Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21.12.2018

Atelier écriture "Noël"

Décrire les ambiances, odeur et bruit de cette fête qui vous a le plus marqué.

Cette nuit de Noël le sapin n’est pas dans le salon mais la bibliothèque. Cet endroit ouvert entre les quatre chambres de la maison près de l’escalier. Le sapin trône au milieu de la pièce. On ne voit que lui d’où que l’on se place. C’est le plus gros sapin que nous avons eu. C’est pour cela qu’il se trouve dans le seul endroit de la maison capable de l’accueillir. Il est tellement fourni et imposant que nous avons installé un train à vapeur dessus.

Le train fait le tour du sapin en crachant de la fumée et en faisant "tchou-tchou" !!! Je n’ai jamais rien eu d’aussi impressionnant à installer dans mes sapins.

Mon oncle avait rapporté cette décoration des états unis. Le pays des décorations fantastiques de Noël. Le pays où Noël prends vie, où les villes se transforment en fête, illuminations et chants. Il était pour la première fois dans notre foyer. L’ambiance de Noël n’a jamais autant existé que ce soir-là. J’avais l’impression d’être dans ces comédies de Noël américaines qui ont accompagnées mon enfance. J’ai vécu le Noël télévisé !!! Quelle allégresse ce soir de voir tous ces cadeaux sous le sapin.

Et pour la première fois je souhaite ouvrir les cadeaux que le matin venu. Hélas, ma famille surement trop ébahie par ce spectacle, n’ont pas eu la patience d’attendre.

Nous avons ouvert les cadeaux à minuit. J’ai détesté le faire et j’ai très mal dormi par la suite car mes présents ont été dévoilés. Je n’ai pris aucun plaisir à jouer avec, d’ailleurs je ne me souviens plus de ce que c’était.

Mon Noël télévisé s’est finit à minuit et plus jamais je ne l’ai revécu. Je ne garde juste en mémoire que la beauté du train longeant le sapin illuminé et décoré, couvert de cadeaux à son pied.

Ludmilla

Écrire un commentaire