Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21.04.2017

Expo "Mode et femmes 14 /18"

À l'occasion de sa réouverture la bibliothèque Forney sise dans l'Hôtel de Sens propose, jusqu'au 17 juin d'explorer l'histoire de la mode et des femmes dans la société française durant la Première Guerre mondiale.

Le vestiaire féminin qui changeait déjà radicalement au début du XXeme siècle (la silhouette s'allège) ne peut qu'accélérer cette transformation avec le prolongation du conflit. La condition féminine évolue par le force des choses ( travail, deuil....)

Pour être plus sensible à ce phénomène tous à la bibliothèque Forney. L'entrée est libre.

Jean-Paul

07.04.2017

Maison de Victor Hugo "Un poète, une exposition"

Je ne connaissais pas ce poème de Victor Hugo "La pente de la rêverie" écrit en mai 1830. Charles Beaudelaire y voyait un poème fondateur de ce qu'allaient devenir les grands monuments poétiques de Victor Hugo. C'est l'occasion de le découvrir.

paris,hugoAu 1er étage (*)une exposition a été construite autour des regards contemporains d'artistes, de poètes et de lycéens tous confrontés à "La pente de la rêverie."

Vous pouvez ensuite grimper au 2eme étage où l'appartement de Victor Hugo vous attend avec comme toujours quelques nouveautés rendant le poète si présent dans la "pente de votre rêverie".

Jean-Paul

(*) jusqu'au 23 avril 2017

04.04.2017

Musée du Street Art

Au cœur de l’école d’informatique "42" fondée par Xavier Niel et située dans le XVIIe arrondissement, j’ai pu découvrir le 1er musée de Street Art "Art 42"…

Au milieu des salles de cours, 150 œuvres, graffiti, post-graffiti et Street Art, cohabitent auprès d’un millier d’ordinateurs sur 4 000 m2.

De très nombreuses œuvres d’artistes renommés comme Obey, C215, Mistic, Bansky…

paris,street artUn mur expose les photos des plus beaux murs peints dans le monde et on peut notamment y reconnaître les murs peints du 13e arrondissement visibles depuis le métro ligne 6.

Musée que je vous engage à découvrir par vous-mêmes en vous armant de patience pour vous inscrire via Internet (les mardis et samedi sont uniquement proposés pour les visites). Il faut compter 1h30 de visite car les élèves qui nous guident sont passionnés.

Ou alors, demander à Arvem de nous concocter une visite pour notre groupe…

Excellent complément à la visite du quartier du 13e prévue pour le 22 avril…

École 42, 96 bd Bessières 75017 PARIS, métro Porte de Clichy.

Colette C

29.03.2017

La Conciergerie

Si vous voulez actionner "la Machine à remonter le temps" entrez dans la Conciergerie où depuis peu, équipé d'une tablette tactile (l'Histo Pad) le visiteur évolue à travers les époques en déambulant dans les couloirs du temps.

paris,conciergerieL'Histo Pad par des simulations 3D à 360 degrés propose des reconstitutions de certains espaces (la salle des Gens d'Armes en 1340, les cuisines royales en 1378, la salle des Gardes en 1780, le couloir des prisonniers et la cellule de Marie-Antoinette en 1793.

C'est spectaculaire et instructif.

Jean-Paul

21.03.2017

Expo "Les plaisirs de l'Ermitage"

Jusqu'au 16 avril le Pavillon de l'Ermitage situé dans le 20eme, 148 rue de Bagnolet présente "Les plaisirs de l'Ermitage". L'apport de tableaux, meubles (clavecin, baignoire-sabot, chaise percée...) couverts, verrerie... permet de retrouver l'intimité d'un pavillon de plaisance du XVIIIeme siècle.

C'est grand dommage que cette exposition ne dure qu'un mois.

Raison de plus pour s'y précipiter. Vous ne le regretterez pas.

Du jeudi au dimanche 14h-17h30

Jean-Paul

17.03.2017

Spectacle "Les Choristes"

Grâce à une association amie, nous avons eu le plaisir d’assister aux Folies Bergère à l’une des premières représentations de la comédie musicale "les Choristes" inspirée du célèbre film éponyme de Christophe Barratier, avec l’excellent Gérard Jugnot dans le rôle titre. Le film eut à l’époque un très grand succès (8,5 millions de spectateurs). 13 ans plus tard, le metteur en scène a réussi son pari une peu fou , mais parfaitement réussi : le film culte enfin sur scène !

paris,spectacleLe spectacle : acteurs , décors, musique (avec de nouvelles chansons et le chœur d’enfants de la Maîtrise des Hauts de Seine) le scénario (un peu modifié) est impeccable de bout en bout.

Nous avons retrouvé avec joie nos héros : le prof de musique, Clément Mathieu, devenu pion par nécessité, le terrible directeur Rachin, Pierre Morhange à la voix d’ange et sa maman Violette et tous les autres, tout s’enchaîne à merveille, sans jamais lasser l’auditoire charmé.

Évidemment, ce n’est pas bon marché (65 euros normalement) mais cela le vaut largement. Vous avez jusqu’au 21 mai pour courir 28 rue Richer, pour une petite … folie !

Jacques et Nicole

28.02.2017

Expo "Détective" fabrique de crimes ?

Bilipo, la bibliothèque consacrée aux faits divers policiers sise 48/50 rue du Cardinal Lemoine (5eme) consacre une exposition au grand hebdomadaire des faits divers.

Parmi les nombreux panneaux et les diverses couvertures de "Détective" vous ne pouvez qu'être intéressés si les faits divers attirent votre curiosité.

L'exposition visitée, vous pouvez consulter (sur place) un ou plusieurs livres rendant compte de "l'affaire" qui vous a particulièrement interpelés.

Jean-Paul

16.02.2017

Expo "Une passion dans le désert"

paris,expositionJusqu'au 21 mai la Maison de Balzac présente une exposition sur une des œuvres les plus courtes et à ma connaissance les plus méconnues du prolifique écrivain : "Une passion dans le désert".

L'histoire est belle et triste racontant l'amitié voire l'amour qui peut exister entre une bête et un homme.

Je vous en laisse la découverte, elle m'a ému. Cette histoire est illustrée par des tableaux qui nous restituent le désert dans toute sa splendeur. Le désert c'est "Dieu sans les hommes" nous indique le personnage principal de la nouvelle de Balzac.

Jean-Paul

Une exposition surprenante.

14.02.2017

Expo "Présumées coupables"

Rapport de police  Arletty 1945.jpgJusqu'au 17 mars 2017 dans le superbe Hôtel de Soubise les Archives Nationales présentent dans le cadre de l'exposition "Présumées coupables" plus de 300 procès-verbaux d'interrogatoires qui concernent le sujet du crime au féminin, objet du Moyen-Age à nos jours de multiples fantasmes.

La période que couvre l'exposition du XIVeme au XXeme siècle traite de 5 archétypes féminins : la sorcière, l'empoisonneuse, l'infanticide, la pétroleuse et la traitresse.

Exposition riche s'il en est. Vous pouvez ensuite, comme toujours vous promener dans les somptueux appartements de la Princesse où vous retrouverez dans une nouvelle présentation des documents sans cesse renouvelés tels l’Édit de Nantes où les signatures des participants au serment du Jeu de Paume.

Une visite qui apporte toujours des surprises aux amoureux de l'Histoire.

Jean-Paul

10.02.2017

Expo "Icônes de l’art moderne"

paris,expositionS U P E R B E …

Si vous n’avez pas eu le temps de vous rendre à la Fondation Vuitton qui propose "Icônes de l’art moderne", la collection Chtchoukine, une bonne nouvelle : cette exposition est prolongée jusqu’au 5 mars 2017.

Alors, prenez un billet coupe-file et vous arpenterez 14 vastes salles renfermant des trésors de l’impressionnisme. À foison, des toiles de Matisse, Gaugin, Cézanne, Picasso, Manet, Monet, Derain… la plupart inconnues de nos manuels et des expositions qui ont pu avoir lieu. Un enchantement pour les yeux avec une très bonne scénographie.

Croyez-moi le déplacement vaut la peine et, en plus, vous admirerez (ou pas, c’est selon) l’architecture de cette fondation.

Colette C