Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22.03.2017

Lire "Dictionnaire amoureux de Saint-Pétersbourg"

Dictionnaire amoureux de Saint-Pétersbourg.jpgSi vous voulez des révélations parfois inédites sur les Romanov, la grande Catherine, Poutine, Raspoutine, les révolutions russes de 1905 et 1917, le chevalier d' Éon, les Ballets russes, Dostoïevski, Potemkine, Lénine et son wagon "plombé" et j'en passe, n'hésitez pas, précipitez-vous sur ce "Dictionnaire amoureux de Saint-Pétersbourg" de Vladimir Fédorovski actuellement l'écrivain d'origine russe le plus publié en France.

Ce livre est le bienvenu à la veille du centenaire des évènements de 1917 "qui ébranlèrent le monde".

Jean-Paul

08.03.2017

Lire "Robespierre, reviens !

paris,livreSi vous cherchez un livre réhabilitant Robespierre je ne saurais que vous recommander  Robespierre, reviens !" d'Alexis Corbière et Laurent Maffeïs.

C'est court mais bien argumenté. Édité chez : politique à gauche - bruno leprince.

Jean-Paul

03.03.2017

Lire "Profession de mon père" de Sorj Chalandon

paris,livreMon père disait qu’il avait été chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur et conseiller personnel du général de Gaulle jusqu’au jour où celui-ci l’avait trahi… Alors mon père t’a demandé de l’aider à tuer de Gaulle. C’était un ordre et j’étais fier…

Un livre intense en émotions, des réflexions sur la crédulité des enfants ou sur l’admiration qu’ils portent à leur père et bien d’autres choses encore.

Un formidable roman.

Colette C

17.02.2017

Lire "Quattrocento de Stephen Greenblatt-2011 "

Quattrocento_Stephen Greenblatt.jpgQuattrocento de Stephen Greenblatt - 2011 – traduit de l'anglais – édition Libres Champs- Flammarion 2013 – 383 pages – 9 euros

Et si la Renaissance était née d’un livre ? Un livre perdu, connu seulement par fragments, copié et recopié au fil des siècles par quelques moines dans divers monastères en Europe et retrouvé miraculeusement par un humaniste florentin fou de manuscrits anciens ?
C'est l'histoire de Poggio Bracciolini, dit le Pogge, qui découvrit dans un monastère allemand une copie du ”de Natura rerum“ de Lucrèce, oublié depuis plusieurs siècles. Il visita également de nombreux monastères à travers l'Europe et sauva ainsi d'autres chefs-d'œuvre littéraires de l'Antiquité enfouis.

C'est l'occasion de plonger dans la Papauté de l'époque, avec ses grandeurs et ses horreurs. C'est surtout une grande leçon de philosophie, avec comme maître Épicure, dont Lucrèce fut le disciple deux siècles après la mort du philosophe grec. Celui-ci nous enseigne que pour nous libérer de cette affliction terrible que Hamlet, des siècles plus tard nommera "la terreur de quelque chose après la mort", il y a cette simple vérité : les atomes, le vide et rien d’autre.

Cette découverte allait précipiter les temps modernes et influencer des esprits aussi puissants que Botticelli, Montaigne ou Machiavel. Mais c'est aussi l'occasion de remises en cause de certaines affirmations et dogmes des religions dominantes en ce XVe siècle de l' Europe, toujours valables aujourd'hui.

Il n'y a certes pas là de quoi passionner a priori un lecteur non averti. C’est un thriller historique et philosophique, dont les victimes notoires sont..... les Dieux ! Mais dès que l'on entre dans le livre, on est pris dans ce récit passionnant, dont l'érudition ne lasse jamais et, lorsque qu’on le termine, on est plus lucide et plus serein. Nous le recommandons chaudement.

L'auteur est professeur de littérature à Harvard. Son livre a reçu plusieurs grands prix littéraires notamment le fameux prix Pulitzer (ceci explique cela).

Jacques et Nicole

03.02.2017

Lire "Ils ont fait la Révolution sans le savoir"

Jean-Pierre Jouyet, actuel secrétaire général de l’Élysée, aime l'Histoire. Cela se sent.

Ce livre est rendu passionnant par les nombreux parallèles qu'il souligne entre cette époque si mouvementée du XVIIIeme siècle finissant, et notre XXIeme siècle naissant.

À dévorer sans modération.

Jean-Paul

04.01.2017

Lire "Le pouvoir au féminin"

Pouvoir féminin.jpgOn connaît plutôt, en France, Marie-Thérèse d'Autriche comme la mère de Marie-Antoinette.

Élisabeth Badinter nous aide dans ce livre à mieux appréhender celle qui fut l'une des grandes figures tutélaires du plus grand empire d'Europe. Elle régna pendant quarante ans, se révélant une politique avisée tout en étant l'épouse d'un mari adoré et volage et en mettant au monde pas moins de seize enfants.

Une vie bien remplie qu’Élisabeth Badinter rend captivante grâce à des sources abondantes et souvent inédites.

Jean-Paul

27.12.2016

Lire "Les fantômes des Tuileries"

Les-fantomes-des-Tuileries.jpgEntre la place de la Concorde et la Pyramide du Louvre on oublie bien souvent que s'élevait jusqu'en 1883 entre les pavillons de Marsan et de Flore, le palais des Tuileries incendié en 1871 par la Commune de Paris.

Thierry Ardisson en souvenir de ce palais fantôme nous fait revivre le destin souvent tragique des cinq dauphins de France qui y vécurent mais jamais ne régnèrent.

On sent chez Thierry Ardisson la passion de l'Histoire et son souci de la communiquer au lecteur.

Jean-Paul

14.12.2016

Lire "D'un Empire, l'autre... Quand l'Occident s'interrogeait sur l'Orient"

D'un empire, l'autre.jpgC'est une bonne idée de Stéphane Beaumont de faire paraître cette correspondance entre 2 anciens combattants de la bataille des Dardanelles (1915). L'anglo-indien Tommy parle de l'Empire britannique et nous remet en mémoire Kipling et la révolte des Cipayes (1857).

Quant à son camarade pied-noir Fabien né à Oran, il appréhende, avec raison le fin de l'Algérie française, suite aux évènements, de mai 1945, dans le Constantinois. Lettres prémonitoires.

Les éditions Persée Les archives du Temps

Jean-Paul

06.12.2016

Lire "Un président ne devrait pas dire çà..."

paris,livreGérard Davet et Fabrice Lhomme nous livrent là un pavé de plus de 600 pages qui se lit (j'allais écrire se dévore) avec un intérêt certain pour tout citoyen intéressé par ce dernier quinquennat.

Langue de bois interdite, conseillers écartés, relecture refusée. Le résultat ne pouvait qu'être détonnant. Il l'est !

Un livre à se procurer au plus vite.

Jean-Paul

22.11.2016

Lire "Les cloches sonneront-elles demain ?"

paris,livreQu'on souscrive ou pas aux inquiétudes de Philippe de Villiers, ce livre vous invite à la réflexion.

On y découvre dans certains chapîtres le style de l'auteur du "Roman de Saint-Louis" et du "Roman de Jeanne d'Arc". Il nous invite à nous replonger dans notre Histoire. Cette relecture nous permet de nous promener dans le blanc manteau d'églises, au milieu des jardins à la française, dans cette "Douce France" si chère à Charles Trenet.

Promenade tout compte fait, agréable.

Jean-Paul