20.10.2014

À vous de jouer ? (324)

Pourquoi les couteaux ont-ils des bouts ronds ?

 Réponse lundi prochain

 

Réponse  "À vous de jouer n°323"

L'anagramme de "antibactérien" est bientraitance

 

18.10.2014

Expo "Impression , soleil levant"

paris,expositionJusqu'au 18 janvier 2015 le Musée Marmotan Monet présente une exposition centrée sur le chef d’œuvre de Claude Monet "Impression, soleil levant".

Nous est racontée l'histoire de ce tableau longtemps oublié devenu de nos jours superstar. Nous cotoyons tout d'abord les maîtres de Monet: Boudin, Jongkind puis ses compagnons Auguste Renoir, Pissaro, Sisley...avant de nous intéresser au monde des collectionneurs Hoschebé, le Docteur de Bellio sans qui ces immenses artistes seraient peut-être restés dans l'ombre.

Une exposition très intéressante.

Jean-Paul

17.10.2014

Lire "L'effrayant docteur Petiot"

paris,livreClaude Quétel nous invite à revivre ce fait divers qui passionna la France de l'après-guerre : la découverte le 11 mars 1944 d'un charnier dans un hôtel particulier de la rue Lesueur Paris XVI e ( hôtel appartenant au docteur Petiot). Puis quelques mois plus tard, le 31 octobre 1944 l'arrestation dudit docteur (métro Saint-Mandé) et enfin son procès qui débuta le 18 mars 1946.

Le mystère reste entier: cet "effrayant docteur Petiot" était-il fou ou coupable ? En historien, Claude Quétel nous offre les éléments nous permettant de tenter de trouver une réponse. La question reste posée.

Jean-Paul.

15.10.2014

Billet d'humeur d'Annick

Partir à la découverte d'une exposition peut être parfois un parcours de combattant.

Une file d'attente d'une heure, voire plus jusqu'ici tout va bien. Avec un peu de lecture ou une bonne compagnie pour discuter, nous saurons patienter.

Si l'attente a été longue, attendons-nous à ce qu'il y ait de nombreux curieux à l'intérieur, et là ça se corse.

À l'entrée, la salle est plutôt sombre. Un panneau mural nous informe en caractères blancs sur fond gris plus ou moins clair. Pourquoi ne pas le présenter en noir sur fond blanc ou blanc sur fond noir ? Donc, les lecteurs s'entassent là et ça bouche, à chacun son rythme, normal. Si de plus, un groupe en visite guidée se trouve juste là et ne bouge pas de quelques mètres, alors là n'en parlons pas, autant profiter des informations.

On continue. La référence de chaque tableau se situe très souvent assez bas, 70 centimètres au plus et toujours en petits caractères. Pourquoi pas à hauteur des yeux ? Ça ne nuirait pas à l’œuvre. Et voilà, il y a quelqu'un juste devant, va t 'il se déplacer à droite ou à gauche, patience.

Et alors, si plus loin il y a des manuscrits ou des journaux présentés, il faut s'accrocher pour la lecture. éclairage réduit, stationnement prolongé.

La visite terminée, il y aura toujours moyen de rechercher sur le net les informations manquées.

Annick D

13.10.2014

À vous de jouer (323)

Quelle est l'anagramme de "antibactérien" ? 

 Réponse lundi prochain

 

Réponse  "À vous de jouer n°322"

Qu'appelle-t-on un sacavin ?

  • Typiquement angevin. C'est un petit tonneau, contenant 3l de vin pour les travailleurs des champs et viticulteurs qu'ils emportaient pour étancher leur soif.

11.10.2014

Expo "La Tour de Nesle"

paris,expositionJusqu'au 12 décembre vous pouvez quelques instants vous croire un académicien venant travailler dans l'ambiance feutrée de la Bibliothèque Mazarine 23 Quai de Conti.

C'est en effet après avoir déposé votre carte d’identité à l'accueil, que vous pourrez vous diriger vers ladite Bibliothèque à pas discrets (les tables sont occupées par des lecteurs absorbés dans leurs recherches) où des manuscrits et des parchemins vous renseignent sur l'histoire réelle ou fantasmée de la Tour de Nesle, qui du XIIIe au XVIIe siècle se dressait à cet emplacement.

L'entrée est libre.

Jean-Paul

10.10.2014

Balade photos du 27 septembre

Le soleil était au rendez-vous à la statue de St-Louis où nous étions tous équipés de nos appareils photos pour aller à la découverte de la Garde républicaine de Vincennes.

L'aubade de la fanfare nous accueille et les spectacles s'enchaînent.

Le cheval, meilleur ami de l'homme, quand il est en osmose avec son cavalier, son maître, il devient une merveille de précision et de perfection dans le mouvement.

Précision également pour les motards de la Garde Républicaine dont l'équilibre nous a "scotchés". L'apothéose : la double tulipe  "17 motards sur 5 motos".

Inutile de vous dire que les appareils ont chauffé au sens propre et au sens figuré. Nous aussi !

Les photographes d'Arvem

 

09.10.2014

Promenade de la République aux Buttes Chaumont

Le 6... C'était notre rentrée...

Si la rentrée scolaire a été perturbée par des opposants aux nouveaux rythmes imposés, pour notre groupe, c'est celui de la "zumba" qui fut quelque peu agressif envers notre attention, car le rythme de notre promenade n'a pas suscité de contestations.

Partis place de la République pour y admirer sur sa statue les bas-reliefs de Dalou, il fallait grande conviction pour tendre l'oreille afin d'écouter le descriptif et se contenir pour ne pas tortiller du bassin aux sons engageants qu'offrait l'exercice public, pour soutenir la bonne santé cardiaque !

Manifestations, jeux, attractions diverses, c'est le nouveau destin de cette place réaménagée, et tant pis pour ceux qui s'intéressent au monument.

Notre destination étant les Buttes Chaumont, nous avons emprunté le chemin qui longe le canal St-Martin, salué au passage "la Grisette" et "Frédéric Lemaître" comédien du Boulevard du Crime, jeté un regard vers la ronde des joyeux canards, répondu par un signe amical aux passagers d'un bateau voguant d'écluse en écluse.

paris

 

 

 

Pour lire la suite cliquez sur l'image

 

Ninette

07.10.2014

LE PERUGIN, maître de RAPHAEL

Très belle exposition présentée au musée Jacquemart-André sur LE PERUGIN.

Cet artiste de la Renaissance m’était inconnu et j’avais donc tout à découvrir. Peu de toiles de ce maître, exposées dans de petites salles, et maintes explications de notre conférencière qui a su nous faire apprécier le travail de cet artiste. Quelques œuvres de Raphaël notamment nous ont permis de constater l’influence que LE PERUGIN a eue sur ses congénères.

paris,expositionLes couleurs m’ont enchantée et j’ai encore en mémoire le très beau portrait de Marie-Madeleine. Et que dire des « Vierge à l’enfant » par LE PERUGIN ou par d’autres artistes rassemblées dans une même salle.

Ce musée sait particulièrement nous enchanter avec ses expositions.

Colette C

06.10.2014

À vous de jouer ? (322)

 Qu'appelle-t-on un sacavin ?

 Réponse lundi prochain

 

Réponse  "À vous de jouer n°321"

Qui a dit "Les impôts sont le prix à payer pour une société civilisée" ?

  • C'est Henry Morgenthau Jr, secrétaire au trésor sous la présidence de Franklin D. Roosevelt