Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21.10.2008

Casque d'Or

C'est au 44 rue des Cascades que Jacques Becker tourne "Casque d'Or" en 1952.

La vraie "Casque d'Or" Amélie Hélie avait trahi le caïd Joseph Pleigneur "Manda" caïd de la bande des Orteaux au profit de Leca Caïd de la bande de Popincourt.

C'est le 9 janvier 1902, rue des Pyrénées, que la bande des Orteaux attaque le fiacre dans lequel se trouve Leca, sortant de l'hôpital Ténon.

19.10.2008

L'Arche et le quartier de la défense

Le 27 septembre, ARVEM nous avait conviés à une visite guidée du quartier de la Grande Arche de la Défense.

DSC01251.JPGD’abord, le CNIT, vieux de 50 ans, qui rappelle à beaucoup d’entre nous les salons mythiques des Arts Ménagers, des Floralies… Mais se souvenait-on que le CNIT semblait beaucoup plus haut à l’époque ? Et pour cause, la dalle de l’esplanade de la Défense a été coulée postérieurement et a masqué plus de la moitié de la hauteur de ce bâtiment. Et on apprend que cette immense voûte en béton qui nous semblait si laide à l’époque, est une prouesse architecturale, coulée en une seule pièce et reposant sur 3 pieds seulement.

Et puis ce quartier d’affaires qui est venu ensuite, avec moult bureaux, dans des tours un peu disparates, puis des logements HLM qui vieillissent assez mal d’ailleurs, le grand centre commercial des Quatre Temps, deDSC01284.JPGs espaces verts, des murs végétaux et même une chapelle un peu cachée parmi toutes ces tours.

L’Arche, construite en continuité de l’axe des Tuileries et de l’Arc de Triomphe. Là aussi une très belle réussite architecturale (architecte danois ), car il a fallu en monter les côtés simultanément et ensuite y poser le toit sans portée centrale. Et on n’a pas lésiné sur les matériaux puisque ces parois blanches et brillantes sont … en marbre de Carrare !..  Sur le toit de l’Arche, nous jouissons d’une vue imprenable sur Paris et la banlieue d’autant que le soleil était au rendez-vous.

DSC01282.JPGEnfin on apprend que des édifices de la première génération ont été démolis pour laisser place à ceux de la deuxième génération. DSC01265.JPGEt que maintenant on va démolir ceux de la deuxième pour se lancer dans une troisième génération. Pour exemple ces projets affichés au musée de La Défense, projets des plus grands architectes mondiaux. Une tour « Phare » et une tour Signal de 300 m de haut qui regroupera commerces, bureaux, hôtel, logements. Mais ne rêvons pas, ces logements ne viendront pas remplacer les HLM qui vieillissent si mal car il s’agit de logements de luxe. Pour nous rassurer, ces bâtiments de la troisième génération répondront aux normes de qualité de l’environnement !

Où va-t-on s’arrêter ? De plus en plus haut ? Record de hauteur oui, prouesses d’architecture certes, mais pense-t-on encore à l’aspect humain dans tout cela ? A chacun de voir.

Bref, 3 heures pour une visite très intéressante grâce à une conférencière qui a su nous expliquer avec simplicité mais sans oublier la technique, ce quartier assez mal perçu.

Colette

17.10.2008

Sortir : Chibby's Diner

Une petite rue calme donnant sur la Place de la Nation, un restaurant intime (une vingtaine de couverts) dirigé tout en douceur que ce soit au niveau de l'accueil ou des prix pratiqués ! (Formule à moins de 10.00€ le midi). Et en plus c'est bon. (Brunch, salon de thé, Déjeuner, Dîner).

Pour sa 1ère visite au Chibby's diner - 9 rue Jaucourt - 75012 paris - Tél : 01 44 73 98 18, tout adhérent ARVEM, sur présentation de sa carte, se verra offrir un café ou un cocktail.

Recommandé par Martine, une de nos adhérentes.

16.10.2008

À vous de jouer ? (9)

De quel roi Agnès Sorel fut-elle la favorite ?

  • Charles V
  • Charles VI
  • Charles VII

Où Agnès Sorel mourut-elle en 1450 ?

  • à Château-Gaillard
  • à Mesnil sous Jumièges
  • à Rouen

Où Agnès Sorel fut-elle enterrée ?

  • à Loches
  • à Chinon
  • à Amboise

Réponse jeudi prochain

 

À vous de jouer n°8

Qui a joué le rôle de "Manda" dans le film "Casque d'Or" ?

  • Serge Reggiani

Qui a joué dans "Casque d'Or" le rôle de Leca

  • Claude Dauphin

Qui a joué "Casque d'Or" ?

  • Simone Signoret

15.10.2008

Landru

Landru fréquentait également dans notre quartier, Madame Jaume, catholique fervente qu'il accompagnait dans les églises et surnommait Lyanes, du nom de la rue qu'elle habitait dans le 20è. Ce fut sa 8è victime.

La 9è Anne Pascal habitait aussi le 20è, villa Stendahl. Il vendit même son dentier après sa disparition le 5 avril 1918 : 15 francs.

13.10.2008

Sortir : Le Piano qui chante

Chantez, vous êtes accompagnés !

Une soirée "Piano qui chante" pour tous, chanteurs ou pas, le mardi 14 octobre 2008 à 20h aux Terrasses de Bel-Air, 6 avenue Maurice Ravel à Paris 12è. Entrée libre.

12.10.2008

La Panthéon

Basilique fondée en 507 par Clovis, destinée à abriter sa sépulture et celle de son épouse Clotilde.

Geneviève, la pieuse, patronne de Paris y est inhumée en 512.

À la suite d'une guérison, ayant imploré Sainte Geneviève, Louis XV fit un voeu, celui de lui consacrer un édifice prestigieux. L'architecte Soufflot réalise une nouvelle basilique, rivalisant avec Saint -Pierre de Rome.

En 1791 l'église devient Panthéon national laïque. Par deux fois au cours du 19ème siècle, il retrouve sa vocation chrétienne, puis destination civique en 1885 pour les funérailles de Victor Hugo.

L'intérieur imposant, impressionnant par son immensité, sa hauteur, est fort décoré. Sur tous les murs des peintures "marouflées" évoquent la vie de Sainte Geneviève, le baptême de Clovis, Charlemagne, Saint-Louis, Jeanne d'Arc, la vie de Saint-Denis....

>>>>Lire la suite

 

10.10.2008

Le 5ème vide-greniers ARVEM

De très bon matin
Et pleins d'entrain,
Nous voilà décidés
À passer une bonne journée,
Comme les autres années
À notre vide-greniers.
Avant que ne passent les bus,
Le boulevard de Picpus
Désert, nous accueille.
Pas un chat, ni chien, pas une feuille !

Notre emplacement trouvé
Allées et venues pour y déposer
Paquets et colis,

DSC01325-b.JPG

 

 

 

 

>>>>Lire la suite

09.10.2008

À vous de jouer ? (8)

Qui a joué le rôle de "Manda" dans le film "Casque d'Or" ?

  1. Claude Dauphin
  2. Serge Reggiani
  3. Jean-Paul Belmondo

Qui a joué dans "Casque d'Or" le rôle de Leca

  1. Jean-Paul Belmondo
  2. Serge Reggiani
  3. Claude Dauphin

Qui a joué "Casque d'Or" ?

  1. Simone Signoret
  2. Micheline Presle
  3. Jeanne Moreau

Réponse jeudi prochain


À vous de jouer n° 7

Quel roi fit construire Château Gaillard ?

  • Richard Coeur de Lion

Quel grand écrivain visita en 1835 l'abbaye de Jumièges "la plus belle ruine de France" ?

  • Victor Hugo

Où Jeanne d'Arc fut-elle brûlée à Rouen le 30 mai 1431 ?

  • Place du Vieux Marché

08.10.2008

La danse au kiosque suite

Après avoir évoqué les danseurs dans différentes présentations, j'en étais restée à ce comédien danseur qui m'a "emballée" et pour cause ! François Genty danse le butô, de source japonaise. Il interprêta ce dimanche une création à la fois dure, poétique, difficile et fascinante, durant pas loin de trente minutes.

Imaginez un personnage habillé dont on ne voit pas la tête, cachée sous un très haut rouleau de papier d'emballage, qui avance à tâtons (car il ne voit rien), là tout près du public.

Par des gestes extrêmement lents il commence sa démonstration, debout, fait glisser le rouleau sur ses épaules, entrer son corps dans ce tube qu'il fait descendre jusqu'aux pieds, tout en se déshabillant, puisqu'il en sortira dévêtu par un jeu de cache-cache dans cette immense feuille dépliée. Le voilà debout, avec des gestes d'une impressionnante lenteur il se déplace, un certain temps pour récupérer une bouteille d'eau qu'il se verse sur la tête. Trempé il continue ses allées et venues (on se demande où il veut en venir).

Il retrouve son papier, culbute, l'attrape, le déchire avec ses dents, un morceau reste dans sa bouche. Il se relève toujours extrêmement doucement, sa tête se tourne légèrement, son regard est fixe, le voilà qui s'approche d'une mamy spectatrice, son visage aux yeux fixes fait presque peur. La dame doit libérer les lèvres de leur fardeau.

DSC01291.JPGIl a les cheveux englués d'une matière noire, ses mains sont sales de ce noir, il s'approche, s'assied à côté d'elle, semble bien, là. Puis il se lève, lui tend la main, et l'attire; l'entraîne avec lui ; la dame suit, mais il va au sol, toujours d'une façon démultipliée, alors il lâche cette "main chérie" et va se réfugier sous son grand papier, par des contorsions il s'enroule, l'attrape avec violence, le martyrise, ce qui donne un bruit surprenant après tant de calme.

DSC01292.JPGQuant il se relève, la matière noire s'est répandue sur son visage, il a le nez noir, un côté de joue barbu, son thorax est maculé, mais toujours avec ce regard figé qui l'habite, il recule, recule, pour arriver le dos contre la barrière. Par une acrobatie, une culbute, remonte les jambes, passe par dessus cette porte, disparaît dans le creux de l'escalier, réapparaît petit à petit pour continuer toujours en arrière, agripper la balustrade du kiosque, grimper face au public, enjamber la rampe tout en nous fixant, finira par lâcher prise. A reculons quittera "la scène" laissant une sacrée impression de mal être.

De cette séquence très spéciale, j'ai cru comprendre que cet être venu d'ailleurs ou différent avait eu un moment de bonheur, puis contrarié, déchiré par l'impossibilité, la séparation, il  se bat contre lui-même, se blesse, s'en va et disparaît dans l'au-delà.

La présentation poétique, acrobatique reflête le travail d'un artiste complet qui emploie l'art de la comédie, du mime, du clown, de la danse, de la culture physique. Pourtant il n'a rien d'un athlète! Jeune, de petite taille, menu "fait au moule" si j'ose dire. Il ne lui manquait qu'une chose. .. la parole! Bravo François Genty, votre personnage, c'était lui le gentil !

Ninette