Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28.04.2015

Musée des Cosaques de la Garde Impériale

C'est à un voyage hors du temps que nous convie le Musée du régiment des Cosaques, lové dans un hôtel particulier à Courbevoie.

paris,muséeUne belle inconnue en médaillon sur la façade immaculée nous invite à franchir le seuil. Cet endroit était le mess des officiers et sert encore aujourd'hui de lieu d'accueil pour les militaires.

Il règne une odeur de renfermé, "comme un secret"

Catherine II, Impératrice de Russie a créé le Régiment des Cosaques de la garde en 1775.

Le musée date de 1929 et a réouvert depuis environ 5 ans.

Notre guide russe nous fait entrer dans la pièce principale. Lire la suite ICI

Jacqueline F

05.03.2015

Le Maroc médiéval

paris,louvreJ'étais partie pour faire un voyage artistique, légère comme une gazelle, au pays de l'argan et des roses, avec mes notes dans mes bagages, mais il fallut m'alimenter d'une dose de concentration afin d'essayer de vous transmettre quelques images, à vous, qui n'avez pu vous embarquer pour remonter le temps, dans cette exposition qui nous révèle des trésors datant du XIe au XVe siècle.

Un immense et superbe lustre en bronze de forme pointue, dont la place est à la mosquée de Fez, composé de centaines de lampes fonctionnant à l'origine à l'huile d'olive, nous accueille.

Puis en levant les yeux je lis cette pensée : "La plus belle des terres c'est l'Occident (Maghreb) et j'en ai la preuve. La pleine lune s'y observe, et vers lui, le soleil se rend. "J'accroche, c'est poétique, accessible".

Le parcours de la visite est divisé selon trois dynasties, qui nous ont été largement développées. Voulez-vous savoir ? Alors j'essaie de résumer. Lire la suite ICI

Ninette

27.02.2015

La Sorbonne

Je croyais connaître la Sorbonne. Grâce à un guide maître de son sujet et soucieux de communiquer ses connaissances, j'ai redécouvert avec plaisir ce temple de la Connaissance désiré par Robert de Sorbon et hanté par le souvenir (entres autres) d'Abélard, de Richelieu, de Louis Pasteur et Marie Curie.

paris,exposition,sorbonneJe ne vous signalerai pas toutes les peintures et statues que nous avons côtoyées en nous promenant de salles en amphithéâtres avant de clôturer notre visite dans la chapelle devant le splendide tombeau du Cardinal, dû à Girardon.

Je vous dirai simplement que le groupe d'Arvem était ravi prêt à renouveler ces sorties aux sources du Savoir.

Jean-Paul

Voir plus de photos ICI

30.01.2015

Hôtel Kergolay-Langsdorff

CIMG3617.JPGCIMG3583.JPG

 

 

 

 

 


Si comme Jeannette vous faites un jour une pérégrination sur "Internet" et tombez sur le site n'hésitez pas, poursuivez vos investigations, vous serez incités à vous rendre avec vos amis au 9 rue de l'Amiral d'Estaing 75016 dans un hôtel édifié dans les années 1890 par l'architecte Paul Ernest Sanson, pour le Comte Pierre de Kergolay député de la Haute-Loire, descendant du général Marquis de Caulaincourt Duc de Vicence, grand écuyer de Napoléon.

CIMG3607b.jpgUn de ses héritiers se fera un plaisir de vous faire visiter cette maison de famille, témoignage authentique de l'architecture et du cadre de vie de la Belle Époque, abritant une intéressante collection de tableaux et des souvenirs historiques napoléoniens (superbe camée donné par l'Empereur en avril 1814, lettres, manuscrites...)

Le guide est particulièrement aimable, répondant à toutes vos questions, le cadre est enchanteur, le goûter de clôture succulent. Que demander de plus? Bravo Jeannette zappe encore !

Jean-Paul

02.01.2015

Expo "Viollet-le-Duc"

paris,expositionQui n'a pas admiré entre-autre Notre-Dame de Paris, l'imposante cité de Carcassonne ou la beauté de Pierrefonds ? Un patrimoine diversifié et pourtant dû à un seul homme, Viollet-le-Duc !

Un architecte, c'était seulement ainsi que je le connaissais. Après avoir parcouru les nombreuses et vastes salles de cette superbe exposition, ce fut une révélation d'autant plus importante qu'elle fut générale.

Plus j'avançais, plus j'étais impressionnée, découvrant un artiste raffiné, un génie, en cet homme de tempérament romantique empli d'émotions et de visions, que seule une fée de haute lignée a dû se pencher sur son berceau.

L'immensité de son œuvre si variée, par des années de travail, de passions, alimentées par de nombreux voyages d'où il a puisé son inspiration, afin de faire revivre jusqu'aux ruines, reconstruire, embellir, ajoutant une pointe de son imaginaire tiré de la nature végétale, animalière de la faune nocturne, ou de la géologie, touchant aussi bien à la pierre, au bois, ou au métal.

paris,expositionAdmirable dessinateur dès son plus jeune âge, des projets de constructions, de décorations, exposés, nous dévoilent la finesse incroyable des détails avec lesquels ils sont interprétés.

Tracés au crayon, lavis, aquarelles, pastels, d'une beauté extraordinaire rivalisant avec la photographie. Superbe ! Époustouflant !

paris,expositionÉcrits, dessins, tableaux, sculptures, pièces d'orfèvrerie, magnifiques maquettes gothiques en papier mâché, de quoi tomber en pâmoison.

Courez voir le royal reliquaire de Notre-Dame, le magistral lutrin ou "la baie de Naples" en passant par le mont Blanc (à qui il voulait refaire une beauté comme à son origine) ou les grimaces des gargouilles ou encore le livre de comptes d'un méticuleux tenu d'une écriture impeccable et... et... et Vous m'en direz des nouvelles.

Ninette

Photos © Yves C

26.11.2014

Le Mundolingua

Un nouveau musée Parisien (Mundolingua) nous fait découvrir et comprendre un des plus vieux métiers du monde, la communication....

Petit musée sur 2 étages, mais le paradis du Langage International, celui des animaux, des bébés, en passant par le Braille, Morse et codages. Une merveille de découvertes... À ne pas rater.

Yves C

Musée Mundolingua

Visite en novembre 2014

© 2014 by Yves C & Jeanet

31.10.2014

Baccarat. L'histoire du cristal

Nous avions rendez-vous à 10h30 devant le Petit Palais pour voir l'exposition de Baccarat. Nous étions 25 arvemois (es).

Nous avons eu un guide super pour nous expliquer l'histoire du cristal. Il a répondu à toutes nos questions.

C'était un vrai petit bijou cette exposition.

paris,baccarat,petit palais paris,baccarat,petit palaisparis,baccarat,petit palais

 

 

 

 

 

Cliquez sur les images pour les agrandir

Tout le groupe était ravi de voir tous ces verres, carafes et ces lustres magnifiques.

La visite à durée 2h. Quand elle a fini tout monde a dit : déjà !

Après, un petit groupe est retourné revoir l'expo et l'autre s'est dirigé vers la Bastille pour aller manger chez Léon. Puis on s'est séparé pour rentrer chez nous.

J'ai passé une agréable matinée.

Andrée L

07.10.2014

LE PERUGIN, maître de RAPHAEL

Très belle exposition présentée au musée Jacquemart-André sur LE PERUGIN.

Cet artiste de la Renaissance m’était inconnu et j’avais donc tout à découvrir. Peu de toiles de ce maître, exposées dans de petites salles, et maintes explications de notre conférencière qui a su nous faire apprécier le travail de cet artiste. Quelques œuvres de Raphaël notamment nous ont permis de constater l’influence que LE PERUGIN a eue sur ses congénères.

paris,expositionLes couleurs m’ont enchantée et j’ai encore en mémoire le très beau portrait de Marie-Madeleine. Et que dire des « Vierge à l’enfant » par LE PERUGIN ou par d’autres artistes rassemblées dans une même salle.

Ce musée sait particulièrement nous enchanter avec ses expositions.

Colette C

07.05.2014

Musée "Phonoplanète"

paris,muséeArvem nous a donné l’occasion de faire une incursion dans ce tout nouveau musée* qui retrace l’histoire de l’enregistrement sonore.

Notre guide nous a tout d’abord relaté cette idée de Charles Cros qui a été reprise vers 1889 par d’autres grands noms comme Edison, Charles Pathé… Au tout début ces appareils étaient à moteur mécanique à ressort et nous avons découvert avec stupéfaction cet appareil équipé d’une galerie de 18 écouteurs qui permettait à 18 personnes l’écoute simultanée d’un cylindre. Ce type d’appareil, présenté au grand public lors de foires, a rendu les machines parlantes très populaires. Charles Pathé en a acquis un, l’a exploité comme forain puis en a vendu avant de les fabriquer lui-même.

Gramophone, Pathéphone, électrophone, jukebox… nous avons déambulé parmi cet univers d’un autre temps, qui a évolué à grande vitesse au cours d’un siècle. Les pavillons parfois doubles de ces appareils étaient impressionnants… Après les cylindres sont apparus les disques qui se lisaient d’abord à partir du centre, avant de se lire à partir de l’extérieur comme nous les connaissons…

Le tout avec maintes explications de notre guide sur ces appareils parfaitement restaurés, illustration musicale, photos d’artistes et anciennes affiches…

Un régal pour les yeux et les oreilles.

Colette C

(*)53 bd Rochechouart à Paris 9è- M° Anvers