Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nos conférences

  • 1) Discussion " les femmes de la Révolution"

    La Bastille nous l'avons prise la fois dernière, mais les pierres n'étaient pas encore utilisées pour construire le pont de la Concorde.

    En 2 mois 1/2 la Bastille a disparu ne restait qu'un muret. 800 ouvriers ont travaillé, mais assassinats, mutineries ont été signalés. Des objets souvenirs ont été créés  avec divers matériaux récupérés pour les fabriquer; des encriers, bonbonnières, éventails....

    On se souvient que le peuple était en effervescence; cause la famine, au point qu'une marche sur Versailles composée essentiellement de milliers de  femmes va se dérouler.

    Première partie

    Lire la suite

  • Conférence "La fête Nationale"

    La Fête Nationale . "Vive la Nation"

    En souvenir d'une insurrection de 1789

    Quelle insurrection ?

    Celle d'un peuple en difficulté après une période de sécheresse qui occasionne la cherté du pain, une émeute importante dans l'entreprise Réveillon, le pays en déficit, les Etats Généraux réunis à Versailles essaient de résoudre les problèmes de la dette....

    Le pays est en effervescence, des rumeurs prennent de l'importance, des émeutes sont dans toutes les régions depuis plusieurs mois. Necker (banquier) " ministre des finances" ne veut pas augmenter les impôts et  veut éviter la banqueroute. Un peu plus tard il est renvoyé par le Roi poussé par le parti de la Reine et les Ultras.

    Au Palais Royal, Camille Desmoulins journaliste prédit la Saint-Barthélemy des patriotes ! "Se défendre, aller contre le pouvoir pour ne pas se laisser massacrer par les mercenaires regroupés par le Roi autour de Paris, aller chercher des armes !" ....

    L'ambiance est survoltée entre les rumeurs, les discussions houleuses, l'alcool, le tocsin qui sonne dans toutes les églises, les 5/6 des barrières d'octroi sont saccagées, pavillons brûlés, c'est l'agitation générale.

    Où trouver des armes ? - Aux Invalides

    Le 14 juillet au matin, récupération d'une vingtaine de canons, plusieurs dizaines de milliers de fusils.

    Mais la poudre ? Où la trouver ? - À la Bastille

    Justement les munitions ont été transportées, par sécurité, depuis l'Arsenal. C'est ainsi que les émeutiers en effervescence attaquent la Bastille.

    Mais pas facile de récupérer les munitions.

    Difficile aux assaillants de communiquer, face à cette forteresse colossale de 24 m de haut, construite depuis 1370 et qui même n'a jamais été prise militairement.

    Deux délégations le matin, et deux l'après-midi venues de l'Hôtel de Ville prendront contact avec les assiégés. Le premier pont levis abaissé après destruction des chaînes, la foule se précipite mais reçoit des coups de feu. Pour le deuxième pont levis l'intervention de Santerre (brasseur populaire) sera bénéfique. Il a eu l'idée d'obstruer la vue des défenseurs grâce à la fumée épaisse produite par de la paille brûlée sur des charrettes, le tout récupéré à Aligre et donc pouvoir gêner les tirs d'en haut envers les envahisseurs.

    Les défenseurs finiront par baisser le pont levis. Après avoir ôté les charrettes la foule pénétra, et ce sera " le bazar" par la destruction systématique de tout ce qui lui tombe sous la main......

    Le gouverneur Delaunay sera décapité devant l'Hôtel de Ville, sa tête portée au bout d'une pique !

    Et les prisonniers ? - Libérés

    Ils étaient 7 ! Tous applaudis ! (4 faussaires qui se sont évadés, 1 comte prédateur sexuel retourné dans son Languedoc, 1 major et 1 tavernier envoyés à Charenton)

    Puis ce fut la destruction générale de cette prison les mois suivants. Alors l'entrée dans l'Histoire de cette révolte inspirant d'autres évènements qui marqueront la politique de la France.

    %%%%%%%%%%%%%

    Question !

    Que sont devenues toutes les pierres de cette énorme bâtisse composée de 8 grosses tours ?

    Vous le saurez la prochaine fois !

     Ninette

     

     

  • Discussion "Viollet-le-duc"

    paris,viollet-le-ducEugène Viollet-le-Duc

    Nous nous sommes penchés sur cet homme célèbre avant d'admirer son travail dans la cathédrale d'Amiens, notre prochaine excursion.

    Il est né à Paris le 24 janvier 1814, très jeune il est passionné pour le dessin et par l'architecture. Son père était conservateur des résidences royales

    Sa mère tenait un salon  d'intellectuels dont Stendhal et bien d'autres, il vit dans un milieu aisé, mais en 1832 sa mère décède du choléra

    1834  Refusant" l’École des Beaux Arts" il devient professeur suppléant à la" Petite École  Nationale des Arts Décoratifs"

    1835  Payé par ses dessins, il fait un voyage au Mont-Saint-Michel

    1836 Il vend l'aquarelle "Banquet des dames aux Tuileries" au roi Louis Philippe et s'offre un voyage en Italie. Un jour il a fait la connaissance de Prosper Mérimée, inspecteur des Monuments Historiques

    1840 Grâce à Mérimée il va restaurer à Vezelay,  la basilique romane incendiée et en ruine . C'est la 1ere grande entreprise à 26 ans !

    1842 Les obsèques du Duc d'Orléans à Notre Dame de Paris alors en mauvais état, incite Louis Philippe à organiser un concours pour sa restauration (à savoir qu'en 1831  le livre de Victor Hugo " Notre Dame de Paris"a sensibilisé le public)

    1843 Jean-Baptiste Lassus et Eugène Viollet-le-Duc gagnent le concours et la restauration s'en suivra. À Notre Dame sur la façade dans "la galerie des Rois" (Rois d'Israël et de Juda ancêtres de la Vierge) on cherche  Viollet-le-Duc parmi ces rois (le 8eme en partant de la gauche) et Lassus y figure également.

    À la base et autour de la flèche se trouvent 12 apôtres. Eugène représente Saint-Thomas tenant la règle d'architecte où est inscrit NON AMPLIUS DUBITO  traduction : "Je ne doute plus" Les apôtres en cuivre mesurent 3,40 m de haut et pèsent 150 kg.

    1846 restauration de Saint-Denis

    1849 Eugène tombe malade du choléra mais il en guérit et poursuit bien d'autres chantiers comme  en 1853 Carcassonne, le Mont-Saint-Michel,

    Clermont-Ferrand, Roquetaille en Gironde  1858 Pierrefonds plus moyenâgeux que moyenâgeux, la Sainte Chapelle, Amiens  entre autres.......

    À Amiens nous remarquerons la balustrade ," la galerie des Sonneurs" sur  la façade au-dessus du portail polychromé.

    1870 -1871 Il veut diriger la restauration des fortifications de Paris, condamné par la Commune, il se réfugie à Lausanne où il fera la restauration de  la cathédrale Notre Dame jusqu'en 1872.

    1879 Il décède à Lausanne où il est enterré.

    Supplément d'information sur cette période

    Pierrefonds est à côté de Compiègne où l'Impératrice Eugénie organisait des  "séries" pour distraire l'intelligentsia  de l'époque. Eugène était éventuellement souffleur lors de pièce de théâtre et Mérimée proposa une dictée¨.

    Nous avons eu le plaisir de nous épancher sur ce texte avec des interrogations sur les pièges et les changements d'écriture d'orthographe survenus en 1990 ! Par une simple lecture nous n'avons pas trop séché !

     Ninette

     

     

  • Discussion "Rosa Bonheur"

    paris,rosa bonheurLa peintre animalière

    Rosalie est née à Bordeaux en 1822. Son père Oscar Raymond, peintre, sa mère  Sophie donne dans la musique et la couture. Elle a eu 2 frères et 1 sœur. A Bordeaux la famille connaît Goya, Rosalie bercée dans le milieu artistique sera en quelque sorte élève auprès de son père.

    En 1832 le père vient seul à Paris, se retrouve dans une maison communautaire( Phalanstère) rue  de Ménilmontant, devient St- Simonien sorte de secte, où patrons , ouvriers ensemble s'adonnent  aux travaux manuels, chantent des cantiques, les adhérents sont contre la lutte des classes, contre le hiérarchie en opposition à la doctrine  de Marx.

    Sa femme élève donc seule ses enfants avec des difficultés, ils viendront tous à Paris, mais en 1833 elle décède soit par épuisement ou du choléra qui fit 12000 morts à Paris.

    Rosa se retrouve près de son père, le saint-simonisme l'influence-t-elle?

    La source d'inspiration

    La lecture de l'écrivain Lamennais qui pense que " les animaux ont une âme" imprègne Rosa sur le fait que l'animal représente une forme de liberté. Elle va peindre surtout des animaux par dizaines ( vaches, veaux, moutons , brebis, chevaux, chien ....)

    A 14 ans elle sera nommée "chevalier du Temple"  par une cérémonie contre les privilèges, pour le progrès et la liberté ( est-ce pour cela qu'elle n'a jamais voulu être sous l'emprise masculine ?).

    A 15 ans elle fait le portrait de Nathalie Micas sa copine qui le sera jusqu'à sa mort. Plus tard  elle monte un atelier avec Nathalie qui peint également. Le voisinage intrigué nomme l'endroit " la maison des sorcières".

    Évolution

    1842 Elle commence à peindre sur place les animaux dans les abattoirs. Pour cela elle sollicite l'autorisation de porter le pantalon plus pratique  que la jupe longue; auprès du préfet il faut demander " le permis de travestissement" renouvelable tous les 6 mois.

    Les Salons d'expositions

    Lieux obligatoires pour se faire connaître, trouver des acheteurs. Elle voyage dans la campagne, dans les provinces de France pour y peindre différents animaux dans des positions diverses. Elle est allée aussi en Angleterre, Allemagne. Elle sculpte également la terre cuite, les peintures sont parfois vendues aux anglais. Petit à petit elle va devenir célèbre.

    Des années importantes : récompenses

    1848 Elle reçoit la médaille d'or du Salon. Elle va acquérir une propriété, mais c'est aussi la date de la mort de son père.

    1849 Elle présente le splendide tableau "Labourage nivernais" dit "Sombrage" (qui se trouve au Musée d'Orsay) période où elle vit avec Nathalie et sa mère

    1851 Première étude du "Marché au chevaux", terminé il est exposé dans différentes villes pour être définitivement placé au Muséum of art de New York, plusieurs années après.

    1859 A 37 ans elle achète By, poursuit sa vie avec ses 2 amies, adopte de nombreux animaux jusqu'à avoir une lionne. Certains seront empaillés.

    1860 Elle va en Angleterre  présentée à la reine Victoria, rencontre Sir Edwin Landseer peintre anglais connu qu'elle a failli épouser?

    1865 Elle reçoit des mains de l'impératrice Eugénie "La légion d'Honneur". C'est la première femme artiste à être ainsi honorée .

    1867 A l'exposition Universelle elle est critiquée, ses peintures imitent les peintures anglaises.

    1870 La guerre

    Les allemands envahissent la France, elle est à By et veut organiser une milice. Le maire n'est pas d'accord " on ne se prend pas pour Jeanne d'Arc" . Elle aide les habitants sur la plan alimentaire. Décès de la mère Micas, enterrée au Père Lachaise

    1889 C"est le président Sadi Carnot qui lui remet "La Croix de la Légion d'Honneur". Mais  Le 21 juin Nathalie décède...

    Autre vie

    Une autre amie  Anna Klumpke américaine peintre remplace Nathalie. Elle fait la connaissance de William Cody " Buffalo Bill  venu à l'exposition de Paris, Rosa est prise de passion pour les indiens. Il va lui donner un cheval" nommé Margot"

    La fin  A 77 ans elle meurt, est enterrée  avec la famille Micas 74eme division au Père Lachaise. Sur la tombe on peut lire "Officier de la Légion d'Honneur" "L'amitié est une affection divine".

    Anna légataire universelle vendra beaucoup des ses œuvres.

    Ninette

  • Discussion "l'Éthiopie"

    Trop difficile de faire le résumé d'un voyage en Éthiopie effectué par un "aventurier passionné" qui nous a  présenté d'une manière aussi claire que possible cette terre extrêmement surprenante, découverte grâce aux (*) belles projections agrémentées d'explications des moments vécus avec intensité.

    Nous avons été transportés dans un territoire où vivent des humains aux multiples langues, aux diverses religions, aux vies à grands écarts de confort entre les villes et les endroits naturels dont certains particulièrement insalubres dus à une planète en effervescence qui bouge, rejette des minéraux irrespirables offrant un spectacle intensément coloré, immensité jaune vif, verte, cuivrée à couper le souffle, (d'ailleurs le port du masque à gaz est nécessaire pour la côtoyer....)

    Des endroits inhabitables désertiques comme cette immense étendue de sel, des couches légèrement teintées là encore des images extraordinaires : des humains récupèrent des plaques calibrées transportées à dos d'ânes et de chameaux, une longue caravane à sauvegarder, c'est un peu de douceur sur cette terre inaccessible, sans oublier la vie mouvementée d'une étendue volcanique...

    Des couleurs on en retrouve dans les fêtes religieuses qui attirent la foule autour et au-dessus des églises construites au fond d'une immense crevasse.

    Je n'évoque que quelques fortes stupéfactions ressenties, mais la présentation était portée sur l'origine de l'humanité , (dont la célèbre Lucy,) son évolution , les différentes contrées leurs particularités physiologiques.

    Une séance fort intéressante , mais  dans le fond, qui m'a fait chérir la douceur des paysages français !

    Ninette

    (*) Pour voir les photos sur la galerie Arvem c'est ICI

  • 2-Discussion "Molière" suite

    1664 Naissance de Louis son  fils, le Roi sera son parrain et Henriette d'Angleterre la  belle- sœur de celui-ci, la marraine.

    1665 création de "Dom Juan" et naissance de sa fille Esprit- Madeleine, la seule de ses enfants qui lui survivra.

    1666 "Le Misanthrope", "Le médecin malgré lui"

    1667 Reprise de"Tartuffe l'imposteur" succès, mais le Parlement de Paris poussé par la Compagnie du Saint Sacrement interdit la pièce " Ceux qui  la verront seront excommuniés".... Du coup fermeture momentanée du théâtre du Palais-Royal.

    Lire la suite

  • 3 - Discussion "Résistance et collaboration"

     Collaborateur et résistant : Joseph Joanovici

    Il est né le 19 novembre 1915 à Kichinev en Bessarabie (parfois Roumaine, parfois russe).

    1925 à 20 ans il vient à Paris, à Clichy dans un dépôt de ferraille où il fait la récupération de métaux et la revente en Allemagne ce qu'il continuera pendant la guerre et l'Occupation.

    C'est un "Juif utile"  qui se dit orthodoxe, roumain , suivant la situation, personne qui a l'art de louvoyer par obligation.

    Il travaille avec les bureaux d'achats notamment ceux de la Gestapo française rue Lauriston (bande Bonny et Lafont).

    Résistance

    1943 il s'empare d'un réseau de résistance "Honneur de la police" ce qui lui, permet d'entrer dans la Résistance.

    Double jeu

    1944 à la Libération en été, il aide Bonny et Lafont à se réfugier en Seine et Marne à Bazoches près de Sens. Fin août début septembre, il les livre à "La France Libre". Ils seront fusillés rapidement.

    1951 Il va à Mende, essaie de se réfugier en Israël, refoulé, revient en France. Il cherche a être réhabilité, en vain.

    7 février 1965 il meurt misérablement à Clichy chez son ancienne secrétaire dit  "Lucifer" Lucie Schmidt qui l'avait recueilli.

    Conclusion

    La justice française ne devait pas faire de ce résistant Israélite un nouveau Dreyfus !

     Ninette

  • 2 - discussion "Résistance et collaboration"

    Collaboration : Gabrielle Chanel

    Elle est née le 19 août 1883 à Saumur. En 1895 sa mère décède alors, à 12 ans elle aurait été déposée par son père à l'abbaye d'Aubazine en Corrèze ou chez ses tantes à Thiers où elle aurait été domestique (selon les diverses sources).

    À 18 ans elle va chanter à Moulins à la Rotonde , prend le surnom de Coco qu viendrait soit de la chanson "Qui qu'a vu Coco au Trocadéro" ou Cocotte (certes cocotte lui va comme un gant) , puis à Vichy essaie de chanter à l'Alcazar, mais refusée devient "donneuse d'eau". Là elle rencontre Étienne Balsan riche héritier, le suit au château de Royallieu près de Compiègne où elle côtoie Boy Capel son grand amour.

    Sa réussite, ses  créations

    Les deux hommes lui permettent de s'installer à Paris où elle est modiste, couturière dans l'âme, se lance dans la création de mode, ouvre des boutiques à Paris, Deauville, Biarritz.

    1919 Capel meurt dans un accident de voiture près de Fréjus. Attristée , très démonstrative elle fait tendre sa chambre en noir...

    1921 Elle rencontre le Grand Duc Dimitri, un Russe  et grâce à ses relations contacte le chimiste Ernest Baux créateur de parfums exotiques . Coco y met "sa touche" pour créer le 22 et le 5 qui l'enthousiasme.

    Des liens se tissent avec l'aristocratie , et des femmes russes travaillent dans ses différentes maisons.

    Après l'épisode russe, grâce au Duc de Westminster, elle fréquente l'aristocratie anglaise.

    Arrive la guerre

    Elle s'installe au Ritz avec son amant espion allemand Von Dinklage  avec qui elle fait des voyages, Madrid,  Berlin, ils  jouent les "agents d'influence" au service des Allemands comme  pour "l'Opération Modelhut" ("chapeau de couture") à Madrid pensant rencontrer Churchill, afin que les Anglais s'arrangent avec les Allemands pour faire une paix séparée à l'Ouest.

    Elle effectue un voyage à Berlin pour essayer d'agencer cette affaire qui sera un échec. Elle est cataloguée agent "F 7124 code Westminster".

    1944 Vivant au Ritz à la Libération, en septembre, elle est arrêtée quelques heures, interrogée, libérée sans doute grâce à l'Ambassade anglaise soutenue par Churchill. Elle se réfugie en Suisse.

    Son retour

    1953 À Paris re-ouvre sa maison de couture, réalise une collection, c'est un échec, suivront d'autres plus appréciées.

    1956 Grand succès du tailleur en tweed

    1971 Le dimanche 10 janvier à 87 ans elle décède. Jour de repos bien choisi pour une travailleuse acharnée .

    Ninette

    Suite du texte le jeudi 27 janvier 2022