Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28.12.2018

Le beaujolais

Nous nous sommes retrouvés
Au restaurant “le Pataquès”
Afin, bien sûr de goûter
Le Beaujolais de St-Priest.

Par petits groupes installés
Nous avons bien papoté,
Avant de pouvoir déguster
Aussi le menu présenté,
Accompagné d’une animation
Guitares et chansons,
Quelques préférées françaises
Alternées par des anglaises,
De vieilles chansons interprétées
Des refrains à fredonner,
C’est presque automatique
Dans une ambiance sympathique.

Le chanteur avait la foi
Pour couvrir les voix
Des langues bien déliées,
Ou des rires échappés
Des convives bien doués,
Capables de converser
A la fois d’écouter !
Bon souvenir sera gardé
De ce moment passé
Réunissant affinités et convivialité.

Ninette

24.12.2018

Noël 2018

Noël n'est pas un jour ni une saison c'est un état d'esprit. John Calvin coolidge.

noel_005.gif

 

 

Joyeuses fêtes à tous.

21.12.2018

Atelier écriture "Noël"

Décrire les ambiances, odeur et bruit de cette fête qui vous a le plus marqué.

Cette nuit de Noël le sapin n’est pas dans le salon mais la bibliothèque. Cet endroit ouvert entre les quatre chambres de la maison près de l’escalier. Le sapin trône au milieu de la pièce. On ne voit que lui d’où que l’on se place. C’est le plus gros sapin que nous avons eu. C’est pour cela qu’il se trouve dans le seul endroit de la maison capable de l’accueillir. Il est tellement fourni et imposant que nous avons installé un train à vapeur dessus.

Le train fait le tour du sapin en crachant de la fumée et en faisant "tchou-tchou" !!! Je n’ai jamais rien eu d’aussi impressionnant à installer dans mes sapins.

Mon oncle avait rapporté cette décoration des états unis. Le pays des décorations fantastiques de Noël. Le pays où Noël prends vie, où les villes se transforment en fête, illuminations et chants. Il était pour la première fois dans notre foyer. L’ambiance de Noël n’a jamais autant existé que ce soir-là. J’avais l’impression d’être dans ces comédies de Noël américaines qui ont accompagnées mon enfance. J’ai vécu le Noël télévisé !!! Quelle allégresse ce soir de voir tous ces cadeaux sous le sapin.

Et pour la première fois je souhaite ouvrir les cadeaux que le matin venu. Hélas, ma famille surement trop ébahie par ce spectacle, n’ont pas eu la patience d’attendre.

Nous avons ouvert les cadeaux à minuit. J’ai détesté le faire et j’ai très mal dormi par la suite car mes présents ont été dévoilés. Je n’ai pris aucun plaisir à jouer avec, d’ailleurs je ne me souviens plus de ce que c’était.

Mon Noël télévisé s’est finit à minuit et plus jamais je ne l’ai revécu. Je ne garde juste en mémoire que la beauté du train longeant le sapin illuminé et décoré, couvert de cadeaux à son pied.

Ludmilla

Poèmes, chansons et chroniques avec le public

Ma prochaine prestation a lieu samedi 22 décembre à 21h au Santa Maria - 27 rue de Salneuve-Paris 17e.

C'est un joli lieu où j'ai déjà joué, avec une cave voûtée et un excellent restaurant où les prix sont très raisonnables.

Belles fêtes à tous et à toutes.

Marie-Claire Calmus

20.12.2018

Expo "Sigmund Freud- du regard à l'écoute"

paris,freudL'exposition que nous avons vue au Mahj ce dimanche venteux porte sur le cheminement intellectuel et scientifique de l'inventeur de la psychanalyse.

Un sujet bien ardu ! Mais très agréablement expliqué par une guide sympathique et dynamique.

On y apprend que médecin neurologue, Freud s'est intéressé, entre autres, à l'hypnose, d'où son séjour à Paris en 1885/1886 pour suivre les cours du docteur Charcot. Mais plutôt que l'observation des symptômes des troubles psychiques, il va orienter ses recherches sur l'écoute.

Passionné d'archéologie, Freud se considérait comme l'archéologue de l'esprit, fouillant la mémoire de ses patients.

D'où le célèbre divan et l'invention de la psychanalyse.

Documents scientifiques, gravures, photographies, objets divers, tableaux, dont certains célèbres, jalonnent le parcours de cette originale et intéressante exposition.

Francine B

19.12.2018

Musiques royales

En ce vendredi 30 novembre 2018, nous avons eu le privilège d’assister, dans le magnifique théâtre royal du château de Versailles, à deux superbes opéras du Grand siècle aux musiques somptueuses :

Actéon de Marc Antoine Charpentier et Pygmalion de Jean-Philippe Rameau

Les deux exécutés par l’ Opéra atelier Toronto (canadien créé en 1980 et fidèle hôte de l’opéra Royal depuis sa réouverture en 2009), sous la direction du chef David Fallis, avec un ensemble de musiciens, de chanteurs, de danseurs éblouissants, un chœur français-remarquable et des costumes et décors à l’unisson.

paris,concert,versaillesOn se souvient que le thème d’Actéon est celui d’un roi grec, grand chasseur devant l’éternel, qui surprend la déesse Diane à son bain… sacrilège ! Pour le punir, la déesse Junon le condamne à être transformé en cerf pour être ensuite dévoré… par les chiens. Horreur ! Tout cela pour avoir vu les fesses de Diane…

paris,concert,versailles

Par contre le thème de Pygmalion est autrement réjouissant : le sculpteur éponyme réalise une merveilleuse statue en ivoire d’une jeune femme dont il devient éperdument amoureux. Puis la statue devient humaine, par la grâce d’Aphrodite, et tombe dans les bras de son créateur. La légende dit qu’il ont eu deux enfants.

Le tout sur une musique endiablée et festive à la gloire de l’amour et un final étourdissant sur fond d’un gigantesque cœur rouge carmin avec explosion de cotillons dans la salle : ce fut Noël avant l’heure !

Le programme de l’opéra Royal de Versailles pour la fin de l’année 2018 et pour l’année 2019 est extrêmement riche et tentateur. Si vous le pouvez, n’hésitez pas à faire le voyage de Versailles.

Jacques et Nicole

18.12.2018

Les feuilles mortes

paris

Autrefois on chantait "les feuilles mortes se ramassent à la pelle". Mais les hommes ont toujours cherché à améliorer leur tâche, les conditions de travail.

De nos jours, avez-vous remarqué le manège du véhicule "ramasseur de feuilles" ?

C’est unique, c’est génial, ultra moderne, sauf très bruyant ! Efficace ? Il est muni à l’avant de 2 roues balayettes qui tournent horizontalement tout en avançant, enrobent les feuilles au sol qui sont avalées.
C’est bien pour les caniveaux, mais sur les trottoirs couverts d’une épaisse couche de feuilles de tilleuls, c’est autre chose.

Regrettant de ne pouvoir filmer la scène, attirée par un fort bruit de moteur ronronnant, sifflements mêlés, voici ce à quoi tôt le matin j’ai observé, interloquée, et qui me fit quand même rigoler.

Sur une quinzaine de mètres la machine ramasse lentement sur sa propre largeur, mais subitement en dessous voilà que cela bouchonne. Alors un employé à l’aide de son beau balai vert, dégage le bouchon formé, pendant que le véhicule fait du vent à l’arrière, donc les feuilles restantes de chaque côté de son tracé, s’envolent au large en tourbillonnant.

Un autre employé dans le bruit d’un souffleur reconstitue un tas allongé, pendant que la machine fait marche arrière tout en dégageant son air chahuteur pour la plus grande joie des feuilles qui s’étalent !

Subitement la machine décide de faire demi-tour sur la chaussée, avant de repasser au même endroit en sens contraire, en vue d’un nettoyage voulant finaliser le travail du souffleur.

J’t’en fiche ! Oui elle avale un peu, mais les balayettes sont trop étroites, les feuilles s’échappent et l’engin ventile toujours la végétation restante à l’arrière et sur les côtés. Et ce manège recommence une seconde fois. Beaucoup de manœuvres pour un résultat médiocre !

L’employé appuyé sur son balai observe le résultat et semble désespéré.

Les passants médusés ne peuvent s’empêcher de regarder ce cirque, je pense avec un sourire narquois. Tout à coup, alors que le sol est encore jonché d’une multitude de feuilles éparpillées, envoyées jusque dans la rue adjacente, l’engin quitte les lieux. Est-il parti vider son ventre ? Va-t-il revenir ? Non...

Ouf ! Enfin le calme est de retour. C’est surtout cela que les riverains ont gagné, car 48 heures après, le trottoir est à nouveau à nettoyer.

Conclusion : démonstration que cette invention coûteuse est loin d’être parfaite et ne remplace pas le bon balai et la pelle !

Ah ! Oui ! Les employés municipaux sont plus cool... Et je retrouve là "Les Chevaliers du Fiel" !

Ninette

17.12.2018

À vous de jouer ? (n°540"

paris,à vous de jouerQuel est l'autre nom du "fruit du dragon" ?

  • Le tamarin
  • La pitaya
  • Le longane

 

 

Réponse lundi 7 janvier 2019

Réponse "à vous de jouer n°539 (Diagosudoku n°2)"

 Solution diagosudoku n°2

14.12.2018

Expo "Mucha"

Le Musée du Luxembourg présente jusqu'au 27 Janvier les œuvres de Mucha. Peintre affichiste, interprète de l'art nouveau fin 19eme début 20eme, il est devenu célèbre en créant ses affiches pour Sarah Bernhardt. Surtout connu en présentant des jeunes femmes dénudées, au regard innocent, aux lignes sinueuses et sensuelles, dans des teintes pastels. Elles sont entourées de motifs où la nature explose sous divers thèmes dont les saisons les fleurs ainsi les arts.

Il réalisa aussi des affiches pour Moët et Chandon, Job, des décors de menus, de cartes postales, couvertures de magazines, documents décoratifs, ainsi que des affiches pour théâtres et salons.

Cette expo nous plonge dans un bain de fraîcheur de rêverie et de légèreté.

Annick D