Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21.05.2012

Film "De rouille et d'os"

Un très bon film, mais dur, souvent émouvant : je ne dirai pas "aux âmes sensibles de s'abstenir" car les acteurs jouent admirablement avec toute leur sensibilité des scènes difficiles. On se demande s'ils vont sortir de leur galère respective...

Je n'ai pas sorti de mouchoir, mais j'ai dû fermer les yeux plus d'une fois ! On ne sort pas indifférent de la séance ! Un film à voir.

En compétition à Cannes, aura-t-il la palme ? Cela serait vraiment mérité.

Ninette

20.05.2012

Expo "Algérie 1830/1962"

paris,expoCette exposition se tient au Musée de l'armée, à l'intérieur des Invalides. Elle couvre toute la période d'occupation française de la conquête à l'indépendance.

Beaucoup de documents papiers, sonores, visuels (documents, tableaux, costumes...). Tous les aspects y sont traités, sans parti pris apparent, le sujet étant toujours sensible : l'occupation, la vie au quotidien, l'OAS, les harkis, les pieds noirs, l'armée, le FLN, la torture, la politique.... et j'en oublie.

C'est très intéressant, bien documenté, complet. J'y suis resté 1h30 mais si on veut tout lire, voir et entendre, il faut bien compter 2h. J'y retournerai sûrement.

Jean O.

19.05.2012

Promenade "La Méridienne"

Joli mois de mai quand reviendras-tu ?
Il est vrai qu'étant en avril, il a bien plu
Pour notre promenade depuis St-Sulpice !
Ce ne fut pas du tout un supplice,
Que de chercher les médaillons au sol
Du tracé de la Méridienne ; un bémol,
Car c'est une ligne imaginaire,
Mais en connaissance de cause, tous débonnaires
Avons ardemment parcouru les rues de Paris,
But à atteindre : le Parc Montsouris !
Avant d'y découvrir du "Sud la Mire", ma foi
Dans l'église, admirer les toiles de Delacroix
Revoir des sculptures, bénitiers, gnomon en hâte
Découvrir des lieux, le mètre étalon d'origine, demi-tour
Traverser le jardin du Luxembourg
Et saluer ses dames en pierre grisâtre.
Passer devant la maison du fontainier
Et bien d'autres sujets oubliés... ne pas le nier !

parisLa promenade s'est déroulée
Avec ses moments de gaieté,
Par les réponses données
Aux questions parfois posées,
Souvent avec humour pardi,
N'étions-nous pas partis...
Pour passer un bon après-midi ?
Sous un coin d'parapluie
Contre un coin d'paradis"...
De Brassens on connaît la chanson !
Paradis ? C'est trop d'illusion !

 

Mais sous cet arrosage la nature fleure bon
Se pare d'un brillant voile vert vif,
Alors comment ne pas être positifs !
Sachant apprécier le bon côté de la chose
Balayons les idées moroses,
Soyons prêts à continuer le chemin,
Retrouvons le tracé "Nord" du Méridien.
Rendez-vous à la prochaine balade
Avec ceux qui s'en sentent capables !

Ninette

18.05.2012

Balade photos "Les reflets"

Pluie du matin n'arrête pas le pèlerin... contre toute attente le soleil était au rendez-vous.

Tout guilleret, nous prenons le bus en direction de la rue St Antoine où les vitrines peuvent nous offrir leur reflet.

Merci la pluie de nous avoir laisser de belles flaques, miroir de la ville que nous avons photographiée allègrement.

De retour à Nation nous retrouvons, pour déjeuner, quelques arvemoises qui avaient renoncé à la balade à cause de la pluie mais qui ont regretté, à la lecture des photos, de ne pas y avoir participé.

Les photographes Arvem

17.05.2012

À vous de jouer ? (197)

 Combien y a-t-il eu de présidents de la République française depuis 1848 ?

  • 18
  • 23
  • 31

 À vous de jouer n°196

Quel est ce chat ?

paris,à vous de jouer

 

 

 

 

 

  • Un maine coon

16.05.2012

Expo "Annie Le Brun - Les arcs-en-ciel du noir"

paris,expositionTous ceux qui aiment Victor Hugo devraient jusqu'au 19 août se rendre place des Vosges dans la Maison de Victor Hugo, pour visionner l'exposition "Annie le Brun Les arcs-en-ciel du noir".

Depuis sa jeunesse le grand écrivain est fasciné par le noir. Les dessins exposés en portent témoignage. En complément ils pourront examiner à loisir des documents émouvants, comme la lettre à Adèle Hugo du 10 septembre 1843 après la mort de Léopoldine, et la robe de la princesse Négroni portée par Juliette Drouet dans Lucrèce Borgia en 1833.

C'est une exposition réellement fascinante pour les Hugophiles.

Jean-Paul

15.05.2012

Origine de Draconien

Au VIIème siècle avant J.-C., 6 juristes athéniens dont Dracon rédigèrent pour leur cité une loi pénale impitoyable. Tous les crimes étaient sanctionnés par la peine de mort.

De là vient l'adjectif draconien (rigoureux, sévère, strict).

Jeanet

14.05.2012

Dictons de Mai

Après ceux édités en mai 2010, Annick D. nous offre trois nouveaux dictons :

Un Mai sans rose, rend l'an morose.
En Mai fleurit le hêtre, et chante le geai
Petite pluie de Mai, tout le monde est gai

Je suis sûre que de votre côté vous en connaissez d'autres sur le mois de Mai ! Alors, à vos claviers.... Cliquez sur commentaire.... C'est à vous....

paris,dicton

 

 

 

 

 

Jeanet

13.05.2012

Expo "Cluny 1120 : Au seuil de la Major Ecclesia"

paris,expositionJusqu'au 2 juillet, le Musée de Cluny dans le cadre de l'exposition "Cluny 1120 : Au seuil de la Major Ecclesia" nous permet à l'aide d'un film, de photographies et d'une maquette grandeur nature, d'avoir une idée du grand portail de l'ancienne abbatiale de Cluny III.

Cette abbatiale (la Major Ecclesia) fut avant sa démolition sous la Révolution un édifice absolument extraordinaire, dont les quelques restes présentés dans l'exposition (un chapiteau superbe, une statue de St-Pierre et l'aigle de St-Jean) portent témoignage.

Une exposition à recommander à tous les amoureux du Moyen-Age.

Jean-Paul

12.05.2012

Lire "Le Grand Coeur"

"A coeur vaillant rien d'impossible"paris,livre

Nous connaissons tous cette fière devise de Jacques Coeur, "Le Grand Argentier" de Charles VII.

Jean-Christophe Rufin dans "Le Grand Coeur" nous le présente au crépuscule de sa vie se remémorant les divers épisodes d'une vie riche en rebondissements et pleine de rencontres, dont celle de la bouleversante Agnès Sorel.

C'est à la fois un roman puissant, une biographie précise et une confession remplie d'un charme mélancolique, qui envahit agréablement le lecteur.

Jean-Paul