Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29.05.2019

Discussion "Les Croisades/Les Templiers"

Je ne vais pas partir en guerre, même si je vous invite à me suivre pour la destination de Jérusalem et du Saint Sépulcre qui étaient le but des "Croisés". Simplement, révision de quelques points des 8 croisades importantes.

1ere croisade

- 1095- prêchée par le pape Urbain II demande 1 an de préparation (mis à part celle "Des Pauvres Gens" menée par Pierre l’Ermite.)

- Juillet 1096 – Départ "On part se battre contre les infidèles, pour gagner la récompense éternelle, Dieu le veut" : 4 armées (2 par la terre, 2 par la mer) dirigées par Hugues de Vermandois, Godefroy de Bouillon, Raymond de St Gilles conte de Toulouse, Bohémond de Tarente. Celui-ci deviendra Maître d’Antioche, assiégée plusieurs mois.

- 1099 Godefroy arrive à Jérusalem, entourée de remparts. Comment atteindre la ville ? Grâce aux bateaux, qui depuis Gènes et Venise apportent du bois. Des tours seront édifiées pour surmonter les murailles: grand carnage des défenseurs...
Godefroy refusa de devenir Roi de Jérusalem "Ne pas recevoir la couronne en ce lieu, où le Christ a porté la couronne d’épines". Curieusement il mourra, 1 an plus tard à 33 ans !

- 1100 Le Roi sera son frère Baudoin de Boulogne, Baudoin 1er, puis un cousin Baudoin II.
Les proches des Croisés restent sur place, d’autres sont repartis. C’est ainsi que naissent "Les Templiers" installés au Temple de Salomon puisqu’il ne reste plus assez de soldats.

2e croisade

- 1147-1149 Prêchée par St Bernard, au Vézelay, il est à l’origine de la Règle des Templiers.
- Devise : "Non pas à nous, Seigneur, mais en ton Nom, donne gloire".
- Conditions : avoir 18 ans, être célibataire, pas de dettes
- Rôle : protéger les pèlerins, être disponibles, participer à de nombreuses batailles
- S’impliquent, Louis VII le Jeune, la reine Aliénor d’Aquitaine, l’empereur d’Allemagne. Le sultan Saladin, après de nombreux conflits avec les Croisés, reprend Jérusalem.
- 1187 fin de la croisade.

Lire la suite ICI

22.02.2014

Lire "Le roman de St Louis"

paris,histoire,livreÔ Jérusalem.... ô Jérusalem Loin de tes portes, je crie vers toi. À Tunis le 25 août 1270 Louis IX s'apprête à pénétrer dans la Jérusalem céleste.

Philippe de Villiers nous convie dans la parlure de la cour et de la cité au XIIIeme siècle à nous plonger dans "Le roman de St Louis" qui voit le petit Louis de Poissy grandir tout d'abord, dans l'ombre de la reine Blanche avant de devenir ce roi de Justice qui se "croisera" à 2 reprises et clôtura sa vie outre-mer.

Un livre à conseiller à tous les amoureux de la geste moyenâgeuse.

Jean-Paul

21.01.2013

La Galigaï

paris,histoire,conférenceUne sacrée arriviste du XVIIe siècle, Léonora Dosi.

Italienne issue d'un milieu ouvrier, jeune fille, maligne, elle fut introduite dans la famille Médicis par son père bien placé, pour tenir compagnie à Marie un peu plus jeune, et languissante.

Elle sut lui plaire, la distraire, la guider et sera toute sa vie auprès d'elle, aiguisée par l'ambition, d'abord en Italie, puis en France.

Alors que Marie de Médicis devint l'épouse de Henri IV, Léonora pour accéder à la Cour de France, donc être auprès de la nouvelle Reine, dut acheter un nom, celui d'une famille célèbre : "Galigaï". Arrangement de l'époque bien commode pour arriver à ses fins; voici donc les deux femmes à nouveau réunies.

La Galigaï auprès d'une Reine influençable, peu énergique, se déploiera en conseils, envoûtera celle-ci jusqu'à la Régence.

Si le nom "Galigaï" nous était presque inconnu, d'autres chantèrent à nos oreilles éveillant des souvenirs tels : Henri III, Henri IV, Margot, François 1er, Louis XIII, Concini...

 Justement Concino Concini époux de Léonora se trouve également à la Cour Royale de France. L'époque était trouble, fin des guerres de religions. Des clans se formèrent, ce qui créa des tensions, des rivalités entre les groupes de nationalité italienne et française, des complots, des assassinats, les bonnes places étant convoitées !

(Rappelez-vous... La Saint- Barthélemy… le Duc de Guise... Pas très joli tout cela).

C'est ainsi que ce couple ayant connu l'apothéose auprès de la royauté durant dix-sept ans, connu aussi une fin terrible à Paris. Concini pris dans un guet-apens fut égorgé et lapidé par le peuple, la Galigaï, fut jugée, décapitée, brûlée soupçonnée de sorcellerie.

Marie de Médicis n'intervint pas auprès de cette compagne troublante, elle-même dans l'impossibilité d'agir, car emprisonnée par son fils à Blois ! Drôle d'époque !

Après cet éventail déployé beaucoup plus largement que ce résumé, un peu d'air était nécessaire...

paris,histoire,conférenceAvec légèreté nous avons dégagé la table garnie, puis resserré les rangs autour d'elle pour fêter l'Epiphanie et faire revenir quelques têtes couronnées, sous la découverte des fèves. Coutume adoptée dans notre groupe avec le même succès, permettant à "nos Gens de Cour" de se retrouver pour converser à leur guise sur les potins et rumeurs de couloirs...

Des rois et des reines élus sans violence, mais dans une douceur sucrée ! Aucune dent n'a succombé. (Juste un pincement au cœur devant les disparitions de Henri IV et François 1er...)

Ninette

30.11.2012

Madame du Barry

N'étant pas de haute lignée, et n'ayant pas épousé un nobliau, je n'ai pas mes entrées à la Cour de Versailles, aussi, je ne peux guère vous parler de Madame Du Barry.

Mais les ragots vont bon train. Aussi, j'ai appris qu'elle se nomme Jeanne Bécu (avec un nom pareil) et de surcroît de basse souche, pensez donc ! Rien qui ne lui ouvre les portes royales !

Cependant, en épousant (en noces arrangées) Guillaume Du Barry frère de Jean-Baptiste Du Barry et grâce aux relations de celui-ci, elle est présentée à la Cour du Roi Louis XV, afin surtout de le distraire, lui redonner goût à la vie au sortir d'une période noire, après avoir perdu Marie Leczinska, Madame de Pompadour, le Grand Dauphin entre-autres...

paris,histoireMadame Du Barry, jeune, belle, naturelle et libertine, a tous les atouts pour plaire au Roi, moins à "Mesdames" ses quatre filles, encore moins à la jeune Marie-Antoinette, mais bénéficie de ses appartements au château.

Après 6 ans auprès du Roi, à sa mort, la favorite doit quitter Versailles pour un couvent.

La période révolutionnaire ne l'inquiète guère. Cependant malgré sa gentillesse et sa solidarité envers "les petites gens", son niveau de vie égal à celui d'une reine, la destine à une fin prévisible : procès, jugement, cachot, guillotine...

Je ne vous en dirai pas davantage, sinon que Du Barry a donné son nom à un potage !

Vous désirez connaître la recette ? Ah ! Fallait être là pour en découvrir les ingrédients ! (*)

Vous ne saurez pas non plus où se situaient les grains de beauté de cette belle Dame, modèle des peintres célèbres, comme François Hubert Drouais, Elisabeth Vigée Lebrun. Mais je vous apprendrai qu'un léger "zozotement" lui donnait encore plus de charme, amusant particulièrement le monarque, (ainsi que 3 siècles plus tard notre assistance.)... Comme quoi un défaut peut être un plus !

Finalement, encore une fois, nous avons découvert un destin formidable raconté avec toujours le même enthousiasme.

La Pompadour... La Du Barry... Un rêve, ce reflet de féminité pour "Le Bien- Aimé" Roi Louis XV !

Bizarrement, quand je les évoque, pourquoi m'apparaissent des tons pastel ? Sans doute, la douceur, le calme avant la tempête et le rouge de la Révolution !

Ninette

(*) Voir le forum Arvem

27.05.2012

Discussion "Napoléon III"

paris,histoireNous avons côtoyé Louis Napoléon soit Napoléon III, de plus près... Mais pas trop, car les dames présentes craignaient qu'il ne frise sa moustache à l'approche, et là... l'affaire était jouée pour celle qui deviendrait sa proie, car il aimait la chasse, étant bon cavalier et frivole !

Qualifié de timide voire benêt, mais en fait comploteur, avec cependant des idées nouvelles sociales, qu'il mit à profit en temps qu'Empereur comme : la création de mutuelles, de soins gratuits, les prud'hommes, la parole des ouvriers égale à celle des patrons, égalité des droits entre les indigènes et les colons d'Algérie, des orphelinats...

Paris a été transformé sous son règne :
- création des parcs, Vincennes, Montsouris, Boulogne, Buttes Chaumont,
- approvisionnement en eau,
- système d'égouts,
- ouvertures de grandes artères et certains monuments...

Il fit participer la France à des guerres, Crimée, Mexique, Chine, Italie pour sa réunification, (alors occupée par les Autrichiens) ce qui permit de récupérer Nice et la Savoie.

paris,histoireDe nombreuses conquêtes féminines jonchèrent sa vie. Uni à Eugénie de Montijo qui lui donna un fils, celle-ci faisant souvent oeuvre de charité, nous laissa dans notre XIIe arrondissement, "La Fondation Eugène Napoléon", construite en forme de collier rappelant le bijou qui devait lui être offert, sa valeur permit l'édification de ce centre d'éducation pour jeunes filles orphelines.

Après une vie bien remplie, l'Empereur fut opéré d'un gros calcul placé dans la vessie et mourut dans les huit jours à 65 ans.
(Connaissant les recherches approfondies de notre conférencier, vous avez eu la chance de voir ce gros caillou de 5,5 cm ! Même impérial, vous ne l'avez même pas envié !). Il est exposé au Musée du Second Empire à Compiègne.

Eugénie mourut à 94 ans. À cette révélation un grand soupir d'étonnement souffla dans notre assemblée.

Il nous restait des forces pour échanger des impressions, écouter quelques brins de musique évoquant l'époque, puis entamer des parties de jeux de société, avec rigolade à la clef !

Ninette

17.10.2010

Aliénor d'Aquitaine

Alienor_1.jpgAh ! Elle nous a plu cette Reine au tempérament volontaire, digne du M.L.F.

Un rapide survol pour mémoriser son parcours, alors souvenons-nous.

Princesse d'Aquitaine et Comtesse du Poitou.......
- À 15 ans elle se marie à Bordeaux avec l'héritier du Roi de France, qui deviendra Louis VII.
- À 25 ans elle fait la 2e croisade en Palestine avec le Roi, son mari, dont elle se séparera quelque temps plus tard.
- À 30 ans elle se remarie avec Henri II Plantagenet, Duc de Normandie et devient Reine d'Angleterre
- Elle fera de nombreux allers et retours entre l'Angleterre et la France.
- Vers 44 ans , trompée par son mari, désormais aux yeux du monde, elle va monter ses fils contre leur père Henri II, sur le sol de France, durant 8 années !
- Un contre temps : elle sera capturée et faite prisonnière en France par les troupes de son mari, donc obligée de retourner en Angleterre, durant 15 ans .

Quand son fils, Richard Cœur de Lion, devenu Roi d'Angleterre part en croisade, passant par la Sicile.......

Lire la suite >>>

Ninette