Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31.08.2015

À vous de jouer ? (369)

Que signifie ce nom breton : "Morbihan" ?

Réponse lundi prochain

Réponse "à vous de jouer n°368"

En remettant les lettres dans l'ordre vous trouvez un verbe dont la définition est "Prédire l'avenir selon une inspiration divine en exagérant dans l'expression, le ton, la voix, le geste".

  • tainvicer = vaticiner

30.08.2015

Lire "Le piège Daech"

paris,livrePierre-Jean Luizard, grand spécialiste de la région, aide le lecteur à comprendre les succès de l'Etat Islamique dans le contexte de la déliquescence des Etats de la région, notamment l'Irak et la Syrie.

Il fait dialoguer, dans cet essai, l'actualité immédiate, et la grande Histoire. Il explique pourquoi nous sommes aujourd'hui tombés dans le "piège Deach", piège dont nous ne sommes pas prêts de sortir n'ayant aucune perspective politique viable.

Un livre qui permet de réagir plus intelligemment aux évènements actuels du Moyen Orient.

Jean-Paul

28.08.2015

Atelier d'écriture "Continuer un texte"

Je vais je ne sais où, je pars le cœur léger...

Après ces longs mois d"hiver, depuis quelques temps l'envie me prend souvent de m'évader.

Chaque matin je scrute le ciel, je pointe le nez dehors et prends une bouffée d'air frais. Par cette journée très ensoleillée je décide d'en profiter. J'enfourche mon vélo et me dirige vers la forêt proche de mon village.

Je croise quelques promeneurs seuls ou en famille, les salue de la main et continue mon chemin.

Tiens, un petit pont vermoulu attire mon attention. Je pose mon vélo le long de la rambarde et descends jusqu'à la rivière. Le clapotis sur les cailloux et les brindilles me donne soudain l'envie de tremper mes pieds, la fraîcheur de l'eau me détend. Je me sens bien à l'ombre des peupliers. Autour de moi le balancement des feuillages, le piaillement des oiseaux, le souffle d'un vent léger font divaguer mes pensées. Les rayons du soleil réchauffent mes épaules.

Dans cette nature je me sens en paix, le temps s'écoule paisiblement, je fais le vide, je ne pense à rien. Je m'allonge le long de la berge et savoure ces précieux instants.

Soudain, des voix d'enfants me sortent de ma torpeur. À cet instant je me souviens du temps passé près de mes parents ici même il y a bien longtemps.

Allons, pas de nostalgie, je me ressaisis.

Je ne sais toujours pas où je vais, mais j'ai le cœur aussi léger qu'un soir d'été.

Annick D

27.08.2015

Lire et relire le "traité sur la tolérance" de Voltaire

paris,livreC’est en 1763 que Voltaire publia cet essai philosophique contre le fanatisme religieux et ses dérives. Nous l’avions parcouru d’un œil distrait il y a bien longtemps….

À l’occasion du drame du 11 janvier 2015 à Paris, les éditions de l’Itinérant (aide aux pauvres et aux SDF) ont procédé à une édition bon marché de ce texte. Procurez-vous ce livret d’une centaine de pages, c’est remarquable, étonnant de hauteur de vues, soutenues par une langue admirable et une impressionnante érudition. (2 €, dans la rue) Il en a été vendu plus de 100 000 exemplaires depuis.

C’est en effet il y a plus de 250 ans que Voltaire publiait cet essai philosophique qui faisait suite à l’affaire Calas, du nom d’un marchand de tissus toulousain, protestant, accusé d’avoir tué son fils pour l’empêcher de se convertir au catholicisme. Dans la très catholique Toulouse, l’accusé clamera jusqu’au bout son innocence, sera torturé puis brûlé vif en mars 1762.

Voltaire obtiendra en 1765 la révision du procès et, grâce a une forte mobilisation de l’opinion, la réhabilitation posthume du commerçant. Il écrira : "l’abus de la religion la plus sainte a produit un grand crime. Il est donc de l’intérêt du genre humain d’examiner si la religion doit être charitable ou barbare".

Alors même que dans plusieurs régions du monde l’extrémisme fait des ravages, ce réquisitoire contre le fanatisme religieux est à inscrire plus que jamais devant nos yeux.

Jacques et Nicole

26.08.2015

Film "Une famille a louer "

paris,filmCe film m'a profondément touché par ses personnages à la fois romantiques et sérieux. Il nous présente une vie de famille tantôt dans le doute parfois en crise.

Cette belle histoire de couple est rendue crédible grâce au jeu naturel des acteurs Benoît Poelvoorde, Virginie Efira.

Jean-Yves

25.08.2015

Théâtre "Molière Malgré moi"

paris,théâtre"Molière Malgré moi" à la Gaité-Montparnasse.

Qui n'a pas vu une pièce de Molière depuis son enfance ?

Si vous voulez entendre du Molière, mais surtout revivre sa vie, ses passions, entouré de ses comédiens, ses amis et ennemis et même Louis XIV, vibrer devant l'interprétation magnifique de l'auteur Francis Perrin littéralement habité de ce "génie" et qui nous offre un spectacle enthousiasmant mêlé de citations, d'anecdotes et d'humour.

Vous vous régalerez devant l'exploit de cet acteur talentueux, plein d'énergie qui nous replonge dans le XVIIe siècle durant 1h30.

Dépêchez-vous ! Date limite prévue le 5 septembre, séances mardi, mercredi, jeudi, vendredi 19h.

Ninette

24.08.2015

À vous de jouer ? (368)

En remettant les lettres dans l'ordre vous trouvez un verbe dont la définition est "Prédire l'avenir selon une inspiration divine en exagérant dans l'expression, le ton, la voix, le geste".

  • tainvicer

Réponse lundi prochain

Réponse "à vous de jouer n°367"

Lequel de ces écrivains ne fut pas élu Prince des Poètes ?

Cocteau a été élu en 1960 et Léopold Sédar Senghor en 1977

 

22.08.2015

Bons baisers... de Versailles..

Ou plus exactement du célèbre château, où nous avons eu le privilège de passer la soirée du jeudi 26 juin à écouter, émerveillés, le concert intitulé "la Nuit de Louis XIV". Beau temps, ciel clair, lune à sa moitié.

L’orchestre était celui des "Arts florissants" dirigé par l’éminent chef anglais William Christie.

La soirée se déroula en trois parties : d’abord au Théâtre royal, ensuite à la Chapelle royale, enfin dans la Galerie des glaces.

Les musiciens d’époque : notamment Lulli, Marc-Antoine Charpentier, Haëndel, Rameau … furent bien sûr à l’honneur brillamment mis à l’honneur par la cinquantaine de musiciens de cet orchestre exceptionnel.

Un superbe feu d’artifice dans la cour du château, vu depuis la Galerie des Glaces, clôtura cette magnifique soirée

Pour mémoire…

Jacques et Nicole