Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30.01.2017

Réponse "à vous de jouer n°442"

Comment s'appelle cet animal ?

 paris,à vous de jouer

 

 

 

 

 

  • C'est une chauve souris de l’espèce glauconyctère pie, la Niumbaha superba appelée aussi chauve souris panda

27.01.2017

L'Épiphanie

Toutes les occasions sont bonnes pour se retrouver et bien commencer l'année. Ce jour en est une parmi tant d'autres. De nombreux adhérents sont venus afin de partager ce plaisir. Chacun apporte sa bonne humeur.

L'accueil chaleureux de nos hôtesses nous réchauffe des frimas de la rue. Chacune s'affaire à installer une jolie table. Pour l'instant il y a seulement quelques assiettes garnies de mises en bouche à déguster avec les yeux, Il faut savoir attendre.

Afin de nous faire patienter, Jean Paul veut tout nous dire ou presque, sur le second empire, sans oublier les fantaisies de Napoléon lll. Alors, tendons l'oreille. Est-ce le parfum des galettes ou les grands chantiers de Paris conduits par le baron Haussman, de nouveaux invités se joignent à nous, apportant quelques bouteilles. Soyez les bienvenus.

Mais avant les douceurs du jour nous allons savoir qui sont les élus du concours photo. Tous les participants sont gagnants même s'ils ne sont pas nommés officiellement. Gagnants pour s'être levés tôt par tous les temps les dimanches matin afin de jouer le jeu, gagnants pour savoir observer, transmettre ses impressions par l'image avec originalité, curiosité.

Partons donc en balade avec eux. Après s'être arrêtés au mémorial pour la paix, nous découvrons la tour Eiffel, un soir sous un ciel flamboyant, après être vue de loin depuis le pont d'Iéna, puis la voilà derrière les herbes folles, ceci après avoir montré ses dessous. Plus loin, un piéton poursuivi par son ombre, se dirige vers les réverbères du pont Alexandre lll. Ce flâneur, curieux de tout, va d'un bon pas vers le jardin du Luxembourg où il ne trouve que deux chaises vides en attente posées sur un sol couvert de feuilles aux tons chauds. Comme rien ne l'arrête, il emprunte une rue inondée en sens interdit. Peu importe, il poursuit son chemin en passant par la promenade plantée. Derrière les feuillages, quel est donc cet oiseau qui le scrute d'un mauvais œil ? Une chauve-souris, mais non, illusion, il ne fait pas déjà nuit. Il cueillerait bien quelques dahlias pour sa belle, mais il ne veut pas effrayer un superbe papillon posé là à se pavaner au soleil. Fatigué, notre promeneur est sauvé en croisant une station de vélib. Il enfourche un engin et se dirige vers le parc de Belleville. Surpris par le Street-art de ce quartier, il escalade les quelques marches. Là, il s'appuie près d'un tronc d'arbre. Au loin, un arc en ciel illumine sa journée. Il reste là jusqu'à ce que la nuit tombe. Sur les toits de Paris les cheminées dominent. Demain il partira dans la vallée du Lot, son havre de paix. Il n'est déjà plus là...

Il n'est plus là notre promeneur, mais les invités sont dans la salle. De nouveaux adhérents font connaissance entre deux parts de galette. Les plus anciens sont heureux de se retrouver afin de discuter, échanger. En cours d'année ils se croisent sans se rencontrer.

Le bar est ouvert et bien garni, il y a même une réserve sur la terrasse. Jeannette a du mal à suivre. Pas étonnant, il y a de la demande. Les galettes sont très bonnes. Comme il y a autant de fèves, il y a autant de reines qui, d'ailleurs, ne se manifestent pas étant donné qu'il y a peu de rois (mages).

Ce dimanche de Janvier est une belle journée. Merci aux organisatrices (eurs).

AnnickD

26.01.2017

La galette

paris,epiphanieLes Rois ? Ah ! Non ! En ce jour c'est plutôt l'Empereur Napoléon III que nous avons fêté, car nous avions passé préalablement un moment à remonter le temps, celui des évènements du Second Empire !

Nos couronnes n'étaient pas semblables à celles de Louis Napoléon ni d'Eugénie, composées de feuillages d'or ciselés alternés de têtes d'oiseaux et d'émeraudes entre autres, ni cette réunion comparable au faste des fêtes impériales, car sans la présence de Manet ou Winterhalter pour immortaliser de leurs pinceaux nos belles toilettes sans crinolines, ou le long buffet garni de ses nombreux plats de pâtisseries à en faire craquer nos corsets, nous avions tout de même, quelques photographes à l'affût peut-être agités par l'envie de se présenter au prochain concours, émoustillés, par la remise des prix aux quatre gagnantes de la dernière exposition !

paris,epiphanie2017 a donc bien commencé par cet amical goûter, où nous avons battu le record de participants "bien stylés". Merci de l'aide spontanée apportée pour le rangement de la salle, ainsi que pour votre soin en général, car étonnamment, le balai n'a même pas eu la chance d'être sollicité !

Bien triste de terminer un tel après-midi par ce funeste détail, mais je n'oublie pas de dire combien il est agréable de "mener Salon" si populaire soit-il, quand il est apprécié ! J'oserai ajouter : alors, rendez-vous à la prochaine invitation !

Ninette

25.01.2017

Discussion "Second Empire"

paris,conférenceJe ne sais pas pour vous ce qu'il évoque, mais je crois qu'en général, c'est à Napoléon III et à Eugénie, un couple souverain, superbe d'élégance, lui, la moustache finement lissée, l’œil coquin, elle dans ses superbes robes au décolleté généreux, couverte de bijoux.

C'est la période des fêtes, des bals, des spectacles, de cette musique entraînante d'Offenbach, de ces constructions dans un Paris modifié par des travaux durant 17 ans dont nous bénéficions encore, comme les grandes artères des axes Est-Ouest, Nord-Sud, les Places du Trône, République, Etoile, ces immeubles cossus, l'Opéra Garnier, des gares, des casernes...

Mais ce qu'il ne faut pas oublier c'est que le préfet Haussmann a également pu instaurer le rattachement des immeubles aux 500 km d'égouts, ainsi que la création des parcs, des Buttes Chaumont, les bois de Boulogne, et Vincennes.

Il n'y a pas eu que de bonnes et belles transformations. Avant d'être Empereur, Louis Napoléon à 40 ans fut élu 1er Président de la République pour 4 ans, élection préparée par l'Assemblée Constituante composée de 880 députés

Les candidats à cette élection étaient ainsi présentés :
- Cavaignac : Voulez-vous du mieux ? = 1.448.000 voix
- Monsieur Raspail : Voulez-vous de la canaille ? = 36.000 voix
- Ledru-Rollin : Voulez-vous un coquin ? = 370.000 voix
- Poléon : Voulez-vous du bon ? = 5.434.000 voix soit 75 % des votants
C'est ainsi que Louis Napoléon s'est retrouvé Président, élu au suffrage universel (que par des hommes !)

Suivant les évènements populaires graves, l'Empire sera proposé pensant qu'il protègerait la paix. Hélas, ce ne fut pas le cas, car il connut 4 guerres, des attentats dont 1 le décida d'agir sur l'indépendance de l'Italie (Lombardie et Vénétie occupées par les Autrichiens). En compensation, récupération pour la France de Nice et la Savoie.

Ce qui retient sûrement notre attention, c'est une découverte, une coïncidence : figurez-vous que Napoléon III demeurait à l’Élysée et une de ses maîtresses habitait rue du Cirque Cela fit "tilt" parmi nous !
Mais plus important retenons tout de même que l'Empereur fut un progressiste libéral donnant "droit de réunion et d'association" et une "presse moins muselée".

Cette période historique depuis 1802 à 1873 nous a été présentée très en détails comme d'habitude, jusqu'au décès à 65 ans du souverain et d'Eugénie en 1920 à 94 ans disant "C'est le moment de m'en aller".

Cette fois-ci je ne développerai pas davantage le compte-rendu, car au lendemain de la dégustation de galette accompagnée de cidre, il se trouve que j'ai l'esprit embué. À mon tour, je dis donc :"c'est le moment de poser ma plume "!

Ninette

24.01.2017

Film "Fleur de tonnerre"

Le livre de Jean Teulé "Fleur de tonnerre" ne m'avait guère enthousiasmé.

Je me demandais donc si j'allais apprécié le film qui en a été tiré. J'ai été agréablement surpris. La Bretagne est belle, et les acteurs bien choisis . L'histoire de la "sérial killer" que fut Hélène Jégado nous est bien racontée, sans aucune outrance et rend crédible les pérégrinations de cette insatiable empoisonneuse.

Ce premier film de Stéphanie Pillonca est vraiment une réussite et rend bien compte de la vie quotidienne en Bretagne au XIX eme siècle.

C'est un film à voir sans hésiter qui malgré un sujet fort délicat est réalisé tout en finesse.

Jean-Paul (et Annie)

23.01.2017

À vous de jouer ? (442)

Comment s'appelle cet animal ?

 paris,à vous de jouer

 Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Réponse lundi prochain

 

Réponse 'à vous de jouer n°441"

Laquelle de ces affirmations est fausse ?

20.01.2017

Aubade à Vincennes

Le groupe vincennois Tonalités, dont certains adhérents font partie, propose la 10e édition de son week-end chantant les 28 et 29 janvier au centre Georges-Pompidou.

Dans une ambiance conviviale et chaleureuse, les participants seront dirigés par deux chefs de chœur professionnels et un pianiste.

Pour les curieux, la répétition de ce chœur de 350 choristes sera ouverte gratuitement au public le dimanche à partir de 15 h et suivie d’une restitution des trois titres à 16 h 30. Détail ICI

Jeanet

19.01.2017

Résultat du concours photos Arvem

Suite aux ateliers photos que Jacques anime depuis près de 2ans, Arletteck, Astrid, ColetteC, JacquelineS, Jeanet, LaurenceD, Marie-Andrée, MarieD, MartineL, MichelD, Nico, Yvesck ont participé au concours photos Arvem 2016.

Ces photos ont été exposées du 29 novembre au 10 décembre 2016 à la Maison des associations du 12è.

Le public et les professionnels, appelés à voter, ont primé les photos suivantes :

 1er prix du public et des professionnels LaurenceD

paris,photos

2è prix du public et des professionnels MarieD

paris,photos

3è prix du public Nico

paris,photos

3è prix des professionnels Marie-Andrée

paris,photos

Jeanet

18.01.2017

Expo "Aventuriers des mers"

Jparis,expositionusqu'au 26 février 2017 l'Institut du Monde Arabe présente dans le cadre de l'exposition "Aventuriers des mers" de Sindbad à Marco Polo l'histoire fabuleuse et parfois bien méconnue des explorations maritimes dans ces mers étranges et redoutables qui nous entourent.

On n'a pas lésiné sur les maquettes de bateaux, les instruments de navigation, les cartes parfois bien mystérieuses pour nos yeux habitués au monde tel qu'on nous le présente de nos jours et les objets sujets du négoce (épices, céramiques...)

Une originalité : vous pouvez visionner les aventuriers de mers (tels Sindbad, Marco Polo, Vasco de Gama...) ils nous racontent leurs aventures. Quelques documentaires complètent une visite à recommander pour les amoureux de la mer.

Jean-Paul