Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vos visites - Page 4

  • Expo “Le village de Charonne”

    Le Pavillon de l’Ermitage au 148 rue de Bagnolet (20e) présente jusqu’au 15 juillet deux expositions au rez-de-chaussée “A tous crins : l’économie du cheval dans l’Est parisien” (1850-1914) et au premier étage “Le village de Charonne”.

    Vous vous retrouverez ainsi replongés dans le Paris où les chevaux n’étaient pas vapeur puis dans ce village couvert de vigne dont les Parisiens venaient déguster le guinguet aigrelet dans les guinguettes non soumises aux taxes intra-muros.

    Jean-Paul

  • Saint Sulpice et le Musée Delacroix

    Si par un bel après-midi vous ne savez que faire voici une solution : vous vous dirigez vers Saint-Sulpice pour y admirer les magnifiques peintures récemment restaurées de Delacroix dans la Chapelle des Saints-Anges : la lutte de Jacob avec l’ange, Héliodore chassé du temple et Saint-Michel terrassant le démon, avant d’aller visionner au proche Musée Delacroix, l’exposition qui vous permettra d’approfondir votre vision sur ces œuvres, tout en profitant du cadre que le maître s’était choisi.

    Jean-Paul

  • Expo "Loupot"

    À la bibliothèque Forney-Hôtel de sens, l'exposition LOUPOT peintre en affiche va bientôt se terminer.

    Dans un style Art déco, puis évoluant vers plus d'épuré, la publicité pour Saint Raphaël, Valentine, Vichy Célestins, Valisère, Galeries Barbès, plusieurs marques de chocolat, ainsi que de très belles pour une marque de fourrure, de soieries, d'eau de toilette, de sport, et bien d'autres encore.

    Pour ma part, j'ai particulièrement aimé celles présentant des femmes, dont la première de toutes serait "Ambre solaire".

    Entrée libre jusqu'au 26 Mai. Pas de file d'attente.

    Annick D

  • Visite "Atelier des Lumières - Gustav KLIMT"

    Vous aimez les lieux insolites ?
    Vous connaissez ou ne connaissez pas Gustav KLIMT ?
    Vous appréciez la musique ?

    Alors faites un détour par la rue Saint-Maur, au 38, et pénétrez dans cet Atelier des Lumières, récemment ouvert, et vous devriez être envoutés comme je l’ai été par cette atmosphère faite de couleurs, de jeux de lumière et de musique ! La plus grande partie de ce « son et lumière » est consacrée à ce peintre viennois et les dimensions de ses œuvres ainsi reproduites sont tout bonnement fantastiques…

    Un conseil : prenez un billet coupe-file et, si la station debout vous est difficile, emportez un siège pliant. Le spectacle complet dure une heure environ et se déroule en continu ; mais chacun est libre de partir à tout moment.

    Colette C

  • Expo "Rodin et la danse"

    paris,expositionJusqu’au 23 Juillet 2018 le Musée Rodin présente l’exposition “Rodin et la danse”. Au milieu des sculptures sont projetés les seuls documents filmés de LoÏe Fuller et Isadora Duncan danseuses mythiques que Rodin admirait.

    Ceci visionné il vous reste à vous promener dans le jardin. Les “Bourgeois de Calais” vous interpellent toujours près de la “Porte de l’Enfer” et à pénétrer dans l’Hôtel Biron où les œuvres de Rodin vous attendent à jamais complétées par “ l’Age mûr” de Camille Claudel particulièrement mis en valeur.

    Jean-Paul

  • Expo "Gustav Klimt"

    Si vous voulez vous retrouver “dans” les tableaux de Gustav Klimt n’hésitez pas, précipitez–vous sans tarder vers l’Atelier de Lumières 38 rue St-Maur (11eme) métro Voltaire.

    Vous vous retrouverez dans une immense salle (c’était jadis une fonderie) en immersion dans les tableaux de l’artiste viennois projetés sur les murs en 3 D.

    C’est beau il n’y a pas d’autres commentaires à faire.

    Jean-Paul

  • Expo "La Commune de Paris"

    Si la vie à Paris sous la période de la Commune (mars–mai 1871) vous intéresse et si vous détestez être bousculés en visitant une exposition, dirigez-vous vers la salle des fêtes de la mairie du XIeme avant le vendredi 13 avril au soir,  jour de clôture de la dite exposition (visite bien entendu, gratuite).

    Vous y constaterez que les lauriers coupés pour Jules Ferry considéré comme le père de l’école laïque et gratuite pour garçons et filles sont immérités.

    Vous serez accueillis par des gens sympathiques qui ne demanderont pas mieux que de vous renseigner sur cette époque si méconnue.

    Jean-Paul

  • Expo "Tintoret, naissance d’un génie”

    Jusqu’au 1er juillet le Musée du Luxembourg met en honneur les premières années de l’activité de Tintoret “le petit teinturier” marquées par l’ambition de réussir dans une ville (Venise) où résident nombre de grands peintres (Véronèse...) et où la concurrence fait rage.

    paris,exposition

    L’exposition s’achève vers 1555 au seuil de la gloire de Tintoret. Il ne lui reste plus qu’à attendre les commandes les plus prestigieuses notamment pour le Palais des Doges.

    On comprend par les œuvres exposées comment il parvient à s’imposer comme l’un des plus grands artistes de Venise dans la ,Renaissance du XVIeme siècle.

    Jean-Paul

  • Expo "Je suis couturier"

    paris,expositionLe couturier Azzedine Alaia nous a quitté il y a peu de temps. Mais il laisse des chefs-d’œuvre dans la haute couture.

    En 2014 il avait exposé au palais Galliéra. Ses créations sont majoritairement en noir.

    Au "18 rue de la Verrerie", dans son ancien atelier, une fondation s'est créée à son initiative. Sont présentés une quarantaine de modèles. Légèreté des tissus, transparence, délicatesse des coutures invisibles, points comme en suspens entre deux dentelles tant ils sont fins, c'est une perfection, un plaisir des yeux, du grand art.

    La plupart des modèles sont noirs, ce qui accentue la pureté des lignes. Quelques-uns sont blancs, un seul est rouge, la perle de l'expo, on ne peut que le remarquer tant il est exceptionnel. Épaules découvertes, bretelles croisées, profondeur des dos nus, longueurs allant aux chevilles, on ne peut que rêver en vue de très chics soirées .

    Jusqu'au 10 Juin, en flânant dans ce quartier, arrêtez vous, entrez dans ce lieu à peine visible de la rue, imaginez Alaia à ses débuts, puis installez vous à une terrasse, vous le verrez peut-être passer.

    AnnickD