Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30.06.2011

À vous de jouer ? (151)

Mon développement peut vous sembler illogique puisque chez moi : l’accouchement arrive avant la grossesse, l’adolescence avant l’enfance, la course avant la marche, l’écriture avant la lecture, les devoirs avant les leçons, et même la mort avant la vie. Mais ma constitution est logique et la précède même.

Qui suis-je ?

Réponse jeudi prochain 

À vous de jouer n°150

Découvrez le point commun de ces trois mots : Colon, sucre, livre.

  • Tous les trois sont des monnaies

Le Sucre était la devise de l'équator jusqu'en 2000

Le Colon est la monnaie du Costa Rica et du Salvador.

La livre est celle du Royaume-Uni.

28.06.2011

La messe de minuit et la télévision

La première messe de minuit retransmise à la télévision française depuis la Cathédrale Notre-Dame de Paris eut lieu le 24 décembre 1948.

Jeanet

27.06.2011

Film "Omar m'a tuer"

OMAR M'A TUER PHOTO3.JPGSi vous voulez voir un film superbe, admirablement joué qui soulèvera en vous bien des questions et ne peut vous laisser indifférent, allez voir sans tarder "Omar m'a tuer".

Même si vous penchiez plutôt pour la culpabilité d'Omar Raddad (suite à la lecture de certains livres à l'époque) vous ne pouvez ensuite que vous précipiter sur les articles traitant de cette affaire, vous permettant de confirmer ou d'infirmer votre opinion.

Jean-Paul

26.06.2011

Expo "Sports affichez-vous !"

affiche-musée-sport.jpgSaviez-vous qu' Edouard Vuillard et Henri de Toulouse-Lautrec ont illustré des affiches sportives ?

Si vous voulez le vérifier, allez au Musée du sport  où jusqu'au 6 novembre on peut visionner l'exposition "Sports affichez-vous" !

Côtoyant une exposition permanente d'objets sportifs très évocateurs (une Draisienne de 1820, un grand Bi de 1870 et bien d'autres) vous vous retrouvez transportés dans la première moitié du XXe siècle au milieu d'affiches sportives de cette époque.

Une exposition et un musée qui méritent d'être connus.

Jean-Paul

24.06.2011

Eglise St Sulpice : les coulisses d'une restauration au Musée Carnavalet

paris,expositionJusqu'au 3 Juillet le Musée Carnavalet présente pour ceux qui aiment cet édifice "Eglise St Sulpice : les coulisses d'une restauration".

Depuis 1999 un échafaudage nous cachait la tour Nord haute de 70m. Les travaux commencèrent le 17 juillet 2006 et s'achevèrent le 16 janvier 2O11.

L'exposition est très fournie et se révèle passionnante pour les amoureux de l'architecture. Elle vaut le déplacement ne serait-ce que pour la vue panoramique à 360° que l'on découvre des 70 m de cette tour, Paris est splendide. L'exposition est gratuite.

Jean-Paul

23.06.2011

À vous de jouer ? (150)

Découvrez le point commun de ces trois mots : Colon, sucre, livre

Réponse jeudi prochain 

À vous de jouer n°149

Quel est le fleuve qui traverse la ville de Namur en Belgique?

  • La Meuse

22.06.2011

Journée Giverny-Villarceaux

Giverny

Villarceaux

 Photos © Jeanet © Françoise J © Claude S

Voir Notes du 5 juin et du 7 mai

21.06.2011

Eglise Saint Sulpice

Depuis 1999 un échafaudage nous cachait la tour Nord haute de 70m. Les travaux commencèrent le 17 juillet 2006 et s'achevèrent le 16 janvier 2O11.


À 60 mètres au dessus du sol avec un tailleur de pierre

Jean-Paul

19.06.2011

George Sand

paris,conférenceEn cette période tourmentée du début de l'été où le machisme français se révèle au grand jour, nous avons évoqué une femme libérée du 19e siècle, une femme peu ordinaire, écrivain, journaliste, engagée politiquement, républicaine soutenant les Révolutions de 1830 et 1848... J'ai nommé George Sand !

Bien que l'Impératrice Eugénie ait sollicité pour elle un siège à l'Académie Française, elle fut simplement reconnue des Romantiques "Reine sans couronne" (belles paroles). Cependant durant le siège de Paris (1870), son nom fut donné à un ballon dirigeable qui assurait le courrier avec la province.

Elle fut élevée par sa grand'mère aristocrate pour qui elle avait beaucoup d'admiration, et connut la pension religieuse anglaise, ce qui explique en partie sa personnalité.

Voulant se distinguer elle changea son prénom d'Aurore en George (pour son côté anglais), portait pantalon, fumait, entre autre...

Elle eut un mari, de nombreux amants dont Musset et Chopin, fréquentait le milieu intellectuel se liant d'amitié avec Balzac, Flaubert, Liszt, Delacroix, à Paris.

Elle vivait également beaucoup en sa grande propriété de Nohant en Berry, observant la vie paysanne et l'idéalisant. On la découvre dans ses oeuvres "La Mare au diable", "François Le Champi", "Les Maîtres sonneurs".

Elle eut 2 enfants :

- Maurice (Bouli) son aîné et préféré, celui-ci bien que marié ne la quitta guère, d'ailleurs sa belle-fille aimait beaucoup George,

- Solange au caractère affirmé dont la vie mouvementée fit que mère et fille eurent des relations difficiles

Des tourments, des chagrins, des succès jonchèrent la vie de cette grande dame.

Nous pourrons retrouver quelques de ses souvenirs personnels lors de notre prochaine visite au Musée Romantique, dans cet hôtel particulier, où elle était reçue les vendredis.

En ce qui nous concerne, n'étant que simples roturiers, nous ne serons reçus que le samedi pour pratiquement terminer cette saison de rencontres.

Ninette

17.06.2011

Lire "Ninon de Lenclos"

Ninon-de-Lenclos.jpgVoici retracé le destin unique d'une personnalité du XVIIe siècle hors du commun qui séduisait hommes (pas des moindres : Richelieu, le Grand Condé, Molière...) et femmes (Christine de Suède, Madame de Maintenon).

Un livre passionnant "Ninon de Lenclos" par Claude et Daniell Dufresne, éditons Télémaque, qui se lit d'un trait.

Jean-Paul