Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04.07.2015

Expo "Du Nô à Mata-Hari"

Du Nô à Mata-Hari.jpgJusqu'au 31 août le Musée Guimet présente une belle exposition "Du Nô à Mata-Hari". Si vous n'êtes guère familiers du Khon de Taïlande, du Khol du Cambodge ni du Wayang d'Indonésie vous ne pouvez qu'être ébahis (on dit "bluffés" de nos jours) par les costumes présentés.

Les couleurs sont superbes. Votre visite se clôturera par une ascension vers la bibliothèque-rotonde du Musée qui par son agencement, vous permettra d'imaginer la sublime apparition le 13 mars 1905 de Margaretha Zelle, plus connue sous le nom de Mata-Hari, apparition qui subjugua les spectateurs émoustillés par ses danses lascives (pour l'époque).

Une exposition dépaysante.

Jean-Paul

02.07.2015

Lire "Embrouillles familiales de l'Histoire de France"

paris,livreLe lecteur profite dans ce livre "Embrouilles familiales de l'Histoire de France" du style alerte de Clémentine Portier-Kaltenbach pour visiter, loin des batailles et des conflits politiques, de nombreux épisodes de notre Histoire.

De Vercingétorix à Louis XV que de disputes (voire des massacres) de jalousies, d'amours contrariés (ou pas). À noter une incursion dans la littérature (Victor Hugo, Emile Zola) et dans l'Histoire européenne (Philippe II d'Espagne, Frédéric de Prusse, Pierre-le-Grand).

Freud n'y retrouverait pas ses petits (ses propres embrouilles clôturent le livre).

Clémentine (soyons familiers), nous donne l'occasion d'y retrouver la même verve déployée dans son grand succès, "Grands Z' héros de l'Histoire de France".

Un livre à déguster sans tarder.

Jean-Paul

30.06.2015

18eme vide-greniers

18eme Vide-greniers

Rien de spécial à signaler
Mais sur une activité
La coutume étant d'écrire,
Un résumé un avis, un doux délire
Encore une fois essayons
De "titiller" l'inspiration.

Nous voici donc enrôlés
Pour l'aventure d'une journée
Particulière, que va-t-elle réserver
Alors que nous sommes rodés ?
Cette année elle s'annonce bien,
Méfiance en ce mois de juin,
Pas de ciel en pleurs,
Pas de panne d'ascenseur,
Pas de difficulté de préparation
La forme, pour être à la disposition
Des visiteurs à recevoir
Nombreux, notre ultime espoir.

Malgré une nuit extra-courte
Excitation, cogitations sans doute
Dues à l'horaire très matinal
Car, ce ne serait pas banal
Que le réveil oublie
De déclencher sa sonnerie.
Finalement largement devancée
Le bouton est rapidement écrasé.
À peine le jour levé
Le stand vite à installer,
Avec une seule idée entête
À huit heures être fin prête.

Chacun a pris sa place tables chargées,
La journée dans le calme s'est déroulée.
Comme toujours ravie de retrouver
Des connaissances, des habitués.
Les ventes se font sans précipitation
Avec discussions, persuasions.
Si le propre d'un acheteur est d'employer
En force, l'art de marchander,
La qualité suprême du vendeur
Est de montrer sa bonne humeur !
Il doit la conserver toute la journée
Sachant qu'elle va se terminer
Avec en prime, son lot de douleurs
Des épaules jusqu'aux pieds, quel malheur !

Si de devoir tant piétiner
L'on pouvait enfin marcher
Sur les mains, qu'elle délivrance !
Car, le lendemain, pas de chance
C'est très endoloris qu'au réveil
Se retrouvent encore nos orteils !
Courbaturée, tout le dimanche
Pourtant il faut retrousser les manches
Avec courage, le moment venu
Remiser le stock d'invendus.
Il est curieux, d'ailleurs de constater
Combien cette action devient corvée !

Puis comme par enchantement
Tout s'oubliera avec le temps,
Sachant que finalement
On recommencera avec emballement.
Mais qu'est-ce qui nous pousse ainsi ?
Le contact ? Le débarras ? Les sous aussi ?
Dix huit fois ! C'est une drogue ? Un vice ?
En tous les cas, pas un supplice !
Au final tout le monde est content
Promeneurs, chineurs, participants.
Cette animation est appréciée
Car même sans publicité
Elle attire les badauds d'autres quartiers
À venir simplement nous saluer.

  Cela se nomme un plaisir
  Qui enjolive les souvenirs
      Alors, dites-moi
  On se revoit la prochaine fois ?

Ninette

29.06.2015

À vous de jouer ? (360)

Il range ses buvards publicitaires dans un grand classeur : c'est le

Réponse lundi prochain

Réponse "à vous de jouer n°359"

Quelle est la langue la plus parlée au monde ?

27.06.2015

Lire "Fabuleux destins"

Fabuleux destins A.Decaux.JPGNous voici revenus avec ce nouveau livre d'Alain Decaux sur les chemins des précédents "Alain Decaux raconte" "Grands secrets. Grandes enigmes" "Grands mystères du passé" et "Dossiers secrets de l'Histoire"

Il sait nous faire découvrir (qui connaissait Birger Dahlerus et la fin tragique de Louis Renault ?) certaines vies d'exception, nous donner envie d'en savoir plus sur d'autres , (la vie aventureuse d'Ibn Séoud, la fin de Stavisky, les complots de la Cagoule, et les mystères d'Ekaterinbourg) et résumer des vies qui bouleversèrent le monde (Gandhi, Churchill). J'allais oublier l'incomparable César Borgia

Un livre à lire par tous les férus d'Histoire.

Jean-Paul

26.06.2015

Tonalités au 20 ans des voix sur berge

Nico, adhérente Arvem, participe avec son groupe vocal tonalités au "20 ans des voix sur berges"  dimanche 28 juin de 16h40 à 17h20 à la pointe Poulmarch, quai de Jemmapes dans le 10è - M° Jacques Bonsergent.

Jeanet

25.06.2015

Expo "Churchill - De Gaulle'

Jusqu'au 26 juillet l'Hôtel national des Invalides présente au Musée de l'Armée l'exposition "Churchill - De Gaulle".

En ces temps de commémorations il est toujours bon de partir à la découverte de ces deux "monstres sacrés" tout d'abord dans leur enfance, dans leur adolescence avant de s'intéresser à leurs carrières politique et militaire menées de front puis à leur grande maestria dans la guerre des ondes avec propagande et contre - propagande.

Leur "mésentente cordiale" n'est évidemment pas passée sous silence.

Une exposition qui ne peut qu'enrichir le visiteur.

Jean-Paul

23.06.2015

Expo "Les Tudors"

paris,expositionJusqu'au 19 juillet le Musée du Luxembourg présente "Les Tudors".

Cette exposition revient sur l'histoire (et la légende qui y est associée) de cette dynastie qui d'Henri VII à Elisabeth 1ere "la Reine Vierge" a régné sur l'Angleterre tout au long du XVIeme siècle.

En plus des nombreux (et superbes) portraits de ces monarques, on est sensibilisé au désespoir d'Anne Boleyn emprisonnée dans la Tour de Londres et à l'accident (ou meurtre ?) d'Amy Robsart qui fit tant fantasmer les Romantiques.

Une belle leçon d'Histoire.

Jean-Paul