Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02.04.2018

Réponse "à vous de jouer n°502"

Pétrarque a composé ses sonnets pour célébrer :

30.03.2018

Concerts d'Arlequin's Gospel

La chorale d'Arlequins Gospel dont nous faisons partie se produira en concert à 20h30 les :

  •  6 avril à l’Église St-Étienne, Issy les Moulineaux
  • 24 mai au temple de Pentémont, Paris 7è
  • 2 juin au théâtre auditorium de Poitiers
  • 8 juin à l'Église St Lambert de Vaugirard, Paris 15è
  • 16 juin à la Chapelle du Val de Grâce, Paris 5è

Plus de détails  ICI

Astrid, Laurence, Jacques

29.03.2018

Film "L'apparition"

À la demande de l'église, un journaliste doit mener une enquête afin de valider une supposée apparition vue par Anna. Il devra s'approcher de cette jeune fille, observer son état lors de sa présence auprès du public.

Est-ce une imposture, une illuminée, qui est autour d'elle, quels sont les intérêts affectifs voire financiers, quelles sont les preuves. Sa sincérité, sa certaine fragilité ont elles été exploitées.

Que de questionnements que de réflexion. Faut-il voir pour croire, ou chercher, s'informer afin de ne pas être manipulé.

Annickd

Séances ICI

28.03.2018

"Bijouterie, Orfèvrerie, Joaillerie"

Ce dimanche 25 mars, Arvem nous avait conviés au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme (MAHJ) autour du thème "Bijouterie, Orfèvrerie, Joaillerie".

Par curiosité, je m’y suis rendue et là… bien m’en a pris c’est tout autre chose que j’ai découvert.

Bien sûr, en introduction, notre guide nous a brossé le statut de qui avait "le droit" de travailler l’or et l’argent dans les pays du Maghreb : pas les Musulmans de par leur religion, cet art était laissé par défaut aux Juifs. Quelques explications sur la première vitrine près de laquelle nous nous sommes arrêtés : les anneaux de mariage. Et là, ont commencé les très nombreuses explications sur les coutumes juives, le judaïsme, les différentes fêtes juives, avec pièces à l’appui (hanoukka, menorah, armoires et rouleaux de la Torah…).

J’étais captivée (et je crois ne pas avoir été la seule) par toutes ces informations sur la culture juive, ancêtre des autres religions monothéistes. Ania, notre guide, n’était pas avare de commentaires en réponse à nos questions. Deux heures en sa compagnie sans voir le temps passer et deux heures combien enrichissantes !

Merci Arvem pour cette découverte.

Colette C

27.03.2018

Film "La prière"

Très beau film de Cédric Kahn, non pas sur le monde des drogués et l’addiction à la drogue, mais comment en guérir…

Pas dans un centre de désintoxication comme on pourrait le penser mais par un tout autre chemin, dans une communauté d’ex-toxicomanes, isolée dans la montagne….

Là, règnent la fraternité, l’aide des "copains" dans les hauts et les bas, les différentes voies qui s’offrent à chacun d’entre eux…

À voir.(*)

Colette C

(*) Séances

26.03.2018

À vous de jouer ? (502)

Pétrarque a composé ses sonnets pour célébrer :

  • Marthe
  • Marie
  • Laure

Réponse lundi prochain

Réponse "à vous de jouer n°501"

Si une réduction de 20% est accordée sur une voiture, de quel pourcentage le prix de vente devra-t-il être augmenté pour que la voiture soit revendue à son prix initial ?

  • 25%.

La voiture vaut 10 000€, avec une réduction de 20%, vous la paierez 8 000€. Pour la revendre 10 000€, il faut augmenter son prix de 2 000€ soit 25% de 8 000€.

23.03.2018

Atelier écriture mars 2018

À partir de 6 chansons françaises classées dans les 100 meilleures, et tirées au sort, composer un texte incluant les 6 titres. Les 6 chansons à intégrer sont :
Ne me quitte pas (1)
Douce France (2)
Si, maman si (3)
Les roses blanches (4)
Une belle histoire (5)
Femmes, je vous aime (6)

Voici le 1er texte, classique :
Ma douce France (2),
Tu viens de nous quitter, et pourtant, combien de fois t’ai-je crié "Ne me quitte pas (1)". Toi qui à 3 jours près avait le même âge que moi. J’ai annoncé ton décès à ma mère, qui connaissait notre belle histoire (5) fictive et elle ne m’a pas cru ! J’ai insisté, si, maman, si (3) elle est morte et partie …. avec mes dizaines de roses blanches (4). Quand je pense à ma jalousie, quand ton ex-amoureux crie "femmes, je vous aime (6)" et je savais pertinemment qu’il pensait surtout à toi. Adieu ma France..

J’ai également fait un autre texte avec les mêmes chansons, mais sur le principe des Homophonies approximatives. C’est-à-dire que certains mots ou phrases sont remplacés par des mots ou phrases…. au son approchant.

Voici le 2ème texte :
Je ne fais rien à la maison, ma mère s’occupe de tout. Flemmes, je vous aime (6). À ma mère, je crie "Scie, maman, scie (3)" les grosses planches (4) et aussi fais nous de la cuisine. Une poire belle Hélène mieux qu’une histoire belle (5) de laine. Et si tu fais un gâteau… ne le cuites pas (1) trop et fais le très grand, qu’on puisse en couper … douze tranches (2).

J’espère que ces textes vont donneront envie, vous aussi, de jouer avec les mots et les sons.

Jean O.

22.03.2018

Passage à l'heure d'été

Attention n'oubliez pas ce week-end nous changeons d'heure.  Il faut avancer les montres d'une heure

à 02h00 du matin il sera 03h00.

Heure d'été 2018.jpg

 

 

 

 

paris,heure d'été

 

 

 

 

 

 

 Jeanet

20.03.2018

Les confitures de l'hiver

paris,confitures

Où est-il le temps
Celui de votre enfance
Où, quand Mère Grand
Faisait tout en nuance
Ses fameuses confitures,
Avec art et magie,
Surveillant la mixture
D’un sourire ravi,
Songeant bien à vous
Qu’elle allait régaler,
Alors que jusqu’aux joues
Vous alliez en étaler ?

Non ce temps n’est pas passé,
Des maîtresses de maisonnée
Car encore aujourd’hui
Les recettes ont suivi
Afin de mettre de côté
Ce délice de fruits.
L’hiver c’est l’orange
La reine des bocaux,
Ceux que l’on range
Pour l’année, au chaud.

paris,confitures

J’ai voulu des oranges “bio”
Voilà qu’elles m’ont étonnée.
Une fois mises en pots
Comme autrefois, recouvertes de papier,
Soudain, je les entends chanter !
C’est la première fois, je vous assure
Alors que chaque année
Je fais ces confitures
J’en suis encore toute éberluée !
Les papiers tendus cliquetaient,
Ainsi chacun au fur et à mesure
Des bruits charmants émettaient.
Des petits cric, crac ac..., cric ic ic .....
Une vraie petite musique.
Était-ce le soleil enfermé ?
La joie des fruits transformés ?

Une récompense pour la cuisinière
Même si elle n’est pas grand-mère
D’une époque, dit-on révolue,
Non, tous les secrets n’ont pas disparu.
Bien mieux, entre copines
Nous échangeons les tuyaux
À se lécher les babines
Évoquant les jolis bocaux
Pour lesquels il faut du courage
Tel, la fourmi à son ouvrage.

Mais ils seront dégustés
Car c’est leur destinée
Par des cigales aussi,
Gourmandes, la mine réjouie
Pensant à leur grand-mère
Sans en avoir l’air
Et sans regrets ma foi
Diront, les trémolos dans la voix;
“Ah ! Comme celles de Mémé
Et ses goûters tant aimés” !
Puis retour à la réalité
En connaisseuses d’ajouter,
“Là, y’a pas photo
Ça, c’est du bio” !

paris,confitures

Ninette