Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30.11.2017

Lire "La malédiction d’Edgar"

paris,livreEdgar est le prénom usité de John Edgar Hoover maître du FBI pendant près d’un demi-siècle de 1924 à 1972. Il conseille les dirigeants américains durant cette époque si importante dans l’Histoire mondiale. Cela va de Roosevelt à Nixon en passant par Truman, Eisenhower, Kennedy et Johnson.

Le lecteur peut quasiment consulter les comptes rendus d’écoutes et les fiches de renseignements assemblés par Hoover et son adjoint (voire amant) Clyde Tolson.

Ouvrage à lire en complément du récent roman de Marc Dugain “Ils vont tuer Robert Kennedy”.

Il ne peut que vous passionner particulièrement si la vie la plus intime des Kennedy vous intéresse.

Jean-Paul

29.11.2017

Atelier écriture "Vous entrez dans une pièce..."

Thème : Vous entrez dans une pièce. Tout y est en désordre, seul un jeu de carte est étalé sur une table.

Alors que je rendais visite à mon grand-père près de Figeac, j’arrive tard chez lui, très tard !!... Je venais de me payer 700kms en 2Cv. Sa porte pas fermée, je l’ouvre. Quel bordel !!!!.

Écroulé sur son canapé en cuir plus ou moins délabré, il ronfle. Par terre, un cendrier plein de mégots de cigares dont un fume encore. Lui, collectionneur et amoureux de pendules et peintures, je suis resté bête.

J’approche à pas de loup pour ne pas le réveiller. À côté d’un verre de vin couché et une bouteille de Saint-Emilion presque vide, il y a une table Louis XV avec des bronzes dorés très travaillés. Dessus, un jeu de cartes étalé comme s’il venait de jouer. Je le manipule délicatement.

Humm !!!, l’odeur du vieux papier. Combien de mains les ont essuyées. Le flanc est doré et les chiffres en caractères romain - Et vas-y, que je ronfle - Je découvre ce graphisme avec une précision dans le dessin, la finesse du détail. Le roi est couronné avec une dorure. Mais, quel roi ?. La reine portait un diadème avec des points rouges et blancs ; des rubis et des diamants ?. Que c’est beau !!!.

Régnait l’odeur du cigare éteint mais celle du vieux carton était meilleure. Derrière la carte. Tiens ! Un paquebot est dessiné. C’est écrit en diagonale "Compagnie Transatlantique". Le fond est de couleur bleue, un peu gris. Ça me fait Tilt !!! Merde !!! Que je crie. Je m’en souviens, Août 1960, on est parti en France avec l’El Djezaïr. Ils avaient le même jeu de cartes.

Ça l’a réveillé. À moitié bourré, il me demande ce que je fous là. No comment…

Yvesck

28.11.2017

Expo "Gauguin l'alchimiste"

Tel est le nom de l’exposition qui lui est consacrée au Grand palais jusqu’en janvier.

Pour nous, qui, pour la plupart, avons en tête et dans les yeux, les tableaux très médiatisés de l’artiste, ceux de sa période de Pont-Aven et ceux de sa période polynésienne : sages bretonnes avec leur coiffe blanche, voluptueuses vahinés aux corps dorés (soyez amoureuses et vous serez heureuses), nous avons découvert, avec surprise et émerveillement, un artiste protéiforme, usant de toutes les techniques picturales pour exprimer son ode à la vie : peinture bien sûr, dessin, estampe, céramique, photographie…. Son parcours bref (décédé à 55 ans : 1848–1903) en Polynésie) fut une trajectoire à travers la planète : Paris, Pérou, Copenhague (où il épousa une jeune danoise à qui il fit cinq enfants Rouen, Pont-Aven, Tahiti, Arles (où il s’engueula vertement avec Van Gogh) Martinique, et enfin les îles Marquises dans l’île de No Noa Noa.

 

Et, là, il crut avoir trouvé sa vérité : panthéiste, anarchiste, en lutte contre l’église et l’État dans son petit paradis, où il s’est acharné à retrouver et célébrer les anciens dieux polynésiens et même leur alphabet.

L’exposition présente, sur trois niveaux, une belle rétrospective de ses divers talents, ainsi que quelques tableaux d’autres artistes, notamment de son maître Pissarro, avec des diaporamas, des films et une représentation informatique de la "maison du jouir" qui suscitent l’admiration de bout en bout. Si vous le pouvez, allez y pendant qu’il est temps.

Jacques et Nicole

27.11.2017

À vous de jouer ? (n°486)

Quel fruit a la plus haute teneur en sucre ?

  • la framboise
  • la fraise
  • la cerise

Réponse lundi prochain

Réponse "à vous de jouer n°485"

Quel homme célèbre a dit : "Je ne vais pas mal. Mais rassurez-vous, un jour, je ne manquerai pas de mourir" ?

  • Le général de Gaulle

en février 1965 à l'issue d'une conférence de presse

24.11.2017

47è salon international "Arts 19"

Expo peinture sculpture Josi & Gilles.jpgNous exposons nos œuvres à la Mairie du 19e et serions ravis de vous compter parmi les visiteurs.

du 29 Novembre au 6 décembre

Adresse du Salon : Salle des fêtes de la mairie du 19e, Place Armand Carrel Paris 19e
Métro Laumière (ligne 5) Bus 48 60 75
Entrée Libre tous les jours de 11h à 17h

• Vernissage : Jeudi 30 novembre à partir de 19 H

• Remise des Prix : Samedi 2 décembre à 18h en présence du Maire, suivi du verre de l'amitié offert par les artistes (la soirée se terminera à 20h).

• Démonstration : Dimanche 3 Décembre de 14h à 16h30 : L’artiste Ghislaine Guérin vous fera partager son expérience des encres.

Pour nous voir, nous serons également de permanence le jeudi 30 novembre et le mercredi 6 Décembre, de 11h à 14h, pour JOSI , et le Dimanche 3 Décembre de 11h à 14h, pour GILLES.

Josi et Gilles

23.11.2017

Au Petit Palais

Arvem propose

Présentation de peintures
Retraçant la nature
D’un peintre suédois
À découvrir, pourquoi pas !

Enthousiastes, on y va !

Nous sommes partis pour l’expo
Sur Anders Zorn, artiste méconnu
Au Petit Palais, voyage en métro
Direction... Le Soldat Inconnu.

Station Champs-Elysées

À Concorde ; Stop, trois stations fermées
Pour cause de présence de célébrités,
En hommage aux Grandes Ames
À l’Étoile, ranimer la flamme.

Ah ! Oui ! C’est le 11 novembre

Précautions ultimes, artères bloquées
Garde très renforcée, parcours détourné
Beaucoup de marche pour trouver l’endroit
Où attendent les Arvemois !

Panique : retard assuré !

Le groupe réuni retrouvé désespéré
Du Musée, l’ouverture de 2 heures reculée.
Sans horaire exact annoncé
Sous la pluie, tous déconcertés.

Reste à bavarder

Pourtant sans nouvelles précises
Ayant patienté, gardant le moral
Après concertation générale
La bonne décision est prise.

Que fait-on ?

L’annulation de cette visite pour
La reporter si possible, donc demi-tour
Reprendre le même chemin
À pied avec le même entrain.

Bon pour la santé !

On ne va pas rester là plantés
Puis voir les groupes précédents entrer,
Quand pourrons-nous passer ?
Plus de questions à se poser.

Enfin libérés !

Bientôt l’heure du repas
Chacun emboite d’un bon pas
Vers la solution trouvée
Pour se consoler de la déception vécue
Rien de tel, qu’un bon menu !

Ninette

22.11.2017

Lire "François Fillon : Les coulisses d'une défaite"

paris,livreMême si vous avez suivi avec attention, et parfois passion, la campagne électorale de novembre 2016 à avril 2017, vous serez surpris par certaines découvertes surgissant au cours de cette enquête retraçant les réunions, meetings et déplacements rythmant le déroulement de cette campagne dominée par le déclenchement du"Pénélopegate".

Un livre a recommander à tous ceux qui veulent comprendre (ou tenter de comprendre) l'Histoire récente.

Jean-Paul

21.11.2017

Bons baisers de la réserve des Monts d'Azur

En ce début du mois de septembre, alors que l’automne s’annonce (colchiques dans les prés, c’est la fin de l’été…) nous avons profité d’un séjour sur la Côte d’Azur pour visiter la désormais célèbre réserve des monts d’Azur, situé à Thorenc, à 1250 m d’altitude, dans un environnement exceptionnel, et ce, à une heure de voiture de la Riviera, en passant par la magnifique route de Gréolières en partant de Nice ou de Grasse.

Accueil chaleureux, excellent déjeuner sur place avec un service très convivial et surtout, rencontre avec les bisons de Pologne et les chevaux de Przeswalski.

Ces derniers sont en effet célèbres car ils sont les derniers représentants de chevaux que l’on croyait à jamais disparus (ils figurent notamment sur les parois de la grotte de Lascaux avec leur crinière typique en brosse) et ont été miraculeusement retrouvés en Mongolie par un explorateur polonais au XIXe siècle.

On peut les voir, soit en marchant le long d’un sentier balisé, soit en calèche, traîné par deux robustes chevaux boulonnais avec le commentaire d’une jeune guide passionnée et compétente.

On observe au cours de la visite deux groupes séparés de chevaux et deux groupes séparés de bisons, qui semblent tous vivre en bonne intelligence. Il y a aussi des cerfs, des biches, des sangliers et maints autres animaux et aussi… le plus petit canard du monde sur un étang. La réserve est ouverte toute l’année et les animaux sont donc en permanence dehors.

Créé et animé depuis une dizaine d’années par un jeune couple sympathique et dynamique, le succès est venu rapidement.

Il y a bien sûr d’autres possibilités : séjours sur place (petit hôtel) et randonnées dans les montagnes proches.

Si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à faire cette visite, authentique et gratifiante, qui fait du bien.

Jacques et Nicole

20.11.2017

À vous de jouer ? (485)

Quel homme célèbre a dit : "Je ne vais pas mal. Mais rassurez-vous, un jour, je ne manquerai pas de mourir" ?

  • Le général de Gaulle
  • Winston Churchill
  • Charlie Chaplin

Réponse lundi prochain