Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vos visites - Page 2

  • Expo "Grande vitesse ferroviaire"

    paris,expositionDans le Parc de la Villette la Cité des Sciences et de l’Industrie propose aux amateurs de grande vitesse une exposition sur la “Grande vitesse ferroviaire”.

    À l’aide d’écrans, de simulateurs, le visiteur se trouve informé des dernières performances des TGV à travers le monde et particulièrement dans l’Hexagone.

    À recommander à tous les fans de voyages ferroviaires.

    Jean-Paul

  • Expo “Portrait d’une maison”

    Cette maison c’est Hauteville House la maison que Victor Hugo prit un grand plaisir à décorer lors de son exil à Guernesey.

    Vous pouvez avoir une idée de son aménagement au 1er étage de la “Maison de Victor Hugo 6 place des Vosges grâce aux nombreuses photographies exposées.

    Ensuite vous pouvez, et devez, monter au 2eme étage où l’on retrouve plus que jamais l’atmosphère qui régnait lors des années où le grand poète y vécut.

    Ce “Portrait d’une maison” sera en exposition jusqu’au 15 avril 2019.

    Jean-Paul

  • Expo "Un rêve d'Italie"

    Jusqu’au 18 février le Musée du Louvre présente une collection absolument exceptionnelle ; celle d’un marquis romain Campana qui fut un collectionneur hors pair.

    Elle comprend des souvenirs étrusques provenant de Cerveteri comme le célèbre “sarcophage des époux”, des marbres superbes tel le buste d’Antinoüs (le favori d’Hadrien) et de nombreux tableaux dont “la bataille de San Romano” de Paolo Uccello, une croix peinte de Giotto et une ”Annonciation” de Lorenzo di Credi égale à celle de Léonard de Vinci.

    Bien d’autres œuvres vous restent à découvrir dans ce  rêve d’Italie” qui vous permet d’accomplir un périple enchanteur dans cette fascinante Italie, berceau de la Renaissance.

    Jean-Paul

  • Le musée le plus méconnu de Paris...

    paris,avocatsC’est celui des Avocats du Barreau de Paris.

    Situé au 25 de la rue du Jour, au cœur du quartier des Halles, à proximité de l’Église Saint Eustache, (et du restaurant Le Pied de Cochon, où nous sommes allés déjeuner - fort bien - après la visite) il est installé dans les caves voutées de l’Hôtel de la Porte.

    Cette demeure du XVII° siècle a conservé le nom de son propriétaire et a traversé les siècles avec des fortunes diverses pour être reprise, dans un triste état, en 1979 par l’ordre des Avocats de Paris, qui l’a entièrement réhabilitée. Elle a conservé un beau décor sculpté en façade et présente à l’intérieur un vestibule sculpté et un escalier en colimaçon en pierre et bois remarquable.

    Notre visite en cette fin novembre, dans un cadre associatif, fût une invitation à parcourir plusieurs siècles de l’histoire de France, sous la conduite d’un excellent guide "maison". De multiples œuvres d’art (peintures, sculptures, gravures) et documents originaux (manuscrits ou imprimés) permettent de faire revivre par le texte et par l’image le Palais de Justice d’autrefois, les magistrats et les Avocats de l‘Ancien Régime, ainsi que les procès révolutionnaires (Louis XVI, Marie Antoinette).

    On rencontre également les destins d’exception, sur le plan politique, d’avocats comme Léon Gambetta, Raymond Poincaré et Jean Jaurès. Des procès célèbres sont évoqués : l’Affaire Dreyfus, le procès de Zola, mais aussi ceux de Ney, Cambronne , Madame Caillaux, Mata Hari ou Stavisky.

    L’originalité du musée réside notamment dans une riche collection de notes de plaidoiries, depuis Chauveau Lagarde, défenseur de Marie Antoinette, jusqu’à Jacques Isorni, défenseur du Maréchal Pétain.

    De ce dernier, on lit, avec consternation, une loi par laquelle il chasse tous officiers juifs de l’Armée française et les déchoit de leurs décorations …

    N’hésitez pas à le découvrir !

    Jacques et Nicole

  • Expo "Georges Clémenceau. Le courage de la République"

    paris,clémenceauTout d’abord une bonne surprise, l’entrée du Panthéon qui jusqu’au 10 février 2019 présente cette exposition, est gratuite comme tous les musées nationaux le 1er dimanche du mois.

    La vie du Père la Victoire nous est présentée avec clarté, dans le transept entre la ”Réforme de la Justice par Saint-Louis et la fin de la guerre de 100 ans avec Jeanne d’Arc".

    N’oubliez pas en complément de descendre dans la crypte où sur divers panneaux on vous conte la relation de Clémenceau avec Victor Schoelcher, Émile Zola, Jean-Baptiste Gaudin, Jean Jaurès, Jean Perrin et Victor Hugo, tous déjà inhumés dans cette même crypte.

    Jean-Paul

  • Expo "Caravage à Rome"

    Après 2 essais infructueux j’ai enfin réussi à pénétrer sans attente prolongée dans le Musée Jacquemart-André afin d’admirer les chefs d’œuvre du Caravage exposés jusqu’au 28 janvier 2O19 .

    Ma persévérance est récompensée car l’exposition est superbe, les tableaux de ce mauvais garçon génial étant particulièrement bien choisis.

    Dès la première salle vous êtes saisis par le “Judith décapitant Holopherne” puis “Le joueur de luth”, “Le jeune Saint Jean-Baptiste au bélier” ”Saint Jérôme écrivant “Ecce Homo” et “Le souper d’Emmaüs” vous combleront.

    Une exposition inoubliable.

    Jean-Paul

  • Expo "Mucha"

    Le Musée du Luxembourg présente jusqu'au 27 Janvier les œuvres de Mucha. Peintre affichiste, interprète de l'art nouveau fin 19eme début 20eme, il est devenu célèbre en créant ses affiches pour Sarah Bernhardt. Surtout connu en présentant des jeunes femmes dénudées, au regard innocent, aux lignes sinueuses et sensuelles, dans des teintes pastels. Elles sont entourées de motifs où la nature explose sous divers thèmes dont les saisons les fleurs ainsi les arts.

    Il réalisa aussi des affiches pour Moët et Chandon, Job, des décors de menus, de cartes postales, couvertures de magazines, documents décoratifs, ainsi que des affiches pour théâtres et salons.

    Cette expo nous plonge dans un bain de fraîcheur de rêverie et de légèreté.

    Annick D

  • Expo "L’Armistice"

    Si vous voulez scruter tout à votre aise un document hors du commun qui une fois signé rendit fous de joie des millions d’êtres humains, précipitez-vous sans tarder (avant le 22 janvier 2019) au château de Vincennes, Pavillon du Roi.

    Il est très rare que ce document, à savoir, la convention originale d’armistice sur laquelle les représentants des Alliés et de l’Allemagne ont apposé leur signature le 11 novembre 1918 à 5 h du matin sorte du lieu où il a pieusement été entreposé.

    Profitez de cette occasion ; lundi 13h/7h , du mardi au jeudi 9h/17h, vendredi 9h/16h , samedi 9h30/15h
    Fermé les dimanches et jours fériés ( je me suis “cassé le nez” le jour de la Toussaint)
    Fermeture annuelle, du 24 décembre 2018 au 1er janvier 2019 inclus.
    Autre information : c’est gratuit !

    Jean-Paul

  • Expo ‘'A l’Est, la guerre sans fin 1918-1923“

    parisLe Musée de l’Armée des Invalides présente jusqu’au 20 janvier 2019 l’exposition “À l’Est la guerre sans fin 1918-1923”.

    Elle nous permet de découvrir les bouleversements qu’a connus l’Europe entre 1918 et 1923.

    Le visiteur assiste tout d’abord à la dissolution des empires (russe, allemand, austro-hongrois et ottoman). Puis c’est l’élaboration ô combien difficile des traités  il y en eu pas moins de 6 : Versailles, St-Germain-en–Laye, Neuilly sur Seine, Trianon, Sèvres et Lausanne).

    Une leçon d’histoire dont les conséquences se font encore sentir de nos jours.

    Jean-Paul

  • Le Musée de Cluny

    Depuis le mois de septembre le Musée de Cluny expose toujours “Magiques licornes” mais aussi dans le frigidarium jusqu’au 7 janvier 2019 avec de nombreux chapiteaux et statues-colonnes présente “Naissance de la sculpture gothique Saint-Denis Paris Chartres 1135-1150“.

    Cette exposition cadre bien avec le décor dépouillé de la "salle froide" des thermes. Intéressant.

    Jean-Paul