Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24.01.2015

À la cour d'Arvem

En ce samedi de janvier d'autres Rois et Reines allaient être sacrés autour du buffet traditionnel, mais ceux-là, des plus pacifiques (ayant évolués au fil des siècles) osaient porter la couronne de pacotille, faisant face à leur responsabilité, celle d'engager leurs gens de Cour, à se désaltérer, à goûter aux pâtisseries, voire terminer les plats...

Ils n'ont pas eu à livrer bataille pour s'approcher de la "sainte table", mais ont gardé l'esprit chevaleresque car... Figurez-vous que même ces têtes couronnées se sont pliées à ranger la salle des fêtes !

Confirmation ; Voyez, la Révolution est bien passée par-là ! ...

Ninette

07.01.2015

Réveillon de la Saint Sylvestre

R.V. 20h !...Signe que cette soirée était vraiment souhaitée, car à 20h, pratiquement chacun avait pris place.

Au programme : enterrement de 2014 - baptême de 2015

Pas de pleurs, que de la joie ! Dans la bonne humeur nous avons passé le cap autour d'une bonne table (que dis-je plusieurs tables) dans une ambiance très festive, respectueuse de la tradition, qui vit nos têtes s'affubler de petits chapeaux colorés sous les sons siffleurs des sans gênes qui se déployaient sans vergogne !

Serpentins et ballons brouillèrent un peu "la piste" où dans un rythme endiablé les danses se succédèrent. C'est alors que le décompte fatal fut lancé et par la même occasion, la tournée des bises accompagnées de petits mots gentils, que l'on appelle des vœux, ont écrasé les zygomatiques.....

À "bizouiller" une cinquantaine de joues (souvent multipliées par deux) on a dû se répéter, peu importe, tout le monde était heureux.

N'étions-nous pas venus justement pour cela ? Savoir prendre les petits bonheurs qui se présentent, mettre leurs souvenirs en réserve pour survivre contre les passages plus délicats à surmonter (pensons à l'écureuil, suivons son exemple, ce n'est pas pour rien qu'il est l'emblème d'ARVEM).

BONNE ANNÉE À TOUS

Merci de vos souhaits émis de vive voix, par courrier, par les ondes,... Et que la fête continue !

Ninette

01.01.2015

Bonne année 2015

Nous souhaitons à tous nos visiteurs réguliers ou occasionnels une

belle, excellente, joyeuse, agréable, délicieuse, exquise, douce,

heureuse et Bonne Année 2015

paris,2015

31.12.2014

Journée Maghrebine

Peut-être n'étions pas très enclins à faire ce retour en arrière même si le sujet nous intéressait, car c'était l'époque regrettée de notre jeunesse, nos premières amours, nos déchirements divers, le déracinement pour certains, des souvenirs douloureux d'angoisses, de chagrins, qui ressurgiraient de cette période difficile.

Mais sachant combien nous avons à cœur d'essayer à faire passer un bon moment à nos amis, sans "mettre les petits plats dans les grands" nous avons fait en sorte d'apporter un peu d'évasion, comme un petit voyage, à l'occasion de cette dernière réunion de l'année.

Trois "Moukères" tout droit venues du bled, ont été dépêchées pour vous accueillir, et pour chauffer la salle, rien de tel qu'une ambiance festive autour d'une table garnie (vrai il fallait faire la queue pour avoir son plat de résistance). Que voulez-vous à la guerre comme à la guerre...

Je crois savoir que le repas typique a été apprécié, que le sujet sérieux de la discussion est passé d'une manière assez légère, l'orateur ayant fait preuve de délicatesse pour évoquer les épisodes de ce conflit. Bien sûr ont été retracés quelques détails précis vécus par lui-même sur la vie de soldat, les comportements des responsables politiques et militaires, avec également une pointe d'humour, dans les expressions données par de Gaulle, gravées dans notre mémoire.

Quelques chansons appropriées pour accompagner cet exposé appelant le bouquet final, en la présentation de la danse orientale, propice à vous laissez tenter par une initiation sur le tapis de pétales de roses.

parisBravo les volontaires.... Vous avez été "supers" dans le déhanchement et la grâce de vos mouvements, entraînés par le rythme de cette musique envoûtante et lascive, celle de l'autre côté de la Méditerranée.

Merci à tous, interprètes, convives, participants au rangement, pour votre présence en cette journée particulière organisée pour la première fois en ce lieu.

Vu son succès...

En appellerait-elle d'autres ?... Inch Allah !

NInette

25.12.2014

C'est Noël

Nous vous remercions de votre fidélité ainsi que de vos commentaires laissés sur notre blog Joyeux Noël011.gif

19.11.2014

Soirée à "l'Europe"

En cette fin d'octobre, alors que la Gazette de novembre est sous presse, de la soirée chantée à la brasserie "l'Europe", quelques décibels sauront bien trouver le chemin de notre revue mensuelle de décembre.

Une bonne bande d'amateurs était présente pour un moment "enchanteur", celui du retour en arrière vers les tubes des années 6O - 7O et même antérieures, ce qui occasionna des reprises en chœur pour des chansons populaires.

Comme c'est devenu la coutume à cet endroit, la musique engendre l'envie de se trémousser avant, pendant, après le repas.

Se sont agités : les plus motivés, les moins timides, les encore agiles, entraînant les plus fragiles et les moins doués également qui se moquaient complètement des regards critiques ou envieux, si tant est qu'il y en eût !

Une soirée sympa avec le plaisir simple de se retrouver, le désir de converser malgré les difficultés à pouvoir le faire correctement dans le brouhaha à surmonter coûte que coûte, bien que les voix les plus percutantes se faisaient entendre malgré tout....

Les deux chanteuses n'ont pas reculé devant l'effort, tenant le micro plusieurs heures sans relâche, habitées par un dynamisme certain, sans doute satisfaites devant la piste en mouvement, et aussi répondant aux demandes des danseurs (excusez du peu) "dérouillés". Une soirée emplie de bonne humeur.

Ninette

24.10.2014

17eme Vide-greniers

Oyez ! Oyez ! Braves gens ! Oyez !

Voici la 17eme édition
De notre vide-greniers
Et comme le veut la tradition,
Vous êtes bien sûr invités
Sur le trottoir, vers la Nation.
Exposants et chineurs
C'est notre rendez-vous,
Venez passer quelques heures
En ce samedi, parmi nous.

Il est vrai que notre angoisse
C'est la pluie annoncée,
Aurons-nous vraiment la poisse ?
N'en est-il pas tomber assez
Les jours précédents,
Pour que nous puissions passer
Sans ennuis, ce moment ?
Si la question est posée :
Pas d'annulation, naturellement.

Lire la suite ICI

30.07.2014

16ème Vide-Greniers Arvem

Comment éviter de me répéter sur le sujet 2 fois par an, craignant de vous lasser... Donc voilà !

AVANT

(Ayant écouté et résumé la conférence sur Proust et Duras, je me sens pousser des ailes... Alors je prends mon envol... Quant à l'atterrissage ?)

Comme d'habitude nous nous préparâmes assez tôt pour trier, vérifier et assumer l'emballage de toutes "ces merveilles" à vanter afin que nous nous débarrassassions et chaleureusement encombrions des volontaires avertis, encouragés par nos arguments enjolivés de termes fleuris.

Si les années antérieures des affaires ils eurent faites, sûr... Ils empilèrent et réempileront encore une fois. Pour nous, c'est déjà la 16eme édition de l'obsession à faire du vide !

Alors que vous aussi fûtes autrefois également présents fidèles exposants assidus à cet évènement, comment se pouvait-il que vous ne revinssiez pas ?

Le moral, vous l'eûtes et il ne vous quitta point. Revivre ce que vous vécûtes, des moments fussent-ils joyeux, fatigants, énervants, rarement désespérés, avouez-le s'avérèrent nullement un obstacle.

N'est-ce pas votre opinion ? S'activer, gesticuler, parlementer sous les arbres, quoi de mieux pour la santé ?

Convaincus que vous passerez encore de bons instants, vous attendez, j'en suis presque certaine, déjà le 17eme.

APRÈS

Je continue ma prose dans le même vent, pour une descente de choc sans parachute, avant de me poser et reprendre mes esprits, afin que je vous racontasse ce nouvel épisode.

N'avais-je point raison ? Il fallut bien que nous nous retrouvassions en ce jour favorable au déballage, enthousiastes après cette série d'orages que nous connûmes les jours précédents, car dès le petit matin, l'astre solaire encourageait l'installation de chacun avec sérieux... Que je retrouve finalement.

Comme toujours, beaucoup de succès côté participants, mais la constatation unanime est celle d'un public moins nombreux, et surtout moins enclin à lâcher "les pépettes". Le refrain général entendu par-ci, par-là :
- 1€ ? – NON 3 € ! - Ah non ! 1€ !
Et hop, l'objet déjà remisé sous le bras de l'acheteuse et la piécette donnée d'office au vendeur.

Donc un vide-greniers plutôt calme, mais agréable par ses contacts nouveaux de badauds de tous âges, des échanges de propos, le plaisir de voir enfin quelques acquisitions se faire.

Mais aussi de fabuleux conseils à recevoir avec grand étonnement comme celui, entre-autre de vendre plus cher ce qui aux yeux du "client connaisseur" a de la valeur.

Si quelques petites gouttes sont venues nous taquiner, le temps de placer les bâches, histoire de voir un chineur (un habitué de mon rayon littéraire) tout en poursuivant la conversation, se glisser tout le haut du corps en dessous pour chercher le bouquin souhaité, sous les regards interloqués de ses 3 bambins, ressortant tout échevelé et gentiment m'aider à relever et plier le plastique à peine humide.

Trop drôle, c'est aussi cela qu'offre cet évènement, des situations curieuses, de la spontanéité, de l'inattendu.

parisAlors que le soleil déclinait, mais caressait les livres que je rangeais, une passante soudain s'écria figée sur place: "regardez, oh ! Regardez" !… Un joli papillon aux couleurs vives s'était posé sur les livres classés. Était-ce ce même papillon qui curieusement la veille, dans mon jardin favori de quartier m'avait narguée ?

Puis soudain il se réfugia sur les fleurs de mon chapeau. Je voyais bouger ses ailes dans l'ombre portée sur le mur, hésitant de nouveau revint sur mes paquets comme pour se chauffer dans un dernier rayon, je n'osais plus remballer, ni faire un geste.

Il était tellement calme qu'il nous montrait probablement les dernières heures de sa vie. Délicatement Jean-Paul aidé d'un souffle léger l'a fait s'envoler, comme dans un ultime effort. C'est la dernière douce image romantique que je garde d'un vide-greniers... à Paris !

Ninette

01.05.2014

1er mai

joyeux-1er-mai_b.jpeg

 

  

  Pour lire le texte,  cliquer sur l'image

25.04.2014

Bonne franquette "La fête du printemps"

parisMarquée par la recherche de tenues plus légères, colorées, des Dames, le port de fleurs par-ci par-là, même sur les Messieurs, nous étions heureux de nous retrouver autour du buffet et d'en apprécier les bons plats "faits maison". Bravo aux divers cordons bleus, qui encore une fois, ont gravi les échelons... À quand la toque ?

Mais aussi un petit mot de " Pâquerette"

Quel destin pour la réelle fleurette
Attirante par sa blanche collerette !
Il n'est tout de même pas banal
De tirer sur ses pétales,
Pour mesurer quelque peu
Les sentiments amoureux !

Sûr, vous connaissez la tradition
Car sans hésitation,
Peut-être l'avez-vous un jour
Doutant d'un incertain amour,
Effeuillée, passivement
Un peu, beaucoup, passionnément ?....

paris  paris

La "Pâquerette" du jour heureusement
A échappé à ce tourment.
Comme la petite fleur du printemps
Le vert gazon, est ravie d'égayer,
La "factice" nullement martyrisée,
Grâce à Vous, était récompensée.

Elle Vous remercie pour votre participation
À sa grande satisfaction,
Espère cependant votre pardon
Pour les moments de dérision,
Durant lesquels a été sollicité
Votre bonne volonté.

Propageant la bonne humeur,
Sous son crépon, battait fort son cœur
Afin d'essayer que cette journée,
Se passe dans la gaité,
Sans aucune prétention
Telle était vraiment son intention.

Ninette