Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30.11.2008

Soirée beaujolais

Rappelez-vous la chanson de Delpech
"C'était bien, chez Laurette"

Bar Notes.JPG

 

 

 

Se réjouir, avec Arvem, il est un fait,
Voici l'occasion de faire la fête.
Le beaujolais nous attendait bien entendu,
Chez Laurette, en ce lieu agréable
Nombreux étions, autour des tables,
Pour y déguster, détendus,
Entre autre la spécialité : l'aligot,
Du pays la charcuterie sur plateau
Ou quelques plats finement cuisinés,
Et bien sûr le tout arrosé
Du beaujolais nouveau promu,
Pour lequel nous étions venus.
Ambiance assurée, guitare, accordéon,
Par les "flonflons" entraînés
Une fois le nectar goûté,
Tradition oblige, entonnons des chansons.
Quelques souvenirs évoqués,
Du présent commentaires échangés,
Entre plats et desserts
Encore quelques petits verres,
Avec modération faut le dire
Car nous savons nous tenir.
Une sympathique soirée passée
Entre amis, dans notre quartier.
Afin d'y revenir
Une adresse à retenir,
Car c'était bien, c'était chouette

musique_129.jpg

 

musique_129.jpg

 

 

Chez Laurette.

Ninette

28.11.2008

Andréa Mantegna au Louvre

Très belle exposition des oeuvres de Mantegna.

On peut admirer tout le talent de cet artiste de la Renaissance en Italie du Nord : la référence à l'antiquité, son sens de l'observation, son réalisme, sa poésie, sa sensibilité, ses effets de lumière...

La présentation de cet artiste est complète, à travers ses toiles bien sûr, mais aussi des gravures, des sculptures, des dessins, des manuscrits.

À côté des oeuvres de Mantegna, d'autres toiles sont exposées pour nous montrer les influences qui ont compté pour lui mais également l'ascendant qu'il a eu sur plusieurs générations d'artistes.

Colette

27.11.2008

À vous de jouer ? (15)

Sissi impératrice d'Autriche a-t-elle été assassinée ?

  • à Vienne
  • à Genève
  • à Budapest

Sissi naquit :

  • à Munich
  • à Vienne
  • à Budapest

En 1875 Sissi fait un séjour en France, elle y fait une grave chute de cheval :

  • à Versailles
  • à Fontainebleau
  • à Sassetot la Mauconduit près de Fécamp

Réponse jeudi prochain

À vous de jouer n° 14

André Malraux

Laquelle de ces femmes a-t-il épousée ?

  • Clara Goldschmidt

Dans lequel de ses livres ne parle-t-il pas de la Chine ?

  • L'espoir

Dans quel cimetière Malraux n'a-t-il jamais été enterré ?

  • Au Père Lachaise

26.11.2008

"Les Misérables"

Après avoir visité au musée Carnavalet "le Paris des Misérables" vous pouvez jusqu'au 1er février, dans la maison de Victor Hugo au 1er étage,

vous replonger dans le roman lui-même. Vous pourrez notamment visionner des extraits de films qui vous permettront de retrouver, Jean Gabin, Lino Ventura, Silvia Monfort et bien d'autres artistes.

La visite terminée vous pouvez en profiter pour parcourir au 2ème étage, les salles réaménagées de l'appartement que Victor Hugo occupa jusqu'en 1848 (la visite est gratuite, l'audioguide à 5€ permet une visite plus élaborée).

Jean-Paul

25.11.2008

Vivre chez les Incas

Les Incas pratiquaient l'amour libre avant le mariage. Un mari pouvait quereller sa femme, lui reprochant de n'avoir pas eu assez d'amants avant leur union.

Lors de la naissance d'un garçon, le ménage reçoit un lopin de terre, si c'est une fille, un demi lopin suffira.

Chez les Incas la retraite était programmée à 50 ans. À la communauté de subvenir aux besoins du retraité, ainsi que secourir les "blessés de la vie" (handicapés, veuves, infirmes...)

Jean-Paul

23.11.2008

Les Incas, voyage au Pérou

En cet après-midi automnal
Par ce thème peu banal,
Nous fîmes un retour dans le passé,
Sur des caravelles embarqués
Pour faire la découverte
D'un continent, puis sa conquête
Avec Pizarre le conquistador,
Surtout intéressé par les richesses en or.

A la suite de cette époque contée
Faite de doutes, de massacres, de difficultés,
Pour cette vie d'aventure rencontrés
Par trois fois recommencée,
Notre habituel orateur "privé",
Comme un sportif passa la flamme,
À deux de nos dames.

Afin de nous présenter
De ce monde éloigné,
Le quotidien, encore d'actualité,
Des gens la pauvreté,
Dans leurs villages perchés,
Les conditions de vie, la culture
L'éducation, la nourriture.

Mais pour parfaire cette évasion,
Voilà que l'on nous propose l'avion !
Suivons la guide, grâce au diaporama
Qui nous transporte là-bas,
Pour y admirer les panoramas.
La Cordillère des Andes, peu accueillante
L'altitude suffocante,
Nous voilà embarqués
Pour le Pérou, non à conquérir
Mais à découvrir. 

a050_08A.jpg

 

 

 

 

Album photos

>>>>Lire la suite

21.11.2008

Expo photos : "Aïeuls d'ailleurs"

En parallèle de l'exposition "Aïeuls d'ailleurs" du 17 novembre au 3 décembre 2008, Florine Estève et Alexis Guérin vous invitent le 25 novembre à 20h30 aux *Terrasses de Bel Air à une projection/débat sur leur voyage à la rencontre des anciens.

* Centre Maurice Ravel, 6 avenue Maurice Ravel Paris 12ème

20.11.2008

À vous de jouer ? (14)

André Malraux

Laquelle de ces femmes a-t-il épousée ?

  • Clara Goldschmidt
  • Josette Clotis
  • Louise de Vilmorin

Dans lequel de ses livres ne parle-t-il pas de la Chine ?

  • Les conquérants
  • La condition humaine
  • L'espoir

Dans quel cimetière Malraux n'a-t-il jamais été enterré ?

  • Au Père Lachaise
  • Au cimetière de Verrières-le-Buisson
  • Au Panthéon

Réponse jeudi prochain

 

À vous de jouer n° 13

En 1907 à Béziers quel régiment fit "crosse en l'air"

  • le 17ème de ligne

Du 7 septembre 1870 au 22 mars 1871 Georges Clemenceau fut maire

  • du 18ème arrondissement de Paris

Le 24 novembre 1929 il mourut 8 rue Franklin à Paris dans le

  • 16ème arrondissement

Van Dyck

6293.vandyck.jpgCe dimanche matin, nous avions rendez-vous avec Van Dyck. Le musée Jacquemart-André propose en effet une exposition du travail de portraitiste de ce peintre, génial élève de Rubens, avec trente-six toiles et douze dessins.

Notre conférencière, Karine, nous conduit dans ces salles à l’atmosphère intime où nous avons l’impression d’être admis au sein de la haute société : des membres de la royauté, des nobles, des gentilshommes, des portraits de familles bourgeoises, voire un autoportrait. Tous se caractérisent par une distinction naturelle, élégante mais aussi un sentiment de puissance, de désinvolture parfois une certaine froideur, de l’ironie.

Et quelle finesse dans la représentation des mains de ces personnages. Karine nous explique qu’au XVIIème siècle, la beauté et la finesse des mains étaient signe d’aristocratie. Plus les mains étaient belles plus les personnages relevaient de l’aristocratie. Van Dyck avait donc à cœur de faire en sorte que ses portraits soient dotés des plus belles mains. Si les modèles qu’il devait représenter avaient des mains trop grossières, il n’hésitait pas à en copier d'autres que celles appartenant à son modèle.

En plus de nous détailler ces tableaux, Karine nous explique également l’histoire des personnages représentés, dans le contexte de l’époque.

Egalement des explications devant les dessins de Van Dyck. Il a représenté les artistes de son époque. Il leur a donné la même distinction que celle de ses personnages de l’aristocratie. Il a en quelque sorte « ennoblit » ses pairs.

Une belle et riche visite de cette exposition (audioguide).

À quand la prochaine, avec Karine ?

Colette

19.11.2008

Exposition "Paris au temps des Misérables"

Paris Misérables V.H..jpgPour les amoureux de Paris et de Victor Hugo, une bonne adresse : le musée Carnavalet qui consacre une exposition au Paris des Misérables et nous offre une plongée fantastique dans cette oeuvre majeure, dont le personnage principal est sans conteste, la ville, ses rues, ses habitants, ses demeures et ses métiers.

En prime, vous pourrez bien entendu visiter gratuitement les superbes salles du musée Carnavalet et notamment, ses si riches collections qui nous parlent de la vie de Paris, des premiers siècles jusqu'au 20eme.

Jusqu'au 1er février 2009 au musée Carnavalet (sauf lundi et fériés 5 euros tarif réduit pour les + de 60 ans).

On peut coupler son billet avec l'entrée dans la Maison de Victor Hugo, pour l'exposition " Les Misérables" un roman inconnu ? (entre histoire et fiction) dont je vous parlerai plus tard.

Jean-Paul