Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Méli-mélo - Page 5

  • "Un truc entre nous" de Clément Naslin

    Soirée théâtrale au programme d’Arvem ce vendredi 21 septembre.

    Quelle bonne idée de nous avoir proposé ce spectacle fait de magie mais aussi de comédie rondement menée par deux jeunes artistes bien sympathiques…

     Les spectateurs ont participé sur scène et notre amie Marcelle a fort bien représenté Arvem lors de sa prestation. Et quel moment de rêve quand les deux « magiciens » ont joué un ballet avec leurs mains pour faire bouger les cartes ou les pions, le tout sur une belle musique romantique.

    A l’issue du spectacle, un close-up tout spécial pour Arvem, qui a donné l’occasion à Monique « d’avoir à l’œil le magicien » comme elle l’a dit… sans pour autant remarquer que celui-ci lui dérobait sa montre ! Bref une excellente soirée.

    Pour ceux qui n’auraient pas été de la partie, n’hésitez pas à aller à la Comédie Bastille pour découvrir par vous-mêmes ce spectacle.

    Colette C

  • Théâtre "Un truc en nous"

    À la comédie Bastille

    Oui c’est sûr ils ont un sacré truc !

    Dans ce spectacle de comédie mêlé de magie avec une complicité parfaite tant dans le jeu de scène que dans les tours magiques emplis de nouveautés.

    Subtilité de présentation pédagogique très vivante, drôle, sollicitant la participation du public.

    Clément et Sabine ces deux interprètes, ont tout pour eux, tout dans le regard, tout dans les mains, plein d’humour et d’agilité, très inventifs, époustouflante démonstration sur écran.

    On en prend plein les yeux.... Bien que l’on n’y voit rien. Une soirée formidable que donne ce jeune couple surdoué !

    Ninette

  • Notre Rentrée

    Voilà, la grande rentrée
    Des écoliers est passée.
    Pour nous c’était le forum
    Qui, comme un seul homme
    Occasionne une immense réunion
    Du 12e les associations,
    Et permet de retrouver
    Des Arvemois bien bronzés,
    Prêts à remettre le couvert
    Pour des semaines avant l’hiver,
    Vers des activités proposées
    Auxquelles ils sont habitués.

    C’est reparti pour une année
    Sans doute avec des nouveautés,
    Octobre, vos vacances terminées
    Il est temps d’un pas déterminé
    De revenir auprès d’Arvem
    Partager quelques moments et même,
    Donner votre avis, vos idées
    Voire des nouveaux à entourer,
    Votre gentillesse sollicitée.
    Et surtout d’ajouter
    Merci pour votre fidélité.

    Ninette

  • Bel été

    Que vous restiez en Ile de France, partiez dans des contrées lointaines ou tout près….. nous vous souhaitons un bel été plein de belles promenades, de belles rencontres et plein de moments de rigolade.

    De son côté le blog lève un peu le pied… 1 ou 2 articles seront publiés pendant cette période estivale et, bien entendu toujours le jeu le lundi.

    Bonnes vacances à tous

  • Rencontre avec l'écrivain Michèle Audin

    Le jeudi 7 juin 2018 à 19h30 à la Librairie Le Phare Michèle Audin, écrivain, mathématicienne, membre de l'Oulipo, viendra parler de son dernier ouvrage, "Comme une rivière bleue", roman historique se déroulant pendant la Commune de Paris en 1871 ainsi que de son livre original et émouvant "Mademoiselle Haas".

    Vous êtes intéressés. Inscrivez-vous sur le site arvem.

    Jeanet

  • Par un beau dimanche

    C’est par un beau dimanche que nous nous sommes réunis dans ce restaurant de quartier, installés près d’une grande baie ouverte, laissant passer un léger souffle d’air, atténuant la température d’été soudainement revenue à Paris.

    Un menu préalablement choisi par chacun, servi très aimablement, bien qu’une quarantaine de convives à soigner en même temps, devait poser problème pour garder le rythme en cuisine.

    Mais nous avions tout l’après-midi devant nous, et les bavardages allaient bon train, car, même en élevant la voix, nous avions quelques difficultés à entendre les conversations des plus proches.

    Une fois les assiettes généreuses englouties, les desserts dégustés et les boissons chaudes avalées, il fallait débarrasser le couvert chacun donnant un petit coup de main pour rendre les tables prêtes à recevoir les cartons du Bingo.

    La distribution faite auprès des amateurs soulagés de quelques monnaies, la partie est lancée par un appel de numéros et dans un silence surprenant, tel que les serveurs du bar éloigné, n’en revenaient pas !

    C’est le minimum demandé pour bien suivre l’énoncé rapide, piocher les petites pâtes à disposer délicatement au fur et à mesure, se concentrer espérant à chaque appel pouvoir cacher un numéro et ainsi compléter tout, le, ou les cartons.

    Les annonces pleuvent, on ne perçoit juste que le cliquetis des pâtes dans les gobelets, quelquefois un mot échappé, le jeu se poursuit, il reste 3 cases nues, puis 2, la tension monte, on y croit, et là, soudain on entend "Bingo" Ha ! Bravo ! Et la chanceuse ramasse le pot lourd de petites pièces, alors que la déception ose s’afficher sur des mines déconfites.

    Ainsi par 3 fois la chance a souri aux "choisis", malgré l’acharnement et l’énergie multipliée en désespoir de cause, simplement pour le plaisir de jouer.

    Pour ce bon dimanche, c’est en fin d’après-midi raisonnablement que nous avons stoppé les dégâts, prouvant qu’aucune addiction ne nous habitait ! Pardi ! Forcément ! Nous étions bien guidés puisque ... le 6 mai, c’est la Sainte Prudence !

    Ninette

  • Scrabble Duplicate 2018

    Un grand merci à Jean de nous avoir organisé cette partie de scrabble, dans la convivialité et la bonne humeur…

    Primo : Un public de 14 femmes qui sont maintenant informée(s) et même surinformée(s) que nous pouvons typer des femmes selon leur hème qui nous est défini selon le rhème de l’énoncé du propos, même si elles parlent le darija et portent la burqa et que nous ne sommes peut-être pas toutes mateuse(s)..…

    Deuzio : Bien sûr le temps des kapo(s) est heureusement derrière nous et nous pouvons désormais nous consacrer à améliorer nos qualités de duathlète(s) pour les disciplines du scrabble et du tarot où Jean est notre maître… Et promis… nous ne lui donnerons pas de gourmade même s’il nous écœure avec des mots introuvables.

    À l’année prochaine j’espère pour une autre soirée comme celle-ci.

    Colette C

  • La chandeleur

    paris,chandeleur

     

    Gargantua n’aurait-il fait qu’une bouchée
    De toutes ces crêpes en quantité
    Que nous avions amoureusement préparées,
    Dans le but de bien régaler
    Les gourmands qui s’étaient déplacés ?
    C’est qu’il fallait se réconforter
    Après avoir assidument écouté
    La vie, les écrits de cet illuminé
    Qu’était Rabelais aux coquines pensées !
    Des textes fleuris parfois osés,
    Dans un imaginaire indompté
    Offrant des images débridées
    Qui dévoilées, nous ont fait rigoler.
    Malgré du vieux français, les difficultés
    Bien traduit par notre conférencier
    Gargantua, Pantagruel nous ont invités
    Dans leurs fabuleuses destinées.
    Si les moutons de Panurge ont sauté
    Dans la mer pour se sauver,
    Nous, nous avons été entrainés
    Autour du buffet, à passer
    Encore bien plus décontractés,
    Pour allègrement aller tartiner
    Crêpes empilées, fouace à goûter,
    Quelques bouteilles à vider.
    Tout cela, sans se faire prier !
    Encore un bon moment écoulé
    Après l’instruction développée,
    La dégustation, fameuse idée
    Vive la chandeleur de février !

    Ninette