Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18.12.2015

Promenade "Sur les pas d'Henri IV"

Pour celles et ceux qui, empêchés, n'ont pu faire cette promenade, alors, maintenant, suivez-moi tranquillement.

R.V. devant la colonnade. Pourquoi à cet endroit ? Parce que l'espace permet facilement de se regrouper, d'accueillir de nouveaux adhérents prêts à affronter cette escapade composée de curiosités architecturales à rechercher sur le parcours.

Tout d'abord au sommet du fronton placé au-dessus de la porte d'entrée, qui peut bien être représenté ? Louis XIV ? Napoléon 1er ? Pouvons-nous croire à une telle confusion ? Erreur ? Impossible ! Justement ! Napoléon portant perruque longue, impossible. Et pourtant, aux artistes rien n'est impossible, ils obéissent parfois aux ordres royaux, comme ici, ceux de Louis XVIII avec le retour à la royauté. Confirmation est donnée par le bouclier de Minerve aux effigies de Napoléon 1er ; regardez bien les abeilles sont toujours présentes.....

Nous voici donc partis pour rechercher dans les médaillons, sur les corniches, les identifications des initiales entrelacées des rois, reines, favorites, ceci sur les façades du Palais Renaissance, (ce que personne n'avait jamais remarqué).

Tout en parcourant la cour grossièrement pavée, nous foulons les fondations de l'ancien château-fort de Philippe-Auguste, témoins de ce temps, les emplacements du puits et de la citerne, obstrués d'une grosse grille ancienne. Sans danger on peut donc lancer un regard sans fond. Mais allons faire un arrêt au jardin de l'Infante. Savez-vous qu'il a recueilli autrefois les victimes de l'émeute de 1830 et 2 momies offertes à Charles X ? Maintenant toutes sont réunies sous la colonne de la Bastille.

Passons sur les quais de Seine embellis par les couleurs de l'automne. Allons jusqu'au Pavillon de Flore d'époque Restauration, pour écouter l'anecdote sur les statues placées tout en haut. Vous voulez la connaître ? Alors voici.

Lire la suite ICI

18.11.2012

Du Pont des Arts à la Concorde

paris,promenadeNous nous apprêtions à quitter le Pont des Arts quand Eole s'invita à notre sortie, mais ces conditions climatiques rendues difficiles ne nous empêchèrent pas de nous lancer courageusement dans cette promenade-marathon qui nous permit de traverser Le Louvre, les jardins du Palais Royal, la place Vendôme, avant d'atteindre, enfin, la place de la Concorde.paris,promenade

Ce périple éprouvant, pour quelques constitutions plus fragiles, nous offrit de suivre le dernier voyage de Molière le 20 février 1673 et du régicide Le Pelletier de St Fargeau le 20 janvier 1793, de nous mémoriser la montée vers l'échafaud, entre autres, de Madame Du Barry, de Camille Desmoulins et de Robespierre, de visualiser les diverses demeures de la comtesse de Castiglione, de Misia "Reine de Paris" et de Gabrielle Chanel son amie très chère.

Ce parcours achevé, c'est avec plaisir que chacun savoura la chaleur du métropolitain et la douceur bienvenue de son "chez soi". "Home sweet home".

Jean-Paul

14.10.2012

Promenade de septembre

Voulez-vous la survoler ?

Nous nous sommes réunis devant la mairie du XXe pour écouter l'évocation de faits écoulés dans ce quartier, au temps de Casque d'Or, des "Popincourt et des Orteaux", la rivalité entre ces bandes. Les coups de couteaux échangés, nous nous dirigeons vers le Père Lachaise.

paris,promenadeVisite virtuelle cliquez sur l'image

Avant d'y pénétrer, nous découvrons l'endroit exact, sur le mur, par lequel les malfrats se sont enfuis après avoir vandalisé la Tombe de Mademoiselle Lantelme et tenté de voler les bijoux avec lesquels elle reposait.

Sur le parcours de ce "musée de sculptures" nous remarquons le tombeau haut perché de Delacroix, majestueux, imitation romaine, en lave de Volvic, celui d'Oscar Wilde et son sphinx protégés par des vitres maculées de graffiti, le tout agrémenté de commentaires coquins…

Des arrêts sur Stavisky, Rosselli, quelques marches à gravir pour s'arrêter sur la hauteur admirer le panorama Parisien comme Rastignac ! Vous vous souvenez ?

Jean-Baptiste Clément entend fredonner "Le temps des cerises" (ce qui suscite les sourires des jeunes promeneurs voisins). Oh ! Etonnant le bronze de ce lion "Brutus" enfourché de son dompteur !....  Animal qui aurait servi de modèle pour le Lion de Belfort.

On ne peut pas passer à côté d'Edith Gassion (Piaf) sans s'arrêter, évidemment ! C'est au caveau d'Edwards que l'affaire du vol de Melle Lantelme eut lieu, et nous cherchons l'explication de ce fiasco !!

Notre promenade se poursuit vers les tombes si simples de grands noms, comme, La Castiglione, Proust, Colette, Radiguet. Nous relisons le poème gravé sur celle d'Apollinaire.

Au détour des allées nous sommes attirés par la splendide sculpture du monument de Michelet, couché surmonté de cette femme dans son envolée "La Muse de l'Histoire".

Quelle est la tombe la plus fleurie ? Devinez ! Celle du mage Allan Kardec. Devons nous faire un vœu ?

Continuant notre descente nous n'échappons pas au souvenir du Bazar de la Charité, du sergent Hoff superbe personnage de Bartholdi, Félix Faure (dont les hommes présents cherchent encore quel aphrodisiaque il consommait !)

Un arrêt devant le superbe monument aux morts et ses femmes nues, un regard plus chaste et attendri pour Alfred de Musset et son saule, la sortie toute proche que nous devons emprunter.

Mais voilà ! À la demande générale, un dernier détour vers la construction néo-gothique d'EloÏse et Abélard, avec des explications à la clef, bien sûr. Cette promenade de 3 heures s'achève à l'angle de la rue Pierre Bayle où demeurait la victime "du crime du métro". Là, nous refaisons l'enquête et cherchons encore le coupable !

Même si nous avions déjà fait x fois des sorties au Père Lachaise, de ses 44 ha nous n'avons pas salué tous les occupants célèbres ! Alors, à quand la prochaine ?

Ninette

27.08.2012

Promenade "la Méridienne" ou "la déroute"

Souvenons-nous !

La promenade organisée fin mai, nous nous sommes réunis sur le parvis de Saint-Sulpice avec quelques difficultés... car... tout était contre nous !

On n'a pas idée de vouloir se balader durant le grand week-end de la Pentecôte, par, de surcroît, une météo digne du plein été, attirant touristes et promeneurs en grand nombre !

Lire la suite >>>

19.11.2011

Promenade au Père Lachaise

En cette fin d'octobre, une visite au Père Lachaise s'imposait.

Nous avons fait le parcours qu'aurait suivi Victor Hugo pour les obsèques de son fils Charles, depuis la Place des Vosges.

Ceux, qui parmi nous, sont arrivés assez tôt au rendez-vous, ont eu la possibilité de voir, dans la Maison de Victor Hugo, le tableau de ces funérailles, représentant également, au passage du convoi, la démolition des barricades érigées à l'occasion de la première journée de la Commune.

Prenez mon bras et allons rejoindre les amis regroupés.

Tous réunis firent le tour de l'ancienne Place Royale afin d'y connaître, au fil du temps, les illustres occupants. Puis le guide entama la promenade avec de fréquents arrêts "pour ne pas fatiguer son monde".

paris,promenadeSur le boulevard Beaumarchais le célèbre écrivain y possédait sa demeure avec un jardin magnifique, plus loin, c'est l'histoire de l'éléphant de la Bastille, puis un salut à la maison de Verlaine, place Léon Blum, évocation des derniers instants de la Commune, entre-autres...

Remontant la rue de la Roquette quelques explications furent données sur "l'abbaye des 5 pierres" et les deux prisons. Enfin "le grand jardin du repos" s'offrait à nous.

Toujours avec le même plaisir, nous avons évoqué les grands noms par notre visite sur Colette, A. de Musset, F. Faure, Blanqui, famille Hugo, Dalou, S. Bernhardt, Parmentier, Chopin, La Fontaine..(Si nous avons su reconnaître les fables représentées en bas-reliefs sur le tombeau, vous avez fait l'admiration des promeneurs à l'écoute, de vos récitations données en chœur spontanément).

Mais nous nous sommes arrêtés également devant M. Trintignant, S.Daumier, G.Bécaud, Mouloudji (mais là heureusement, nous n'avons pas chanté, car le ciel aurait pu verser des larmes ! ).

Nous avons continué dans ces chemins tortueux pour retrouver C. Chabrol, Desproges tout proche, sans oublier un détour vers V.Noir et son superbe gisant, dont les détails vestimentaires si bien rendus, créent, à chaque fois l'étonnement.

Sur le chemin du retour, pour terminer, impossible de ne pas s'arrêter devant le caveau néo-gothique d'Héloïse et Abélard.

paris,promenadeC'est au son de la cloche annonçant la fermeture, qu'il fallut quitter cet endroit si fleuri à l'approche de la Toussaint, et dont les couleurs d'automne donnent un charme particulier chassant toute tristesse.

Ninette

13.08.2011

Journée renaissance "Amboise, Clos Lucé"

Photos © Claude S © Jeanet

Promenade du 14 mai 2011

22.06.2011

Journée Giverny-Villarceaux

Giverny

Villarceaux

 Photos © Jeanet © Françoise J © Claude S

Voir Notes du 5 juin et du 7 mai

05.06.2011

Balade à Giverny et Villarceaux

N'avions-nous pas intitulé cette journée "Vers la palette de Monet" ?

Les jardins de Giverny ne nous ont-ils pas offert de superbes tableaux ? Toutes ces plantes et fleurs n'avaient-elles pas revêtu leurs beaux atours ? Avouez que le charme "du jardin d'eau" vous a séduit ! D'en faire le tour une fois, puis deux, n'était pas de trop pour une évasion totale.

Bien qu'il ait évolué, quelle chance de se trouver dans le décor réel qui a tant inspiré l'artiste. C'était un peu tôt dans la saison pour voir les "nymphéas" encore endormis, mais pour nous consoler, la glycine abondante nous a presque caressé le visage au passage "du pont japonais".

Photos © Claude S © Françoise J © Jeanet

Nous avons eu tout le loisir de circuler à notre guise dans cet espace enchanteur, essayant de reconnaître fleurs et arbustes. Après la visite de la maison de Monet et ses jardins, personne ne s'est fait prier pour prendre place autour des tables sympathiques, afin de se reposer et prendre des forces pour la découverte du Domaine de Villarceaux.

Mais une question se posait ! Allions-nous entrer dans un château ? Allions-nous voir Madame de Maintenon nue ? Cela en titillait quelques-uns!

Suite>>>>

Ninette

03.06.2011

La journée renaissance

Je vais en conter l'histoire
Ou juste rafraîchir la mémoire ?

Avec notre chauffeur favori
De très bon matin, sommes partis
À l'heure... Prêts à affronter
Cette longue journée.
Le ciel menaçait
Quelques gouttes s'annonçaient.
Mais peut-être au fil des kilomètres
La pluie pourrait disparaître ?
Chacun choisit sa place
S'installe, se délasse.
Bercés par le mouvement du car
plus le réveil matinal, et sommeil en retard
Presque tous, piquent un roupillon
Sûr, un bon moment, et eurent raison
Des commentaires donnés pourtant
Au micro, jusqu'au fond, résonnant.
Enfin, dans un sursaut, grâce au "fais dodo"
Chanté par les plus vaillants,
Tous émergent pour admirer à temps
De loin, le château d'Amboise, dominant
Superbe sous le soleil.....
Eh ! Oui ! Notre bon ange veille !....
Un guide nous entraîne : la chapelle,
Puis le château avec rappel
De son existence, ses transformations
Extérieures, intérieurs, une heure nous y passons.

Photos © Claude S © Jeanet

La première étape effectuée
À la seconde fallait penser !

Suite >>>>

Ninette