Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25.03.2019

À vous de jouer ? (n°552)

Que collectionne le magopinaciophilie ?

  • Des publicités de marabouts
  • Des horoscopes
  • Des livres de Nostradamus

 

Réponse lundi prochain

Réponse "à vous de jouer n°551"

Quel verbe français donne deux formes conjuguées qui sont des anagrammes l'une de l'autre ?

  • Le verbe être  qui donne étions et soient

22.03.2019

Discussion "Les plantes"

Les âmes intéressées par "la nature citadine" se sont retrouvées pour écouter, comparer, apprendre, découvrir, questionner sur les fleurs et plantes qui garnissent nos fenêtres et balcons, et pour certains les jardins.

paris,plantesUn grand tour d’horizon sur les plus connues, les plus courantes aux noms compliqués d’origine latine, aussi, grâce aux images projetées sur écran, l’assistance aussitôt citait le nom simplifié donné sur les marchés. Cependant quelques inconnues, par leur beauté, leurs couleurs, leurs formes originales ont voulu surprendre les plus experts.

Après la reconnaissance, nous était développé l’entretien, la longévité, la coupe, le bouturage, la conservation possible du bulbe (et non de l’oignon) du tubercule, la plantation suivant le cas, les maladies etc...

Nous avons également identifié les plantes intérieures et leurs particularités, les aromatiques (que chacun peut avoir sur sa fenêtre de cuisine), savoir comment cueillir le produit pour ne pas écourter la vie du plant.

Encore quelques instants pour répondre aux questions diverses des "jardiniers en herbe".

Un bon moment passé, hélas, nous manquait le parfum raffiné des roses ! Mais l’avantage, c’était d’admirer toutes ces plantations sans se piquer, sans souffrir du dos en se baissant pour les approcher, donner l’envie devant l’arrivée du printemps de s’adonner à un passe-temps utile au bien-être des yeux, un bon dérivatif nécessaire aux abeilles toujours plus nombreuses en ville qui se régalent du naturel de nos sains menus !

Une prochaine fois peut-être nous parlerons des arbustes ? À quand la culture maraîchère, puisqu’à Paris de plus en plus il paraît, que sur les terrasses d’immeubles l’on plante, et l’on récolte !....

Alors, un jour, vous verrez, Arvem ira aux fraises !

Ninette

Plantes

Discussion sur les plantes

20.03.2019

Expo "Journaux et Révolution"

paris,expositionJusqu’au 17 avril la mairie du IXeme sise 8 rue Drouot présente une partie de l’immense collection du journaliste italien francophile Alberto Toscano.

Vous y trouverez des journaux précédant 1789 réduits à 1 feuille (rareté du papier et de presse) et d’autres, suivant ces évènements.

Il est émouvant de lire le texte d’une loi datant du 2 août 1792 – An 4eme de la Liberté.

L’entrée est libre du lundi au vendredi de 10h à 17h et le samedi de 9h à 12h . La visite sera dirigée par Alberto Toscano lui-même le mercredi 3 avril à 15h .

Jean-Paul

19.03.2019

Atelier écriture "Lettre d'amour"

Thème : Lettre d'amour avec 7 mots imposés: illusion, folie, rupture, chamade, raide dingue, furtif, st Valentin.

1er texte

Ma chérie,

Rappelle-toi le premier regard furtif que tu m’as lancé au service psychiatrique où j’étais traité pour ma folie.

Ensuite on s’est revu au service cardiologie où j’étais traité parce que mon cœur battait la chamade. Puis on s’est retrouvé, un jour de Saint-Valentin au service chirurgie où j’étais traité pour une rupture d’anévrisme.

J’avais l’illusion que nous étions faits pour vivre ensemble, côte à côte. Et cela s’est transformé en certitude quand on s’est retrouvé à nouveau au service psychiatrique étant devenu dingue… oui mais raide dingue de toi.

Je t’aime mon infirmière préférée. Vivement qu’on se retrouve au service maternité pour admirer notre première belle réalisation commune.

Jeano

2è texte

 Chère illusion,

Je t’attends depuis des années mais en vain tu ne comptes te réaliser. A toutes les Saint-Valentin, je meurs d’espoir de te rencontrer. La folie me guette… Je te rêve, te poursuis, te supplie toutes les nuits au fond de mon lit… Mais tu restes furtif, loin, inaccessible.

Comment te rejoindre sur l’autre rive ? Toi amour qui bouleverse mon âme. Je suis raide dingue de te sentir près de moi. Mon cœur bat la chamade et ma vie ne tient qu’à un fil. La rupture est proche…

Délivre-moi de ton supplice ou apporte-moi la joie !

Que cette illusion s’unisse à ma réalité. Que ton corps enlace le mien pour l’éternité et ainsi de l’illusion naitra la vérité… que tu m’aimes autant que je t’ai aimé.

Ludmilla

 

18.03.2019

À vous de jouer ? (n°551)

Quel verbe français donne deux formes conjuguées qui sont des anagrammes l'une de l'autre ?

 

Réponse lundi prochain

Réponse "à vous de jouer n°550 "diagosudoku n°3"

 Solution diagosudoku n°3

15.03.2019

Expo "Delacroix et Eugène L’homme derrière l’artiste"

Jusqu’au 6 mai 2019 le Musée Delacroix a permis à 10 étudiantes de l’École du Louvre de concevoir et de mettre en œuvre un accrochage temporaire à partir des collections du Musée.paris,exposition

Une visite attentive des diverses salles du dernier refuge du grand artiste et de son atelier permet de mieux connaître cet être complexe appréciant la littérature (Shakespeare) et la musique (Chopin...) aimant la campagne (Nohant chez Sand...) voyageant avec angoisse (le Maroc) tout en trouvant parfois Paris bien triste.

La peinture est pour lui un refuge pour le plus grand bonheur de ses admirateurs.

Jean-Paul

14.03.2019

Notre chandeleur

La Bonne Franquette fin janvier
La Chandeleur début février
Juste huit jours pour s’y mettre
Car, oui, en vérité on s’apprête
À faire, d’une main experte
Une quantité de fameuses crêpes !
Mais cette année
Nous attend
Une bonne idée
Cette fête était agrémentée
D’un sympathique karaoké
Tous ceux qui souhaitaient
S’époumoner, le pouvaient.
En solitaire, ou regroupés
Même les plus enrhumés
Ont eu le courage de s’y atteler.
Sans critiques, je peux l’assurer
Un bon public pour les encourager
On en aurait bien redemandé !
Une bonne idée
vraiment
À renouveler

paris,chandeleur

Un buffet bien garni attendait.
Crêpes "maison", confiseries, beignets
Ont été fortement appréciés
Et dégustés à volonté !
Après l’effort, fallait être réconforté !
Chacun ayant bien participé
Cuisinières, chanteuses, chanteurs,
Par leurs applaudissements les spectateurs
Sans oublier les charmantes disc-jockeys
Prêtes à aider ceux qui peinaient !
Un bon après-midi très agréable
Par son ambiance, et sa belle table !
Quelle bonne idée
maintenant
Quand recommencer ?

paris,chandeleur

Ninette