et arbustes,
Enchanter notre regard
Et ce n’est pas un hasard
S’il faut vite admirer ce travail
Avant qu’il ne déraille,
Par le vent partir en l’air
Pour ce coucher à terre.

paris,automne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors que la ville ronronne
De toutes les activités des hommes,
La nature adoucit par ses couleurs
De notre quotidien, les ardeurs.
Mais s’affaiblit à l’automne
Annonçant son repos, en somme !

Depuis tant d’années
À ces changements je suis habituée
Mais il me semble cependant
Qu’ils arrivent plus vite, bizarrement.
Je songe évidemment que cette vitesse
N’est pas vraiment signe de jeunesse.

Vais-je aussi prendre des couleurs ?
Tant mieux, si j’écarte la pâleur
Qui, au bon vivant fait souvent peur.
Profitons du temps qui passe
Avant que la vie ne lasse,
C’est une pensée pour vous
De l’automne, réjouissons-nous !

paris,automne

 

 

 

 

 

 

Ninette

04.10.2017

Lire " Aristocrates rebelles"

paris,saint brisVoici le dernier livre de Gonzague Saint Bris écrit avant sa disparition soudaine due à un accident d'automobile. Il l'écrit en hommage à ses grands parents victimes de leur conduite héroïque durant la seconde guerre mondiale.

Ce livre nous permet de côtoyer des personnalités aussi diverses que Cyrano de Bergerac, Olympe de Gouges, Lord Byron, Madame de Stael, Abd el Kader, Nelson Mandela, Luchino Visconti, Simone de Beauvoir et bien d'autres (on en compte 23).

Cet ouvrage cadre bien avec l'auteur qui manquera aux lettres françaises par son talent d'animateur infatigable et d'historien passionné.

Jean-Paul

29.09.2017

Chorale "Tonalités"

paris,choraleAyant toujours gardé un lien avec mon ancienne chorale “TONALITES” en continuant à mettre en lumière leurs spectacles, j'ai le plaisir de vous informer que 2 concerts (chansons françaises contemporaines) auront lieu en octobre : le samedi 14 à 20h30 et le dimanche 15 à 17h à Vincennes salle Georges Pompidou (500 places).

JacquesT