Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21.12.2015

Réponse "à vous de jouer n°384"

Quel est le surnom de la lentille verte du Puy ?

 

18.12.2015

Promenade "Sur les pas d'Henri IV"

Pour celles et ceux qui, empêchés, n'ont pu faire cette promenade, alors, maintenant, suivez-moi tranquillement.

R.V. devant la colonnade. Pourquoi à cet endroit ? Parce que l'espace permet facilement de se regrouper, d'accueillir de nouveaux adhérents prêts à affronter cette escapade composée de curiosités architecturales à rechercher sur le parcours.

Tout d'abord au sommet du fronton placé au-dessus de la porte d'entrée, qui peut bien être représenté ? Louis XIV ? Napoléon 1er ? Pouvons-nous croire à une telle confusion ? Erreur ? Impossible ! Justement ! Napoléon portant perruque longue, impossible. Et pourtant, aux artistes rien n'est impossible, ils obéissent parfois aux ordres royaux, comme ici, ceux de Louis XVIII avec le retour à la royauté. Confirmation est donnée par le bouclier de Minerve aux effigies de Napoléon 1er ; regardez bien les abeilles sont toujours présentes.....

Nous voici donc partis pour rechercher dans les médaillons, sur les corniches, les identifications des initiales entrelacées des rois, reines, favorites, ceci sur les façades du Palais Renaissance, (ce que personne n'avait jamais remarqué).

Tout en parcourant la cour grossièrement pavée, nous foulons les fondations de l'ancien château-fort de Philippe-Auguste, témoins de ce temps, les emplacements du puits et de la citerne, obstrués d'une grosse grille ancienne. Sans danger on peut donc lancer un regard sans fond. Mais allons faire un arrêt au jardin de l'Infante. Savez-vous qu'il a recueilli autrefois les victimes de l'émeute de 1830 et 2 momies offertes à Charles X ? Maintenant toutes sont réunies sous la colonne de la Bastille.

Passons sur les quais de Seine embellis par les couleurs de l'automne. Allons jusqu'au Pavillon de Flore d'époque Restauration, pour écouter l'anecdote sur les statues placées tout en haut. Vous voulez la connaître ? Alors voici.

Lire la suite ICI

17.12.2015

Atelier d'écriture "Inclure une phrase"

Lors de l'atelier d’écriture du lundi 19 octobre 2015 la consigne était de rédiger un texte en incluant cette phrase : Le dépaysement m’était promis, et quelle fut ma surprise …

Le cadeau

C’est, après six mois d’épisodes riches en rebondissements que Françoise, non sans une certaine appréhension, s’est décidée à partir en province. Elle descend gaillardement du train Intercité. Arrivée, gare de Genouillac, au fin fond de la Creuse.

Le temps est plutôt frisquet, ce matin du 5 mai. Elle remonte d’un geste vif, sur sa nuque, le col en fausse fourrure de renard, de son épais manteau de laine beige. Elle hume l’air, les narines frémissantes. Une sensation de fraîcheur la saisit à la gorge. C’est sûr, il est plus pur qu’à Paris 12è où elle demeure.

Elle pose sa valise sur le quai, le bras droit, tout endolori, tellement elle est lourde. Un coup d’œil alentour lui montre qu’elle est la seule voyageuse descendant dans ce bled. Le vert cru du paysage semble la narguer. Elle, qui ne respire que dans la pollution habituellement, cela la change. Elle tourne la tête à droite, puis à gauche, devant, ensuite se retourne. Elle ne voit que des arbres. Les feuilles bruissent légèrement. Des jardins fleuris jouxtent la gare. Elle n’a connu jusqu’à présent que le décor urbain de sa ville, et ses panneaux publicitaires diffusés en une parfaite synchronicité. Elle est troublée.

Lire la suite ICI

15.12.2015

Le beaujolais

Comme chaque année nous l'avons fêté
Pas dans le quartier, mais à proximité,
C'était au restaurant "Le Cantal"
Nullement pour être original.

Il offrait une salle assez grande
Pour recevoir toute la bande
De bien heureux Arvemois,
Pour le Beaujolais, pris d'émoi !

L’accueil et le service chaleureux
Sans le vertige d'une folle addition
Car nous sommes sans addiction
De ce nectar, cette année plus goûteux.

paris

Le plaisir d'une soirée en musique
S'il vous plait, avec notre disc-jockey
Cependant un seul hic
Pouvoir se trémousser ? Si, OK !

Pas besoin de se faire prier,
L'espace est vite occupé
À savoir que rien n'arrête
Les Arvemois en fête.

paris

Une charmante petite soirée
Tous prêts à recommencer ?
Évidemment si l'année prochaine,
Arvem nous y entraîne.

Ninette

14.12.2015

À vous de jouer ? (n°384)

Quel est le surnom de la lentille verte du Puy ?

Réponse "à vous de jouer n°383"

paris,à vous de jouerAux XVIIe et XVIIIe siècles, on a appelé Pandore des poupées que l’on habillait à la mode du jour.

En effet, bien avant les défilés de mode que nous connaissons aujourd'hui, deux poupées, la Grande Pandore pour la grande toilette et la Petite Pandore pour la toilette simple, tenaient le rôle de "mannequins", et présentaient les derniers vêtements à la mode aux élégantes.

Ces poupées modèles, reproduites à de nombreux exemplaires, étaient également expédiées par carrosse ou vaisseau dans toutes les capitales d’Europe pour donner le ton des modes françaises à l’étranger.

Jeanet

11.12.2015

Lire : Franck Ferrand "L'Histoire au jour le jour"

paris,livreÀ travers 366 chroniques enlevées (une pour chaque jour, même le 29 février, 2O16 est une année bissextile) vous trouverez dans ce livre l'animateur passionnant et passionné d'Europe 1 ("Au cœur de l'Histoire") et de France 3 ("L'ombre d'un doute").

Certaines chroniques étonnent (les circonstances, le 16 avril 1943, de la découverte du LSD, la parution du premier quotidien gratuit le 18 février 2002...) d'autres vont de soi (le massacre de la Saint Barthélémy le 24 août 1572. Louis XVI guillotiné le 21 janvier 1793).

Ce livre est à recommander à tous les curieux d'Histoire

Jean-Paul

10.12.2015

Balade photos "Contre-jour ou photos d'automne"

© Les photographes Arvem

Balade Photos "Contre-jour ou photos d'automne"

Ce thème conduit nos pas pour un groupe vers le jardin de Reuilly et pour l'autre groupe vers le bois de Vincennes jusqu'au lac des minimes.

  • - À l'intérieur de ce jardin des statues se détachent sur un ciel plutôt clément ; nous captons leur image qui fait pénombre.

Nous nous sommes dispersés et au hasard de notre marche nous attendaient de quoi alimenter notre objectif : un chat très cabot, des pigeons coquets, de merveilleux massifs de fleurs…..

  • - "Salut bois couronné d'un reste de verdure"

Nous marchons sur des tapis de feuilles en direction de l'observatoire ornithologique où vont et viennent des coureurs du matin.

Après une petite pause à l'observatoire, la butte aux canons nous offre de belles photos d'automne.

Sur le chemin du retour un petit ruisseau nous a permis de réaliser d'excellents contre-jours.

Comme d'habitude tous les photographes se sont retrouvés pour un débriefing sympathique au restaurant.

Nous attendons avec impatience l'atelier photos pour les commentaires avisés de notre professeur.

Les photographes Arvemois

09.12.2015

Expo "Léonard de Vinci, il genio"

leonard-de-vinci-il-genio.pngSi toute votre vie vous avez rêvé de connaître les secrets renfermés dans le Codex Atlanticus du divin Léonard une seule solution, dépêchez-vous avant le 31 janvier 2016 de diriger vos pas vers la Pinacothèque où sont exposées de nombreuses pages de ce manuscrit mythique.

Si vous n'avez pas visité le Clos Lucé à Amboise, vous pouvez compenser ce manque, quelques maquettes ont fait le voyage.

Une exposition enrichissante et éclairante.

Jean-Paul