Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28.12.2018

Le beaujolais

Nous nous sommes retrouvés
Au restaurant “le Pataquès”
Afin, bien sûr de goûter
Le Beaujolais de St-Priest.

Par petits groupes installés
Nous avons bien papoté,
Avant de pouvoir déguster
Aussi le menu présenté,
Accompagné d’une animation
Guitares et chansons,
Quelques préférées françaises
Alternées par des anglaises,
De vieilles chansons interprétées
Des refrains à fredonner,
C’est presque automatique
Dans une ambiance sympathique.

Le chanteur avait la foi
Pour couvrir les voix
Des langues bien déliées,
Ou des rires échappés
Des convives bien doués,
Capables de converser
A la fois d’écouter !
Bon souvenir sera gardé
De ce moment passé
Réunissant affinités et convivialité.

Ninette

08.05.2015

Carte postale : Bons baisers du Beaujolais...

paris,beaujolaisLors du récent week-end pascal 2015 que nous avons passé en Bourgogne, nous avons visité, sur la recommandation d’amis, le Hameau Dubœuf, à Romanèche-Thorins à quelques kilomètres de Mâcon. C’est le premier parc européen de la vigne et du vin. On sait que Georges Dubœuf est le pape incontesté des grands crus du Beaujolais. Sa réalisation, à la fois très pédagogique et fort belle est vraiment remarquable.

Arrivés sur place pour le déjeuner, nous avons, affamés, immédiatement sacrifié au fameux mâchon Beaujolais : jambon, saucisson, pâté en croûte, fromage de tête et autres mets diététiques etc. etc. avec une excellente salade et des frites soufflées admirables ! Le tout arrosé d’un Beaujolais Chénas délicieux.

Le ventre plein, rassasiés et heureux, nous somme alors allés visiter les merveilles locales.

Tout d’abord la gare du vin, dédié à l’histoire de la mythique ligne de chemin de fer PLM (Paris Lyon Marseille) avec tous les uniformes, matériels et documents de l’époque, et, comme chef-d’œuvre, le véritable et magnifique wagon impérial de Napoléon III qui fit partie du train accueillant la reine Victoria d’Angleterre à Calais lors de sa visite en France.

Nous sommes ensuite entrés dans le vif du sujet en visitant tout d’abord la salle consacrée au transport du vin, puis la salle de muséologie, les chais , géologie et cépages, tonnellerie et vinification, un superbe théâtre d’automates, la ballade des crus, une salle verre et bouchon, ce qui nous a permis de découvrir un espace alliant technologie et respect des traditions, regroupant, avec plus de 3000 objets, une spectaculaire collection retraçant plus de 2000 ans d’histoire vinicole,… Avec pour terminer une salle d’exposition et le "Bistrot Beaujolais"qui offre une dégustation gratuite de quelques grands crus locaux.

À vrai dire il y avait encore d’autres endroits - notamment un superbe jardin – à découvrir dans ce passionnant Hameau du vin, mais le temps pressait. Alors comme le général Mac Arthur en 1942 à Manille, nous avons déclaré : "nous reviendrons !"

Jacques et Nicole

PS. Donc, si vos pas vous conduisent près de Mâcon, par exemple en montant ou descendant l’A6, n’hésitez pas à faire un crochet de quelques kilomètres pour visiter le Hameau Dubœuf, où nous avons été très gentiment accueillis ; c’est gratifiant ! (publicité non payée).