Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22.02.2018

Atelier écriture février 2018 "thème ou motif cuisine"

Phrase-clé : On se contente d'un apéritif qui permet de réunir des gens en créant une atmosphère conviviale.

La femme moderne a pris l'habitude de consacrer moins de temps à la cuisine, tant parce qu'elle travaille que comme preuve d'émancipation. Ses enfants sont moins gâtés mais ne s'en aperçoivent guère car dès la tendre enfance elle leur donne l'habitude des plats tout préparés.

Quand des reportages télévisés détaillent la composition de ces plats, c'est une catastrophe : ils sont trop salés, contiennent du sucre en excès et autres éléments nocifs qui ont pour but de conserver plus longtemps, d'offrir un joli aspect coloré et surtout de réduire toujours plus les coûts !

Des restaurateurs et experts en cuisine se réunissent régulièrement pour choisir,  parmi 3 plats, le meilleur pour la santé : la pizza industrielle fait particulièrement l'objet de leurs critiques elle est entre autre composée pour moitié de pain !

Nous sommes dans un mode de civilisation qui, flattant les choix des plus jeunes, permet aux lobbies de l'agro-alimentaire d'engranger toujours plus de profits, misant sur le temps limité qu'ont les mères de familles à se consacrer à la cuisine. Toutefois, en matière de plats tout prêts, l'on pourrait sans doute gagner en discernement, et donc en qualité, en lisant mieux les compositions ?

Et lorsqu'on a des invités, que se passe-t-il ? De plus en plus souvent, on se contente d'un apéritif qui permet de réunir des gens en créant une atmosphère conviviale sans avoir à préparer un repas ; le mot "apéritif" recouvre d'ailleurs un assez large champ d'ingrédients.

Et si on regrette le temps des plats longuement mitonnés ? On peut certes retrouver leurs qualités gustatives dans certains restaurants, mais leur prix les ferme souvent au "grand public".

Le problème devient philosophique : comment concilier l'inconciliable, c'est-à-dire le travail des femmes et l'attention qu'elles aimeraient consacrer à leur famille ? La question reste en suspens...

On peut suggérer, quand ils sont disponibles, de donner aux grands-parents un rôle dans la rééducation des goûts des juniors, si toutefois ceux-ci, absorbés par les "nouvelles technologies", ne se mettent pas en tête d'inverser les rôles et d'essayer de convaincre les "ancêtres" d'adopter plutôt leur mode de vie !

Françoise V

21.02.2018

Quelques mots pour le scrabble

GABLE (n.m.) : Pignon décoratif ajouté

GADE (n.m.) : Poisson type morue

GAÏAC (n.m.) : Arbre d'Amérique centrale au bois dur

GAL (n.m.) : Unité de mesure d'accélaration

07:15 Publié dans - Scrabble | Lien permanent | Commentaires (0)

20.02.2018

Expo "René Goscinny, au-delà du rire"

paris,goscinnyEn ce dimanche de janvier des adhérents d’Arvem s’étaient donnés rendez-vous devant le Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, 71 rue du Temple qui jusqu’au 4 mars propose une exposition ayant trait à René Goscinny.

Après avoir salué comme il se doit la statue du capitaine Dreyfus, nous nous sommes intéressés une fois rentrés dans le musée et cornaqués par une guide adéquate à la vie de ce génial scénariste de bandes dessinées.

Fils d’émigrés venus au début du XXeme siècle des pays de l’Est (chassés par les pogroms) il passa sa jeunesse en Argentine avant de traverser l’Atlantique et de nous ravir par ses histoires désopilantes.

Après des débuts laborieux il sera le scénariste talentueux d’Astérix, de Lucky Luke, d’Iznogood et du Petit Nicolas.

Décédé en 1977 son œuvre va se propager dans le monde entier grâce au cinéma et à de multiples traductions.

Vous pouvez suivre la genèse de ces œuvres grâce aux nombreux documents proposés à la curiosité des visiteurs, la Bibliothèque Nationale ayant confié des originaux uniques habituellement non exposés.

 Jean-Paul

19.02.2018

À vous de jouer ? (497)

Quelle figure de style correspond à la définition "rapprochement de deux mots aux connotations contraires" ?

  • l'oxymore
  • la métonymie
  • la synecdote

Réponse lundi prochain

Réponse "à vous de jouer n°496"

Pourquoi monter un mur sur une bâche ? 

paris,à vous de jouer

©Arletteck

  • Pour ralentir la monter des eaux de la Seine, 5 rue Villiot 75012  (entre le Rue de Bercy et Quai de la Râpée). Photos prises le 26 janvier 2018

16.02.2018

Lire "Entrez dans la danse"

paris,livreSous ce titre incitatif Jean Teulé nous raconte l’épidémie pour le moins surprenante qui se répandit en 1618 dans la ville impériale de Strasbourg (elle faisait alors partie du Saint Empire Romain Germanique).

Dans un langage fleuri, très XXIeme siècle, il nous raconte cette histoire étrange de milliers de strasbourgeois se mettant à danser parfois jusqu’à épuisement total ceci sur fond de famine. et de maladies.

Cet épisode dramatique précède la confrontation à venir entre le catholicisme et le protestantisme, confrontation qui atteindra en France un de ses points culminants dans 54 ans avec la Saint Barthélémy.

Un livre passionnant que vous n’oublierez pas.

Jean-Paul

14.02.2018

Un dimanche de Janvier

Un jour particulier
En notre parc animalier
Celui de la “Bonne Franquette"
À la rencontre, certes,
De vos animaux préférés
Que vous avez cherchés,
Élégamment portés
Pour certains, confectionnés
Pour d’autres, sans hésiter
Venus carrément déguisés.
Comme le veut la tradition
Un buffet à discrétion
Garni de recettes “maison”
Que maintes conversations
N’empêchèrent la dégustation.>

paris

Pour accompagner la digestion
Vint sans prétention
Le moment de l’animation.
Comme à l’accoutumée
Vous avez accepté
Gentiment, d’y participer
Parfois remerciés.
Puis attaquer le bingo
Quelque peu ”dingo”
Essayer d’obtenir un lot
Avant d’avoir le plus gros.
Connaitre cette hargne
Celle de la gagne
Car, nous narguent
Les bouteilles de champagne !

paris

 Ainsi s’est terminée
Cette amicale journée
Dans les blagues, récits, des mots,
Les illustrations et photos,
Des articles de journaux
Sur les actualités de ce thème
La vie des bêtes, que l’on aime.

Ninette

13.02.2018

Bons baisers du train des Pignes

En cette fin d’été 2017, nous est revenue, à un ami niçois et moi, l’idée d’un vieux projet : en vacances à Nice, réaliser, dans la journée, l’aller-retour Nice-Digne par le mythique train des Pignes.

Quelle est l’origine de ce nom ? De nombreux pins jalonnent le parcours dont les fruits : les pignes, servaient – dit-on - à alimenter la chaudière des locomotives.

Les travaux, commencèrent en 1892 mais la ligne ne fut inaugurée qu’en 1912. Elle avait d’abord un intérêt militaire (l’Italie est voisine…) et les tunnels sont truffés de casernements, bouches à canon etc.

Ce train relie la Côte d’Azur aux Alpes de Haute Provence. Durant 151 km se succèdent une incroyable diversité de paysages somptueux : Baie des Anges, gorges et vallées, villages pittoresques, champs de lavande et d’oliviers, montagnes enneigées…

Nous avions, il y a quelques années, effectués le trajet entre Puget-Théniers et Annot par l’antique train à vapeur restauré par une association d’Anciens du rail, laquelle fonctionne seulement le week-end.

niceMais cette fois, ce fut par le train moderne mis en service après la catastrophique crue du Var qui emporta une partie de la voie et empêcha le trafic pendant plusieurs années.

Cette fois fut la bonne ! Nous avons pris le train à 9h25 du matin à Nice pour arriver à Digne à 12 h40 heures. Une jeune et charmante contrôleuse (Geneviève), artiste par ailleurs, nous vendit de fort jolies cartes postales de sa main illustrant le parcours.

Et ce furent quatre heures de bonheur pour admirer de magnifiques paysages tout au long du parcours en longeant le Var, avec des étapes célèbres comme Villars sur Var, Annot et ses célèbres murailles de grès, Entrevaux et son magnifique fort construit par Vauban, Saint André les Alpes et le magnifique lac de Castillon, Barrême (la lavande fine) et ensuite la belle vallée de l’Asse jusqu’à l’arrivée.

Après un réconfortant déjeuner dans la ville ensoleillée, nous avons tout d’abord fait une visite à la célèbre et spectaculaire dalle de fossiles d’ammonites, si belle que des Japonais voulurent l’acheter !!!. En désespoir de cause, ils en firent exécuter un moulage à destination du Japon.

Puis nous sommes allés visiter le musée promenade de la Réserve Géologique avec notamment ses cairns et abris de pierres sèches et des sources et des Ruisseaux fontaines ruisselant partout (alors que la sécheresse régnait dans le sud-est…)

Retour dans le soir qui arrivait avec toutes ces merveilles disparaissant peu à peu dans l’ombre.

Si vous en avez l’occasion, ne manquez pas de monter dans le sympathique petit train des Pignes.

Bon voyage !

Jacques des Marguettes

12.02.2018

À vous de jouer ? (n°496)

Pourquoi monter un mur sur une bâche ? 

paris,à vous de jouer

©Arletteck

Réponse lundi prochain

Réponse "à vous de jouer n°495"

Qu'utilise-t-on pour couper le fromage tête de moine ?

paris,à vous de jouer

 

 

 

 

 

 

  • Une girolle