Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21.05.2011

Film "La conquête"

paris,film

Que vous soyez un anti-sarkozyste virulent ou un indéfectible supporter de l'actuel Président de la République, vous pouvez aller voir le film "La conquête" qui raconte sa prise de pouvoir.

Vous assisterez aux nombreux soubresauts de son histoire sentimentale avec Cécilia qui se conjugue avec son ascension politique, qui le mènera au plus haut sommet.

Un très bon film brillamment interprété.

Jean-Paul

20.05.2011

Expo "L'éclat de la Renaissance italienne"

paris,expositionL'exposition "L'éclat de la Renaissance italienne" nous présente dans la Galerie des Gobelins jusqu'au 24 juillet une trentaine de superbes tapisseries des collections du Mobilier National tissées d'après les grands maîtres de la Renaissance italienne, comme Raphaël et Jules Romain.

Les oeuvres conçues pour être dès l'origine des tapisseries telles "Les Actes des Apôtres" d'après Raphaël et "l'Histoire de Scipion" d'après Jules Romain sont absolument splendides. Les pièces reprenant "La Bataille de Constantin" d'après les fresques des Chambres du Vatican sont également magnifiques.

Une superbe exposition.

Jean-Paul

19.05.2011

À vous de jouer ? (145)

 Quel animal n'a pas de dents ?

  • le chaton
  • le moustique
  • le papillon

Réponse jeudi prochain 

À vous de jouer n°144

Quel est le rapport d’échelle entre la pyramide de verre du Louvre et celle de Khéops, à Gizeh ?

  • celle de Kheops est près de dix fois plus grande

Les deux pyramides ont quasiment la même inclinaison (51°) mais celle de Khéops est presque dix fois plus grande que celle de la cour Napoléon (34,5 m de côté, 21,65 m de haut).

18.05.2011

Lire "Mon amour bleu"

Mon amour bleu.gifSi vous voulez mieux connaître l'expression "l'avoir dans la peau" lisez les lettres d'Edith Piaf au très populaire champion cycliste Toto Gérardin.

Ces lettres sont réunies dans "Mon amour bleu" un des vocables dont elle l'affublait avec "mon roi" "mon maître adoré" "mon bel ange blond et bleu", et j'en passe. Ces lettres sont complétées d'un texte sans doute dicté par Edith pour son public américain, où on la voit créer sa propre légende. Intéressant.

Jean-Paul

17.05.2011

Au diable Vauvert

Au XIe siècle, le roi Robert le Pieux décide d'établir sa résidence hors de Paris, dans un vallon planté de vignes alors le val vert puis Vauvert. Ce vallon n'est autre que ce que nous connaissons aujourd'hui comme le Jardin du Luxembourg.

À sa mort, le château est rapidement abandonné et devient très vite un lieu inquiétant où brigands et mendiants y trouvèrent refuge. D'où l'expression populaire "Aller au diable Vauvert".

Jeanet

15.05.2011

Film "Minuit à Paris"

paris,film,cinémaSi vous aimez le merveilleux Paris des cartes postales avec en prime un détour par Giverny (court) et par Versailles (plus conséquent) et si celui des "années folles" vous tente n'hésitez pas : allez voir "Minuit à Paris" de Woody Allen.

En quittant la salle vous n'aurez qu'un seul regret si vous attendez Minuit assis sur des marches après avoir flâné dans les rues parisiennes : c'est de ne pas voir s'arrêter devant vous une automobile du début du siècle qui vous mènera faire la connaissance de personnalités que vous n'auriez jamais osé côtoyer, autrement dit retrouver "l'âge d'or".

Un film romantique à souhait, parfois drôle et surprenant.

Jean Paul

14.05.2011

Lire "Petites histoires de l'Histoire de France"

paris,littératureEtes-vous intéressés par "la petite histoire" ? N'hésitez pas, précipitez-vous sur ce livre "Petites histoires de l'Histoire de France" de Jean-Paul Rouland.

Avec verve et humour ce vieux complice de Pierre Bellemare vous livrera une multitude d'anecdotes qui vous raviront.

Certaines sont connues, d'autres moins et de toute façon méritent d'être portées ou reportées à votre connaissance. Un vrai trésor d'histoires.

Jean-Paul

13.05.2011

François 1er et Léonard de Vinci

Après avoir évoqué Charles VIII et Louis XII et avant de nous diriger vers Amboise, nous ne pouvions bien évidemment que nous intéresser à François 1er, ce Roi emblématique de la Renaissance et à cet artiste universellement renommé, mais en fait si mystérieux, qu'il hébergea trois ans au Clos Lucé lieu de sa dernière demeure.
François 1er fut également habité, comme ses prédécesseurs, par "le rêve italien" cause de ses triomphes (Marignan) et de ses défaites (Pavie).

L'amoureux des femmes nous intéressa également mais on ne pouvait qu'être sensible au fait que nous lui devons le Collège de France, la Bibliothèque Nationale et le fait que la belle langue française lui doit son essor supplantant le latin et les langues régionales. Rabelais, Ronsard et du Bellay ne pouvaient que s'épanouir.

Quant à Léonard de Vinci il ne pouvait que finir sa vie avec tous les honneurs dus à son grand talent près d'un Roi qui lui rendait bien souvent visite, subjugué par ses connaissances de philosophe, architecte, ingénieur... et même peintre.

Deux destins que nous nous apprêtons à côtoyer en nous rendant à Amboise dans ce si beau château des bords de Loire.

Jean-Paul

12.05.2011

À vous de jouer ? (144)

Quel est le rapport d’échelle entre la pyramide de verre du Louvre et celle de Khéops, à Gizeh ?

  • elles ont sensiblement les mêmes dimensions
  • celle de Kheops est près de dix fois plus grande
  • celle du Louvre est beaucoup plus pointue

Réponse jeudi prochain 

À vous de jouer n°143

Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle est la patronne :

  • des gens de radio et de télévision

11.05.2011

Expo "Paris au temps des impressionnistes"

"Il n’y a de véritablement intéressant dans le monde que Paris… tout le reste n’est que paysage."

C’est la préface que nous propose la Mairie de Paris pour son exposition à l’Hôtel de ville "Paris au temps des impressionnistes".

C’est donc sur le Paris de 1848 à 1914 que se concentre cette exposition.

À la mezzanine, on voit comment s’est construit le nouveau Paris avec l’arrivée de Napoléon III et son préfet de Seine, le baron Haussmann. Des gravures illustrant le percement des grandes voies nord-sud et est-ouest… la place du Châtelet et le boulevard de Sébastopol… quelques-uns des différents projets présentés pour le concours du Nouvel Opéra de Paris remporté par Garnier… même chose pour des théâtres de boulevard ou des immeubles…

Au rez-de-chaussée, on découvre successivement différents visage de ce Paris :paris,exposition

  • Paris à ciel ouvert avec des toiles représentant la Seine et ses quais avec la vie fluviale des péniches et des bateaux-lavoirs, les ponts aussi et bien sûr Notre-Dame dégagée des constructions qui l’encerclaient. Mais aussi la vie contemporaine, l’atmosphère et le mouvement. Des scènes avec les petites gens qui côtoient les bourgeois endimanchés. Et puis Montmartre, lieu encore rural dédié à l’édification du sanctuaire du Sacré-Cœur.

paris,exposition

  • Et avec ce nouveau Paris, les loisirs et divertissements qui se multiplient. Les cafés, théâtres, bals, cirques, courses, mais aussi les gares, les halles et les jardins publics.
  • Le Paris tragique avec des scènes de violence, la répression sanglante de la Commune, les attentats, les monuments incendiés.

paris,expositionCe qui frappe, c’est le réalisme des scènes où les artistes poursuivent le Vrai plus que le Beau. Et quels artistes : Jongkind, Manet, Degas, Monet, Renoir Gauguin, Van Gogh, Signac, Luce… je vous laisse le soin de compléter…

Ne ratez pas cette exposition (gratuite et jusqu’au 30 juillet), la mise en scène y est excellente et elle est en étroite liaison avec l’autre exposition sur la Commune.

Colette C.