Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19.11.2014

Soirée à "l'Europe"

En cette fin d'octobre, alors que la Gazette de novembre est sous presse, de la soirée chantée à la brasserie "l'Europe", quelques décibels sauront bien trouver le chemin de notre revue mensuelle de décembre.

Une bonne bande d'amateurs était présente pour un moment "enchanteur", celui du retour en arrière vers les tubes des années 6O - 7O et même antérieures, ce qui occasionna des reprises en chœur pour des chansons populaires.

Comme c'est devenu la coutume à cet endroit, la musique engendre l'envie de se trémousser avant, pendant, après le repas.

Se sont agités : les plus motivés, les moins timides, les encore agiles, entraînant les plus fragiles et les moins doués également qui se moquaient complètement des regards critiques ou envieux, si tant est qu'il y en eût !

Une soirée sympa avec le plaisir simple de se retrouver, le désir de converser malgré les difficultés à pouvoir le faire correctement dans le brouhaha à surmonter coûte que coûte, bien que les voix les plus percutantes se faisaient entendre malgré tout....

Les deux chanteuses n'ont pas reculé devant l'effort, tenant le micro plusieurs heures sans relâche, habitées par un dynamisme certain, sans doute satisfaites devant la piste en mouvement, et aussi répondant aux demandes des danseurs (excusez du peu) "dérouillés". Une soirée emplie de bonne humeur.

Ninette

17.11.2014

À vous de jouer ? (328)

 Où ce ruban est-il noué ?

paris,à vous de jouer

 

 

 

 

 

 

Réponse lundi prochain

 

Réponse  "À vous de jouer n°327"

Comment appelle-t-on un collectionneur de plaques minéralogiques ?

  • Un matriplacophiliste

15.11.2014

Lire "Et surtout pas un mot à la maréchale"

paris,livresDans ce livre "Et surtout pas un mot à la maréchale" Hervé Bentégeat nous fait entrer dans les coulisses de la grande Histoire. Nous y découvrons un Pétain coureur de jupons, un fringant De Gaulle admiratif du Maréchal et un Paul Reynaud sous la coupe d'une hystérique.

Un livre décapant.

Jean-Paul

14.11.2014

Expo "Vu du front"

paris,expositionLe Musée de l'Armée des Invalides a décidé jusqu'au 25 janvier 2015 de présenter la Grande Guerre dans "Vu du front".

En cette période de commémoration c'est le moins qu'il pouvait faire. Après votre visite vous ne pourrez plus dire que les soldats ne partirent pas "la fleur au fusil". Le 13 août 1914 à Bordeaux au départ du 344eme de ligne, les visages sont graves mais les bouquets sont bien accrochés aux baïonnettes.

À propos de baïonnettes, les "nettoyeurs de tranchée" (des poignards serpents) vous glacent le sang. Le fusil Lebel et le périscope de tranchée vous prouvent que l'homme s'adapte à toutes les situations.

Une belle trouvaille : "Le parcours d'artistes".

Une exposition pour ne pas oublier.

Jean-Paul

13.11.2014

Film "Une nouvelle amie"

Un film de François Ozon, cela interpelle et c’est bien le cas pour sa dernière réalisation "Une nouvelle amie" qui traite du travestissement.

Un homme dévasté par la mort de sa femme et qui se reconstruit avec l’aide de la meilleure amie de celle-ci. Relation complexe, ambiguë, c’est le moins qu’on puisse dire…

paris,film,cinémaRomain Duris et Anaïs Demoustier sont excellents.

Pas de vulgarité mais quelques scènes dérangeantes cependant mais peut-être pas celles qu’on pourrait supposer.

Si vous êtes allés voir ce film, j’aimerais bien vos commentaires car personnellement j’ai beaucoup apprécié cette étude de caractère tirée d’un roman de Ruth Rendell.

Colette C

Film "Une nouvelle amie"

paris,film,cinémaSuite au décès de sa compagne, David se retrouve face à son rôle de père auprès de leur bébé. Celui-ci, en manque de sa mère refuse le biberon. Mais, en lui donnant le foulard de Laura l'enfant se calme. Il retrouve l'odeur, la couleur, le contact qui lui sont familiers.

David se prête au test jusqu'au bout et s'habille dans les vêtements de Laura. Les souvenirs lointains reviennent, dans son enfance il prenait plaisir à enfiler les robes de sa mère.

Seul, il continue ce fantasme jusqu’à ce qu'il soit surpris. Étonnement, incompréhension de son amie à qui il décide de s'expliquer et de vivre à fond cette expérience dans laquelle il se sent femme. Tout y est, le maquillage, la coiffure, la voix, la démarche. Quitte à choquer, il sort dans différents lieux publics et se trouve très à l'aise, parfois dans des situations inattendues.

Dans cette expérience tout le monde s'y retrouve, le père, l'enfant, l'amie de toujours.

Une femme habillée et coiffée comme un homme ne surprend pas, pourquoi pas l'inverse. L'essentiel est d'être bien dans ses vêtements et dans ce qu'ils représentent.

Être ou paraître, là est la question ? Il y a encore un long chemin à faire.

Annick D

12.11.2014

Musée Picasso

paris,musée Si vous êtes "fan" de Picasso vous ne pouvez que vous rendre dans le Marais à l'Hôtel Salé pour admirer les œuvres du maître.

Après 45mn d'attente (beaucoup moins avec le billet acheté en ligne ou à la FNAC) vous pourrez admirer dans des salles rénovées une infinité d’œuvres (peintures et sculptures) où même si vous n'êtes pas un inconditionnel (c'est mon cas) vous trouverez votre compte.

Montez jusqu'au grenier, vous aurez droit en prime à Renoir, Matisse, Cézanne, le Douanier Rousseau et bien d'autres artistes.

À noter que le personnel est particulièrement accueillant. Ce n'est pas si courant.

Jean-Paul

11.11.2014

Saint Martin de Tours

Saint Martin est né en Pannonie (actuelle Hongrie) en 316. Fils d'un tribun romain originaire du bassin du Danube, Martin est enrôlé dans la légion à 15 ans sans se départir d'une attirance pour le christianisme et la vie religieuse.

Un jour d'hiver, il rencontra aux portes d'Amiens, un pauvre presque nu. N'ayant rien à lui donner, il partage son manteau en deux et lui en offre la moitié (le manteau étant payé pour moitié par l'armée, Martin considère qu'il n'a pas le droit de donner cette moitié qui appartient à l'État).

La nuit suivante, Jésus-Christ lui apparaissait couvert de ce manteau.

Après cette vision, Martin sollicita de l'évêque d'Amiens la grâce du baptême et, fonda en 361 le premier monastère de Gaule le monastère de Ligugé.

Abbaye-Saint-Martin-de-Liguge.jpgL'Abbaye Saint-Martin de Ligugé est un monastère de moines bénédictins
situé dans le département de la Vienne en France.
Ce monastère est le plus ancien établissement monastique d’Occident encore en activité.

Mort à Candes le 8 novembre, il sera inhumé à Tours le 11 novembre 397.

Jeanet

10.11.2014

À vous de jouer ? (327)

Comment appelle-t-on un collectionneur de plaques minéralogiques ?

Réponse lundi prochain

 

Réponse  "À vous de jouer n°326"

Qu'est-ce qu'une croupade ?

  • C'est une ruade de la croupe du cheval extendant énergiquement les pattes arrières

08.11.2014

Lire "Secrets d'Histoire n° 5"

paris,livreNous voici au "Secrets d'Histoire" n°5 (comme le temps passe) de Stéphane Bern. Ces récits nous permettent de nous remémorer les émissions télévisées du même nom. Certains nous font découvrir des personnages peu connus (voire méconnus) comme Moulay Ismaïl le Louis XIV marocain et Consuello Vanderbilt, duchesse du Nouveau Monde.

Pour ma part l'amour par-delà la mort de Pierre 1er le Justicier et Inès de Castro m'a particulièrement touché. Autre personnage attachant Olympe de Gouges, (toutes les féministes se doivent de bien connaître sa vie).

Jean-Paul