Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15.11.2019

Atelier écriture

Thème : A partir de 5 titres de livres que vous avez chez vous. Écrire une histoire.

  • "Idiss" de Robert Badinter
  • "La Terre" d ‘Emile Zola
  • "Trois la fin du monde" de Sophie d’Ivry
  • "Et le diable sortit de la salle de bains" de Sophie d’Ivry
  •  "Peau d’Ane" de Charles Perrault

Quand la fête bat son plein

"Idiss", jeune fille de 14 ans, est  issue d’une famille où les ancêtres cultivaient "La Terre". Ses grands-parents avaient eux-mêmes hérité de la ferme de leurs parents. Ils s’étaient installés en Beauce, vaste plaine agricole fertile, plus exactement à Illiers devenu en 1971, Illiers-Combray, berceau de l’œuvre de Marcel Proust.

La culture était inscrite dans leurs gènes. Ses parents heureux et travailleurs vivaient ainsi en autarcie. Ils fréquentaient peu leurs voisins, Monsieur et Madame André LEVILLAIN. Ces derniers tenaient un commerce de bijoutiers joaillers à Brou,  ville voisine, distante de 13 kilomètres. Avec leurs économies ils avaient acheté un manoir flanqué d’une tour servant autrefois de pigeonnier. Celle-ci, rénovée, leur servait maintenant de salle de réception. Ils la  louaient à des particuliers pour leurs festivités.

Malgré le chauffage central, la bâtisse demeurait  humide. Les affres de l’hiver refroidissaient encore plus la demeure. Ils n’avaient de cesse de chauffer en plus les pièces principales. Ils brûlaient des quantités innombrables  de stères de bois en provenance de leur forêt,  mais, rien n’y faisait. Les murs de la maison suintaient toujours et on pouvait suivre des yeux la trace laissée par de larges dégoulinures.

Trois fois déjà que le bâtiment avait failli prendre feu. Cela aurait pu tourner plus mal.  "Trois fois la fin du monde" ou… du manoir. Enfin, tant qu’il n’y a pas de mort, tout va bien. Monsieur et Madame André LEVILLAIN n’étaient pas du genre fataliste. Ils avaient le sens du calembour et possédait un optimisme rôdé à toute épreuve.

On se demande pourquoi ? Mais, dans leur écurie, et d’ailleurs ils ne savaient plus très bien qui, l’avait relégué à cet endroit, une peau d’âne attendait, pendue à un lourd crochet. Elle était impressionnante à voir.

Pour fêter les 16 ans de leur fils Adrien, ils avaient invité "Idiss"  à se joindre à la fête qu’ils donnaient dans la tour. "Idiss" arriva vers 17 heures, très sage et très joyeuse. Elle rejoignit les premiers convives. Elle arriva parée comme une princesse. Une boum déguisée et c’était à celui ou celle qui rivaliserait d’ingéniosité et de créativité avec son déguisement.

Elle se sentait très intimidée au milieu de ces invités que pour la plupart, elle ne connaissait pas. Elle rougissait à chaque compliment et pour se donner bonne contenance, buvait à petites gorgées sa troisième coupe de champagne.

Au cours de la soirée, elle eut l’idée de se rendre à la salle de bains pour se rafraîchir. Celle-ci était fermée à clé de l’intérieur. Elle frappa de trois coups rapprochés. Adrien lui répondit. Elle se souvient qu’elle ne l’avait pas encore remarqué de la soirée. Comme il ne sortait toujours pas, elle attendit 5 minutes, puis rejoignit les autres.

Elle était assise tranquillement sur le canapé du salon, la musique battait son plein, le tourne-disque rouge enchaînait les succès de : Johnny Hallyday, Les Chaussettes Noires, les Beatles, Sylvie Vartan, Les Rolling Stones etc… C’était une soirée sixties-seventies. Bref, il y avait de l’ambiance.

Des amis dansaient, d’autres discutaient par groupe de deux ou trois, certains s’enhardissaient et draguaient. Quand, tout-à-coup, on entendit un cri spectral. Un grand fracas se fit entendre…  La porte d’entrée vola en éclat, "Et le diable sortit de la salle de bains".

C’était Adrien, plus diable que nature, comme on se l’imagine. Un grand effroi parcouru soudain l’assemblée. Quant à "Idiss" en voyant Adrien cornu et fourchu, elle s’évanouit et tomba brutalement sur la  "Peau d’Ane" qui jonchait le sol.

Jacqueline F

14.11.2019

Expo "Mondrian"

Mondrian… (1872-1944) est un peintre figuratif.paris,mondrian Avant même l’expo, je me renseigne… sur internet. Ce que je découvre, ne me rassure pas trop, mais bon. J’y vais.

La peinture ne le fait pas vivre. Pour gagner sa vie il peint des portraits, ou des copies, qui lui sont demandés par des grands musées.

Salomon B. Slijper, (courtier immobilier collectionneur d’art) réfugié aux Pays-Bas durant la Première Guerre mondiale, se lie d’amitié avec Mondrian. Il en deviendra rapidement le plus grand collectionneur. Slijper achètera notamment, à Mondrian plus de 60 tableaux, sans même les avoir vu, cela au début de ses travaux. À peine connu, pendant sa période figurative (qui est d’ailleurs le titre de l’expo).

paris,mondrian

Depuis le début du siècle Mondrian s’oriente vers la théosophie. Petit à petit sa peinture aussi change d’horizon.

paris,mondrianVers 1911, Mondrian, vient à Paris, où il s’installe près de la Gare Montparnasse. Il découvre le cubiste analytique de Braque et Picasso, qui "analyse" la forme naturelle et le réduit en de simples parties géométriques sur deux dimensions. Mondrian abandonne le figuratif, pour s’orienter principalement vers le cubisme.

Ses peintures ne portent plus vraiment de nom, mais un mot, et un N° ou simplement collection N°, en fonction de l’exposition. Mais plus encore…. sur internet un tableau intitulé "Ocean 5, 1915, fusain et gouache/" est présenté horizontalement… lors de l’expo, il est affiché verticalement…… et rien (signature ou initiale) n’indique dans quel sens le tableau doit être accroché ! Je ne pense pas qu’il s’agisse d’erreur de l’un ou l’autre, et vue grandeur nature, change tout de son aspect. Mais alors… ?

L’expo qui montre plus de tableaux figuratifs,

que des peintures cubistes, et la guide pleine de tonus, qui répond spontanément à nos questions, ont fait disparaitre toutes mes appréhensions….

Arletteck

13.11.2019

Lire “Sapiens une brève histoire de l’humanité”

paris,livre

Ce livre aide le lecteur à répondre à un grand nombre de questions. Choisies parmi tant d’autres : que penserai du Monde dans lequel se réveillerait un marin de Christophe Colomb s’il s’était endormi en l’an 1000 ? Et par comparaison, que penserait du Monde actuel un marin de la "Santa Maria" se réveillant d’un profond sommeil de 500 ans ?
 
Cela nous invite à nous interroger sur la Révolution scientifique engagée voici 500 ans, succédant à la Révolution cognitive qui 70 000 ans avant notre ère donne le coup  d’envoi à l’Histoire et à la Révolution  agricole qui l’accélère il y a environ 12000 ans.
 
Si vous voulez mieux comprendre le Monde où nous vivons, n’hésitez pas , lisez "Sapiens une brève histoire de l’humanité" de Yuval Noah Harari.
 
Jean-Paul
 

12.11.2019

Film "Hors norme"

Coup de cœur pour ce film criant de vérité mais aussi de détresse. Un témoignage fort sur ce handicap qu’est l’autisme, mal pris en charge par les Pouvoirs Publics mais pris à bras le corps par cette association (et tant d’autres d’ailleurs…)

Un coup de cœur je l’ai dit, mais aussi un formidable coup de "gueule" proféré par Vincent Cassel dans le rôle de Bruno…

Que vous soyez sensible à la cause de ces jeunes "différents", que vous ne connaissiez pas bien leurs problèmes de prise en charge, ou tout simplement que vous ayez envie d’en savoir plus… ne ratez pas ce film qui ne vous laissera pas indifférent, j’en suis certaine.

Colette C

11.11.2019

À vous de jouer ? (n°686)

Mercure est la planète qui tourne le plus près du Soleil. Il y fait extrêmement chaud la journée : + 430°C mais combien fait-il la nuit ?

  • + 80 C
  • - 180 C
  • - 280 C

Réponse lundi prochain

Réponse "à vous de jouer n°685"

Dans quelle église parisienne trouve-t-on le tableau de Charles Dorigny "Le Christ mort descendu de la Croix" ?

  • Église Sainte-Marguerite

paris,à vous de jouer

08.11.2019

Expo "La Révolution s’affiche"

paris,exposition,révolutionJusqu’au 15 novembre si vous voulez faire la demande sur internet au www.assnat.fr/1789 vous pouvez pénétrer dans une dépendance de l’Assemblée Nationale où est exposé à l’occasion du 230e anniversaire de la Révolution Nationale un fonds inédit d’affiches datant de 1789 à 1798. Certaines de ces affiches vous surprendront.
 
33 Quai d’Orsay du lundi au samedi de 9 h 30 à 18 h 30 . Entrée libre

Jean-Paul

07.11.2019

Lire "Assassins"

paris,livre

Jean-Paul Delphino natif d’Aix en Provence ville importante pour la famille Zola, nous retrace la vie qui défile dans l’esprit de l’auteur des Rougon-Macquart et de "J’accuse" qui relança l’Affaire Dreyfus lors de sa lente agonie qui le vit mourir asphyxié en 1902.
 
Le lecteur est plongé dans une époque haineuse susceptible de générer tous les crimes.
 
Un livre poignant qui soulève bien des interrogations sur la mort du grand écrivain (crime ou accident ? ).
 
Jean-Paul

05.11.2019

Film "Mon chien Stupide"

paris,cinémaLes problèmes d’une vie entre parents et des enfants qui évoluent causent des conflits au père écrivain bougon en mal d’inspiration, qui les supporte difficilement et va s’attacher à un chien imposant,  pas accepté par les siens aggravant la situation familiale en général.

Tensions, désastre, cynisme, vide, nostalgie, sont magistralement interprétés par Yvan Attal si bien accompagné par Charlotte Gainsbourg. À croire qu’ils ont vécu certains moments dans leur vie pour donner ainsi à l’écran autant de vérité !
 
Un bon film, on en sort un peu secoués.
 
PS Un détail: si vous suivez "Plus belle la vie" vous reconnaitrez aisément 2 acteurs du feuilleton.

Ninette

04.11.2019

À vous de jouer ? (n°685)

Dans quelle église parisienne trouve-t-on le tableau de Charles Dorigny "Le Christ mort descendu de la Croix" ?

  • Église Notre-Dame de l'Assomption
  • Église Sainte-Marguerite
  • Église Saint-Médard

Réponse lundi prochain