Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21.07.2015

Musée de l'Aventure du Son

paris,musée,yonneCet été si vous avez l'occasion de passer dans l'Yonne, allez visiter le musée de l'aventure du son installé dans un ancien couvent du XVIIè siècle, au centre de Saint Fargeau.

Ce musée (*) retraçant l'aventure de la reproduction des sons et de leur enregistrement sur tout support, expose plus de 1000 phonographes, radios et instruments de musique mécanique.

À ne pas rater la démonstration de musique mécanique.

Jeanet

(*) Préparer sa visite

18.07.2015

Expo "L'Inca et le conquistador"

Si vous voulez voir représenté le choc de deux civilisations précipitez-vous avant le 20 septembre au Musée du Quai Branly pour admirer l'exposition "L'Inca et le conquistador".

Les 120 œuvres exposées (tableaux, armes, armures, objets utilitaires et de décoration...) vous permettront de mieux comprendre comment le 16 novembre 1532 l'Inca Atahualpa au milieu de ses milliers de guerriers se laissa capturer par le conquistador Francisco Pizarro et sa centaine de soldats.

Même le visiteur se croyant averti est étonné par certaines révélations. Une exposition très riche qui révèle bien des surprises.

Jean-Paul

11.07.2015

Expo "À table au Moyen Age"

paris,expositionJusqu'au 15 novembre dans la Tour de Jean Sans Peur est présentée l'exposition "À table au Moyen Age" .

Comme d'ordinaire (c'est la 12eme exposition depuis 2003) à l'aide de panneaux bien illustrés les habitudes gastronomiques de nos ancêtres nous sont exposées dans la salle basse de la Tour.

Une table est disposée avec nappe et longière (permettant de s'essuyer la bouche et les mains) ainsi que de petites miches (pains collés deux par deux) donnant envie de participer à un repas moyenâgeux en "co-pains".

Jean-Paul

04.07.2015

Expo "Du Nô à Mata-Hari"

Du Nô à Mata-Hari.jpgJusqu'au 31 août le Musée Guimet présente une belle exposition "Du Nô à Mata-Hari". Si vous n'êtes guère familiers du Khon de Taïlande, du Khol du Cambodge ni du Wayang d'Indonésie vous ne pouvez qu'être ébahis (on dit "bluffés" de nos jours) par les costumes présentés.

Les couleurs sont superbes. Votre visite se clôturera par une ascension vers la bibliothèque-rotonde du Musée qui par son agencement, vous permettra d'imaginer la sublime apparition le 13 mars 1905 de Margaretha Zelle, plus connue sous le nom de Mata-Hari, apparition qui subjugua les spectateurs émoustillés par ses danses lascives (pour l'époque).

Une exposition dépaysante.

Jean-Paul

25.06.2015

Expo "Churchill - De Gaulle'

Jusqu'au 26 juillet l'Hôtel national des Invalides présente au Musée de l'Armée l'exposition "Churchill - De Gaulle".

En ces temps de commémorations il est toujours bon de partir à la découverte de ces deux "monstres sacrés" tout d'abord dans leur enfance, dans leur adolescence avant de s'intéresser à leurs carrières politique et militaire menées de front puis à leur grande maestria dans la guerre des ondes avec propagande et contre - propagande.

Leur "mésentente cordiale" n'est évidemment pas passée sous silence.

Une exposition qui ne peut qu'enrichir le visiteur.

Jean-Paul

23.06.2015

Expo "Les Tudors"

paris,expositionJusqu'au 19 juillet le Musée du Luxembourg présente "Les Tudors".

Cette exposition revient sur l'histoire (et la légende qui y est associée) de cette dynastie qui d'Henri VII à Elisabeth 1ere "la Reine Vierge" a régné sur l'Angleterre tout au long du XVIeme siècle.

En plus des nombreux (et superbes) portraits de ces monarques, on est sensibilisé au désespoir d'Anne Boleyn emprisonnée dans la Tour de Londres et à l'accident (ou meurtre ?) d'Amy Robsart qui fit tant fantasmer les Romantiques.

Une belle leçon d'Histoire.

Jean-Paul

17.06.2015

Expo "Déboutonner la mode"

paris,expositionJusqu'au 19 Juillet, le musée des Arts décoratifs nous invite à "Déboutonner la mode" en partant de la fin du 18eme siècle à nos jours. À travers les modèles exposés venant de grands couturiers comme Vionnet, Poiret, Chanel, Lacroix, Gaultier et bien d'autres, les vêtements sont mis en valeur grâce aux boutons qui les parent en fonction des besoins.

Du plus simple au plus précieux, cet objet est plus qu'un accessoire, c'est un ornement. Il marque l'époque, la classe.

En ivoire, nacre, bois précieux, émail, céramique, bronze, coquillage, perles, il prend toutes les formes, comme des fruits, des animaux. Il représente aussi des scènes d'époque en figurines, scènes de jardin, motifs floraux, initiales entrecroisées et brodées, motifs art nouveau.

Sur le long d'un mur, une collection de 800 boutons et boucles de ceinture est présentée. Ces pièces uniques rivalisent dans leur exception par la taille, la forme, la nuance des couleurs et la fantaisie.

C'est un portrait de la société à travers deux siècles d'histoire. Plus nous avançons dans le temps, plus les modèles sont simples.

La fermeture à glissière et le scratch ont détrôné cet objet de fantaisie.

Il est préférable de découvrir cette exposition en visite guidée afin de mieux saisir les détails. D'autre part il n'y a pas foule, ce qui est très agréable pour mieux voir.

Annick D

16.06.2015

Expo "Au temps de Klimt : la Sécession à Vienne"

paris,expositionÉblouissante exposition (*)  à la Pinacothèque de Paris.

Il y a non seulement Gustav Klimt , ses frères Ernst et Georg, mais aussi le sulfureux Egon Schiele, Oskar Kokotshka et de nombreux autres artistes peintres, sculpteurs et céramistes, pour nous donner une idée de la beauté et de la créativité de leurs œuvres. En regard, il y a également des artistes classiques dont les productions ne sont cependant pas à dédaigner.

Ces artistes pionniers de "l’Art total" magnifié par Richard Wagner, disent que leur art n’est pas un combat des artistes modernes contre les anciens mais de la promotion des arts contre les marchands du temple.

Le commerce ou l’art , tel est l’enjeu de la Sécession. Il ne s’agit pas d’un débat esthétique mais d’une confrontation entre deux états d’esprit. Peintures, céramiques, marbres, bronzes, meubles donnent un aperçu de l’effervescence artistique, pétillante et magnifique de Vienne à cette époque, au cœur de l’empire austro-hongrois, état multi ethnique, alors tout-puissant en ce tournant du XXe siècle, la fameuse mythique Belle Époque... à jamais disparue.

On ne peut s’empêcher de faire le parallèle avec Paris au même moment : les Impressionnistes , les Nabis et aussi les prophètes de l’Art Nouveau, avec qui les correspondances sont évidentes.

Allez admirer l’immense frise (34m) dédiée à Beethoven et à sa 9° Symphonie et allez vous prosterner devant Judith et Salomé, merveilleuses femmes fatales au sourire diabolique.

Nicole et Jacques

(*) jusqu'au 21 juin 2015

09.06.2015

Jean Cocteau : une dotation américaine Robert Rubin

Si vous ne connaissez pas la Maison de Cocteau à Milly-la-Forêt attendez que cette donation complète les superbes pièces que présente cette Maison. Vous ne serez pas déçus, comme je l'ai été par les quelques photographies et dessins présentés dans les 2 modestes salles de la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent.

Allez ou retournez à Milly-la-Forêt, cela en vaut la peine.

Jean-Paul

03.06.2015

Expo "De Giotto à Caravage"

paris,expositionJusqu'au 20 juillet, le toujours aussi merveilleux musée Jacquemart-André

présente l'exposition "De Giotto à Caravage" dans laquelle on découvre plus de Caravage que de Giotto. "Le garçon mordu par un lézard" est surprenant, "Le couronnement d'épines" plus classiquement caravagesque.

Le duo "Saint-Jean l'Evangéliste et Saint-Laurent" de Fra Angelico est superbement complété par une "Vierge à l'Enfant" de Masaccio (quoique de modeste dimension) et un " Saint Jérôme avec un dévot" de Piero della Franscesca.

Une exposition qui se marie bien avec ce magnifique Musée.

Jean-Paul