Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14.06.2016

Expo "Un Musée révolutionnaire"

paris,expositionJusqu'au 4 juillet Le Louvre présente Le Musée révolutionnaire : celui des Monuments français d'Alexandre Lenoir qui élut domicile de 1795 à 1816 dans le couvent des Petits Augustins (actuellement école des Beaux-Arts).

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il avait belle allure profitant des statues et gisants sauvés des pillages d'octobre 1793 perpétués dans la basilique St-Denis.

Cette visite s'impose ne serait-ce que pour rendre hommage à Alexandre Lenoir à qui nous devons de retrouver au Louvre et à St-Denis tant de chefs d’œuvre.

Vous pouvez avec le même billet voir ou revoir l'exposition consacrée à Hubert Robert et s'il vous reste des forces, et du temps, vous mêler à la foule qui se précipite pour admirer La Joconde.

Vous serez moins pressuré en visionnant Hubert Robert et surtout Alexandre Lenoir et c'est bien mieux, car vous pourrez ainsi scruter tout à loisir, les gisants et les statues polychromes comme l'admirable Notre Dame de la Carole.

Jean-Paul

10.06.2016

Expo "Antoinette Sasse : rebelle, résistante, et mécène"

paris,expositionNous n'étions pas nombreux en ce jeudi après-midi à nous intéresser à la vie d'Antoinette Sasse (née Kohn puis nommée Sachs par mariage, d'origine juive elle francisa son nom après l'Occupation).

Jusqu'au 29 janvier 2017 le Musée Jean Moulin présente dans le Jardin Atlantique couvrant la gare Montparnasse la vie exceptionnelle de cette femme rebelle éprise d'absolu et de liberté, résistante (au printemps 1942 elle décode les télégrammes reçus de Londres par Jean Moulin ) et mécène (elle lègue toute sa fortune et ses collections à la Ville de Paris pour réaliser ce Musée dédié au chef du CNR).

En complément de cette exposition vous ne manquerez pas de profiter des animations qui agrémentent les collections permanentes. Ainsi les dessins de Romanin (nom d'artiste de Jean Moulin) et le discours de Malraux lors de son entrée au Panthéon, valent d'être vus et entendu au milieu des journaux et documents de cette époque qu'il ne faut jamais oublier.

Jean-Paul

02.06.2016

Expo "1936 Le Front Populaire en photographie"

Pierre-Jamet-le-front-populaire-vu-par-de-grands-noms-de-la-photographie-3665.jpgAvant la discussion du 25 juin 2016 qui aura comme sujet le Front Populaire et le rôle qu'y joua Jean Moulin chef de cabinet de Pierre Cot ministre de l'Air, vous pouvez vous rendre à l'Hôtel de Ville salle Saint-Jean (entrée libre) où sont présentés des films, photographies et magazines vous replongeant dans l'ambiance du Front Populaire et ceci jusqu'au 23 juillet.

Connaissant la fin de l'Histoire il est toujours instructif de voir décrypter devant nous cette période à la fois joyeuse et festive (les premiers congés payés) mélangée d’inquiétude (la montée du fascisme et le début de la guerre d'Espagne).

Une exposition pour ne pas oublier.

Jean-Paul

25.05.2016

expo "Napoléon à Sainte-Hélène"

àparis,expositionJe conseillerais à tous les enseignants voulant intéresser leurs élèves aux conditions de la captivité de Napoléon, de se rendre toutes affaires cessantes visiter avec leur classe, l'exposition "Napoléon à Sainte-Hélène", située dans l'Hôtel des Invalides du 6 avril au 24 juillet 2016.

Ils pourront méditer, entre bien d'autres souvenirs, devant la bassin où il se baignait des heures durant, le billard imposant où il étalait ses cartes, et le lit de camp où il mourut.

Des projections murales les transporteront à Sainte-Hélène. Ils "vivront" littéralement avec l'Empereur durant cette visite.

NB. Les meubles de Longwood arrivés depuis 1 an en France pour être restaurés, retourneront sur l'ile de Sainte-Hélène l'exposition fermée.

Adhérents d'ARVEM n'hésitez pas à vous y rendre, vous ne le regretterez pas !

Jean-Paul

18.05.2016

Expo "Jean-Baptiste Huet"

Laitière_jean-baptiste-huet.jpgJusqu'au 5 juin le Musée Cognacq-Jay présente une exposition dédiée à Jean-Baptiste Huet : "Le plaisir de la nature"

Après la visite d'Arvem à Beauvais où nous n'avons pu visiter le Musée consacré aux tapisseries, cette exposition tombe à point.

Vous pouvez ainsi mieux connaître ce peintre qui consacra une partie de son talent à élaborer les décors des tapisseries de Beauvais et de nombreuses toiles de Jouy.

Vous ne pourrez qu'être admiratifs devant les tableaux présentés : " Un dogue se jetant sur des oies" criant de vérité et "Un loup percé d'une flèche". Tranquillisez-vous d'autres tableaux sont plus paisible s: comme "La laitière" et "La bouquetière" qui vous raviront, mais assez, je ne vais pas tous vous les citer.

D'innombrables dessins d'animaux et de plantes vous intéresseront avant de grimper dans les étages voir (ou revoir) la belle collection du Musée en chefs d’œuvre du XVIIIe siècle : Boucher, Hubert Robert, Vigier Le Brun....

Vous ne regretterez pas d'avoir partagé votre temps avec "Le plaisir de la nature".

Jean-Paul

13.05.2016

expo "Les Hugo, une famille d'artistes"

paris,exposition,hugoDu 14 avril au 18 septembre 2016 la Maison de Victor Hugo innove. Pour la première fois une exposition temporaire "Les Hugo, une famille d'artistes", ne se contente pas du 1er étage avec une entrée payante (8 €) elle prend aussi possession du second étage (où habitait le grand écrivain) généralement gratuit.

Cela a permis de réaménager la présentation de cet appartement-musée et le résultat est particulièrement réussi.

Nouvelles tapisseries, nouvelles moquettes, table de travail (Victor Hugo écrivait debout) mieux mise en valeur ainsi que la table à abattant (création de V. Hugo), la table aux encriers (lot aux enchères) et les nombreux tableaux.

Cette exposition "Les Hugo, famille d'artistes" aura eu ce mérite : rendre cette Maison-Musée encore plus attractive.

Jean-Paul

29.04.2016

Bons baisers du musée de l’homme

Enfin ! Après six années d’attente, notre cher musée de l’Homme a à nouveau ouvert ses portes. Rénové, repensé, reconfiguré, devenu  à la fois musée et laboratoire de recherche, nous l’avons redécouvert avec bonheur et un intérêt croissant pendant deux heures de visite, en ce début du mois de mars.

paris,muséeNous avons pu ouvrir des horizons sur les trois thèmes fondamentaux : "Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où allons nous ?"

Ce qui nous a permis au passage de battre en brèche quelques idées reçues. Ainsi, l’étude des 18 000 crânes et du millier de squelettes précieusement conservés, a permis de démontrer que le concept de races, utilisé autrefois pour classer les variations dans l’espèce humaine, n’avait aucune utilité scientifique.

Tout commence dans l’eau, comme nous le savons maintenant et nous arrivons très vite à la comparaison entre Simiens et Hominidés, lesquels parviennent à la bipédie ce qui change tout !.

Nous en venons aux révélations de l’ADN : "on a tous quelque chose de Néanderthal !" – 4 % - quelle que soit notre origine. Et pourtant, que d’apparences différentes, comme le montre la collection des bustes.

Notons aussi la multiplicité d’expressions orales représentées par le mur des langues (7000 actuellement recensées).

Nous retrouvons Lucy (déjà rencontrée à Addis Abeba en 2005) avant qu’elle ne soit depuis supplantée dans la hiérarchie par Toumaï, plus vieux de 2 millions d’années !

Au cours des âges, le climat a évolué entraînant des modifications du milieu et des ressources. Une étape importante a été la sédentarisation qui a entraîné au néolithique la naissance et le développement de l’agriculture, de l’élevage, la création d’outils, le développement de l’artisanat puis de l’art (Lascaux, la grotte Chauvet etc.)

Quant à savoir où nous allons, bonne question ! On évoque le transhumanisme, la mondialisation, l’irruption de la technologie, les menaces sur la biodiversité. Vastes et sensibles sujets.

Cette trop courte visite nous a évidemment convaincus de l’intérêt et de la nécessité de retourner voir - entre autres trésors - la Vénus de Lespugue, merveilleuse petite sculpture qui règne sur ce magnifique musée.

N’hésitez pas, courez vite découvrir ce bel écrin de l’odyssée de l’espèce !

Jacques et Nicole

15.04.2016

Expo "Hubert Robert"

Hubert Robert_Bathing Pool.jpgLe Musée du Louvre présente jusqu'au 30 mai une exposition consacrée à Hubert Robert "Un peintre visionnaire".

Hubert Robert est un "artiste maison" qui occupa les fonctions de "garde des tableaux du roi" avant la Révolution puis de conservateur au titre de "garde du Muséum".

En visitant cette exposition vous ne pouvez qu'être admiratifs devant les paysages italiens et les "caprices architecturaux" dus à ses onze années de séjour romain.

À son retour en France, il ne se repose pas : ses quatre tableaux représentant les "Antiquités de la Provence et du Languedoc" sont absolument superbes, ainsi que sa série sur les chantiers parisiens.

La Révolution lui permet de représenter "La Bastille dans les premiers jours de sa démolition" et le décor de sa prison parisienne (St-Lazare). Sur la fin de sa carrière le Louvre devient un de ses sujets préférés.
( "Projet pour la transformation de la Grande Galerie" et "Vue de la Grande Galerie en ruine" entre autres).

Bref, une grande exposition.

Jean-Paul

06.04.2016

Expo "l'atelier en plein air"

paris,expositionLe Musée Jacquemart-André présente du 18 mars au 25 juillet 2016 l'exposition intitulée "L'atelier en plein air sous-titrée "Les impressionnistes en Normandie".

Elle montre combien la genèse de ce mouvement pictural a été étroitement liée à la région de Cherbourg au Tréport, de Honfleur à Giverny en passant par Étretat et Trouville.

Jusqu'à se poser la question : sans la Normandie aurions-nous eu le même impressionnisme ?

Une exposition indispensable à tous les amoureux de cette région et de cette école de peinture.

Jean-Paul

22.03.2016

Expo "Valadon, Utrillo, et Utter"

paris,expositionJusqu'au 13 mars le Musée de Montmartre proposait l'exposition "Valadon, Utrillo, et Utter" qui habitèrent, c'était le "trio infernal" de nombreuses années au milieu de forces disputes ce 12 rue Cortot.

Il restera après cette date, certainement quelques tableaux qui permettront au visiteur de profiter du Musée aux collections permanentes renouvelées, et de grimper dans l'Atelier qui reçoit les expositions temporaires.

Jean-Paul