Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15.05.2018

Atelier écriture : Autant emporte le vent

Texte libre

Quel bon vent t’amène ! depuis le temps qu’on s’est pas vus, le temps a changé. La dernière fois, on s’est croisé en coup de vent…. On peut déjeuner ensemble, j’avais préparé un vol au vent, il en reste. Si t’es pas pressé, on peut marcher le long de la plage. Il y a toujours du vent, mais l’odeur de la mer !!! que c’est bon… En attendant, devant toi il y a le frigo. Prend la bouteille de skye et sers nous. Tu ne vas pas me dire bon vent, retournes chez ta mère !!!. Si tu as trop chaud, j’ai un gros ventilo. Je l’avais acheté chez tout à 10 balles le kilo... Du vent artificiel très efficace. Si tu veux, je te le revends. Vendredi dernier j’ai vendu un vieux bouquin. Vendredi de Robinson Crusoé… Ravi de t’avoir revu. Avant de repartir, attention au vent qui souffle. Ne te laisse pas emporter par le vent.. Mes paroles c’est pas du vent, mais ça s’envole…

Éolienne, Ventilateur, Aérateur, Turbine, Soufflette, Pompe, Compresseur, Tornade, Éventail, Hélicoptère, Etre humain, Moulin à vent, Pression atmosphérique, Girouette Aspirateur.

Moi une girouette ? pourquoi pas, mais plutôt une tornade. Je fonce, je file, comme si j’avais une turbine qui me souffle. Une éolienne, c’est nul à côté. J’arrête pas de tourner en rond, comme un ventilateur... Je fais du vent. Mais poussez vous !!, je suis pompé…

Yves ck

11.05.2018

Un couple dans la révolution

La température élevée de ce mois d’avril n’était pas idéale pour faire la Révolution et pourtant...

parisEn début de séance nous étions encore frais pour découvrir sur les photocopies, les gouaches de Lesueur du Musée Carnavalet, relatant des scènes variées de cet épisode comme, le discours de Camille Desmoulins le 12 juillet, les citoyennes offrant leurs bijoux pour combler la dette de l’État, l’arrestation de "Dumoulin"....

Mais notre orateur était lancé, obligé de rentrer dans tous les évènements qui contribuèrent à la fin de la royauté, la mort de Louis XVI, pour présenter la Révolution, la proclamation de la République et les acteurs en piste, les relations amicales ou les désamours des principaux civils ou militaires.

Camille Desmoulins est né le 2 mars 1760 à Guise, 2 ans après Robespierre, sera avocat, créateur de journaux après avoir été pensionnaire avec Robespierre, à Louis-le-Grand.

Sa vie affective
En 1783 en promenade au jardin du Luxembourg, il croise Madame Duplessis et ses 2 filles Lucile 13 ans et Adèle. D’après les lettres qui nous ont été lues, Camille se révèle un amoureux platonique de la mère.
Il fréquente la famille et finalement s’attache à Lucile, fait sa demande en mariage, attendue longtemps, mais ayant gagné en notoriété, Monsieur Duplessis accepte leur union. Ils se marient en 1790, un fils Horace nait en 1792, placé 3 jours après en nourrice.

Son chemin politique
En 1789 Camille fréquente les députés de l’Assemblée Nationale. Il fonde son journal "Les Révolutions de France et de Brabant" : grand succès, après avoir crée "La France libre" et "La lanterne" à l’existence plus courte.
Nous découvrons que les paroles de la chanson "les aristocrates à la lanterne, les aristocrates ont les pendra"... viennent du fait que sur le place de Grève, au bras d’une lanterne, des gens y étaient pendus !

Camille journaliste a un rival, Jean-Pierre Brissot, Girondin, journaliste concurrent, aux idées opposées (guerre offensive ou non) mais tous deux, sont pour la Révolution.

De grands évènements
Lire la suite ICI

04.05.2018

Promenade d'avril

Ce samedi 7 avril nous avons grimpé les pentes de Ménilmontant et de Belleville collines qui virent naître et grandir Maurice Chevalier et Edith Piaf et qui jadis, couvertes de vignes virent prospérer les cabarets où les Parisiens venaient ingurgiter le vin non soumis aux taxes, et venir Mardi gras former le carnaval à la Courtille avant de se déverser sur Paris.

Nous avons pu admirer à Ménilmontant, l’imposante et haut perchée (digne d’une cathédrale), Notre-Dame-de-la-Croix de style composite (mi roman, mi gothique) érigée de 1863 à 1880 par Louis-Jean Antoine Heret.

Elle est très claire, restaurée depuis peu et fréquentée régulièrement par différentes communautés.

Ensuite à Belleville nous voici devant l’église Saint- Jean-Baptiste de style néo-gothique bâtie en 1853 par Jean-Baptiste Lassus collaborateur émérite de Viollet-le-Duc, notamment pour la rénovation de Notre-Dame de Paris (sa statue se découvre au milieu de la galerie des Rois). Ce monument est remarquable par ses vitraux et sa façade (le travail de Lassus à Notre-Dame est passé par là).

Un moment de dépaysement à deux pas du Paris intra-muros, au milieu d’un quartier jadis symbole du Paris ouvrier, aujourd’hui habité par des populations cosmopolites, toujours populaires.

Jean-Paul

02.05.2018

Programme mai 2018

Jeux de société
Vous cherchez des partenaires, vous désirez vous initier ! Venez nous rejoindre.

Scrabble, tarot, belote, bridge
Lundis 17, 14 & 28 mai de 18h30 à 21h30
Samedi 12 mai à 10h30

Échecs
Lundi 28 mai de 18h30 à 21h30

Dimanche 6 mai à 13h
Déjeuner ludique

Samedi  12 mai à 14h30
Discussion de Jean-Paul : La fuite à Varennes

Dimanche 13 mai à 15h
Promenade avec jean-Paul : Sur les pas de Louis XVI

Lundi 14 mai  à 19h
Atelier d'écriture par Martine : Bossons, brodons, yoyottons. Jouons des mots, jouons des verbes

Mardi 15 mai à 18h30
Billard américain

Mercredi 23 mai à 18h30
Atelier photos : Visionnage photos de vos thèses

Mercredi 23 mai à 20h
Atelier sauvegarde de données

Samedi  26 mai à 7h45
Promenade en car : Camille Claudel & Château de La Motte Tilly

 

01.05.2018

1er mai "Quelques brins parfumés"

Muguet_danse.gif

27.04.2018

Promenade de l'église de Ménilmontant à l'église de Belleville

Notre rendez-vous se situait à la sortie du métro Ménilmontant, pour une découverte des églises de Ménilmontant et  celle de Belleville, toute proche, guidée par Ania. Dès que l’on empreinte la rue Etienne Dolet, qui "monte" à la première église, une impression de petit village, me revient, j’y avais passé mon enfance… De celle-ci remonte en moi, une chanson de Maurice Chevalier… "Les Gars de Ménilmontant"  Une place, au pied de l’église, porte son nom. Mais j’ignorais que c’était grâce à Napoléon III, que ces deux quartiers étaient rattachés à Paris.

Autrefois, hors de Paris, et grâce à ses vignes, le vin y était moins cher donc "y’avait qu’à" sortir de Paris pour trouver de bonnes guinguettes…

La Chapelle de l’époque devient trop petite pour recevoir les fidèles. Il faut donc une église plus grande. L’architecte Antoine Héret, en est chargé. La construction de Notre Dame de la Croix commence en 1863 pour s’achever en 1880. Elle est la 3ème plus grande église de Paris, surprenant pour un petit quartier !!

Après avoir grimpé les marches… un certain nombre, équivalant à environ 4 étages. L’église, portes  ouvertes, nous reçoit. Que de lumière… certes, rénovée, il y a peu de temps, mais quand même ! Les voûtes en fer, car la pierre commence à manquer dans Paris, soutiennent l’Église,  mais les arcs ne choquent  pas, ils ressortent.

Les vitraux, ne témoignent en rien que nous sommes dans une église, ils sont de formes géométriques. Cependant chaque culot de pilier est différent, une tête de Moïse, celle d’une femme, celle d’un prélat… et d’autres encore.>

Nous sortons, par le côté  nord, sur la rue d’Eupatoria, pour nous diriger vers l’église Saint Jean Baptiste de Belleville. Construite en 1854  par l’architecte Lassus et à Guérin pour les vitraux. Au dessus des 3 portails de la façade, des tympans rappellent une période de vie du Christ.  Toute la lumière extérieure est filtrée par des vitraux, chacun différent racontant un moment de la bible. L’autel et le tabernacle aussi, le premier représente l’agneau pascal, le second le buisson ardent.

Une affichette indique "En ces lieux, sur ces fonds baptismaux, Edith Giovanna Gassion (Edith Piaf) fut baptisée le 15 décembre 1917."

Mais silence… une cérémonie, un baptême, se prépare… par respect, pour ne pas déranger, il nous faut sortir, sur la pointe des pieds…..

Arlette

24.04.2018

Atelier écriture "Inclure titres chansons"

Inclure dans un texte 6 titres de chansons dites chansons cultes françaises.

C'est extra : Léo Ferré
Belle-Ile -en-mer : Laurent Voulzy
Quelque chose de Tennessee : Johnny Hallyday
La quête : Jacques Brel
Ils s'aiment : Daniel Lavoie

1er texte

Faux départ

Ces deux là, accoudés sur la rambade de la jetée, ils s'aiment ….mais depuis combien de temps ? Je les regarde et je les envie. S'aimer comme ça, serrés l'un contre l'autre, c'est extra.                             

Je suppose qu'ils attendent le bateau pour Belle-Île-en-Mer.

Est-ce un couple, un vrai ou bien, est-ce une escapade incognito ?

L'homme, élégant dans son jean cintré et sa chemisette Lacoste a l'air d'un cadre supérieur fatigué. Il veut se ressourcer à Belle-Île. C'est bien connu…..le blues du businessman s'évanouit face à la mer en tirant des bords sur un fringant voilier.

La femme, vêtue de cuir (blouson, pantalon et boots) a quelque chose de Tennessee. D'ailleurs, elle parle avec un accent américain. Elle murmure des "I love you" mais l'homme est ailleurs.

Il est à la recherche d'un bonheur qui lui échappe. Cette quête perpétuelle le hante. Il est découragé. Quand le bateau est prêt à lever l'ancre, l'homme prend son sac, enlace la fille et lui demander de rester là.

-"Je pars seul, je préfère ne pas te faire souffrir."


2è texte

Relax à Belle-Île

Belle-Île-en-Mer, je vous le dis, c'est extra !

Tout est organisé pour soulager le blues du businessman.

Ceux qui sont en quête de tranquillité seront heureux d'apprendre que nous sommes à l'Ouest… il y a quelque chose de Tennessee dans le folklore breton !

Ici, c'est la détente…… regardez tous ces rescapés du burn-out. Aujourd'hui, ils s'aiment

Marie Dp

18.04.2018

Scrabble Duplicate 2018

Un grand merci à Jean de nous avoir organisé cette partie de scrabble, dans la convivialité et la bonne humeur…

Primo : Un public de 14 femmes qui sont maintenant informée(s) et même surinformée(s) que nous pouvons typer des femmes selon leur hème qui nous est défini selon le rhème de l’énoncé du propos, même si elles parlent le darija et portent la burqa et que nous ne sommes peut-être pas toutes mateuse(s)..…

Deuzio : Bien sûr le temps des kapo(s) est heureusement derrière nous et nous pouvons désormais nous consacrer à améliorer nos qualités de duathlète(s) pour les disciplines du scrabble et du tarot où Jean est notre maître… Et promis… nous ne lui donnerons pas de gourmade même s’il nous écœure avec des mots introuvables.

À l’année prochaine j’espère pour une autre soirée comme celle-ci.

Colette C

13.04.2018

Discussion "L'affaire Seznec"

Pourquoi parler de nouveau de cette affaire ?

Sans doute en avez-vous entendu des commentaires aux informations dernièrement, au mois de février. Rappelez-vous, après des fouilles, un os a été retrouvé....

paris,seznecCependant cela ne prouve pas pour autant la réelle culpabilité de Guillaume Seznec accusé d’avoir tué Pierre Quémeneur.

Ceci se passe au XXe siècle en Bretagne. Beaucoup d’encre a coulé jusqu’à la parution d’un dernier livre en 2014 d’un avocat qui révèle peut-être la vérité. C’est ainsi qu’un fanatique de Seznec demande l’autorisation des fouilles en 2018.

Qui était Guillame Seznec ?
Né en 1878 à Plomodiern en Finistère Sud où il a été marchand de cycles dont l’entreprise a brûlé pour laquelle il fut indemnisé. Il n’a pas fait la guerre, sera considéré comme profiteur de guerre, puis à Brest avec sa femme tient une blanchisserie pour l’entretien des vêtements des armées française et américaine, ce qui lui permis de faire des économies (4040 dollars). Cette entreprise a été vendue, mais un incendie l’a ravagée. L’assurance indemnise une fois encore Seznec considéré comme encore le propriétaire, car le nouveau n’avait pas réglé totalement le montant de l’acquisition. Aux yeux de tous Seznec devient louche.

Que devient-il ?
Installé à Morlaix il monte une scierie. Il est considéré comme un étranger magouilleur. Il fait du trafic de voitures américaines, donc il voyage beaucoup, toujours par monts et par vaux. Jusqu’au jour où il rencontre Pierre Quémeneur Conseiller général du Finistère, qui lui propose d’acquérir sa propriété de Plourivo. Deux actes de vente auraient été signés dans un café à Brest pour 35000 francs, il dira avoir donné ses dollars en dessous de table.

Que font-ils ?
Le 24 mai 1923 tous deux veulent se rendre à Paris. Quémeneur attend à Rennes Seznec, parti en Cadillac plutôt en mauvais état qui connut maints incidents sur la parcours et occasionnent un grand retard au rendez-vous. Tard le soir ils arrivent à l’auberge à Houdan, sous une tension révélée importante.

Quémeneur souhaite gagner Paris en train, mais devant l’heure très avancée, c’est impossible. Certains les auraient vus repartir ensemble... Et depuis plus de nouvelles du Conseiller.

Seznec a repris la route vers Morlaix pour réparations, puisqu’il se retrouve chez lui à peine 48h après (à l’époque il roule à 50 km/h vu l’état de son véhicule).

Hypothèses : Lire la suite ICI

03.04.2018

Programme avril 2018

Jeux de société
Vous cherchez des partenaires, vous désirez vous initier ! Venez nous rejoindre.

Scrabble, tarot, belote, bridge
Lundis 16 & 23 avril de 18h30 à 21h30
Samedi 21 avril  à 10h30

Échecs
Lundi 23 avril de 18h30 à 21h30

Samedi  14 avril à 15h
Découvrez la galerie photos, le forum et le blog Arvem

Dimanche 15 avril à 11h20
Visite guidée au musée Maillol : Foujita, peintre dans les années folles

Lundi 16 avril à 19h
Atelier d'écriture

Mardi 17 avril à 18h30
Billard américain

Samedi  21 avril à 14h30
Discussion de Jean-Paul : Un couple dans la révolution

Mercredi 25 avril à 18h30
Atelier photos : Visionnage photos de la séance portrait

Mercredi 25 avril à 18h30
Atelier sauvegarde de données