Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23.02.2013

L'Abbé Saunière

paris,conférenceQui était-il ? Quel mystère entretenait-il ? Que faisait-il ? Par ses actions surprenantes, nocturnes, bizarres, ses multiples comptes bancaires dans plusieurs villes françaises même à Budapest, cette fortune lui permettant des transformations immobilières dans le village....

Avez-vous eu la réponse du mystère imposé aux fidèles ?

Avec le temps, plusieurs hypothèses sont élaborées par des soi-disant chercheurs.

Avez-vous trouvé laquelle ? Du moins celle qui vous semblait la plus plausible. Sacré bonhomme ! A-t-il été béni, lui qui passait pour un saint ? A-t-il gagné son paradis ?

Celui qui en rigole toujours c'est "Asmodée" le diable, qui encore de nos jours nous accueille dans l'église Marie-Madeleine, très impressionnant avec ses yeux perçants.

N'avait-il pas envoûté cet "élu de Dieu" pour en faire le Seigneur "Maître diabolique" du village isolé, perché sur les hauteurs des Corbières, où un trésor y serait caché depuis peut-être des siècles, et tant recherché.

Il faut remonter aux Mérovingiens (410), aux Cathares (1244), à Blanche de Castille (1250) ou les Templiers (1370) qui ont tous une éventuelle coïncidence avec Rennes-le-chateau. Alors ?

En attendant on se pose toujours la question : l'abbé avait-t-il trouvé le trésor ? Existait-il vraiment ? Ou plutôt n'est-ce pas la plus belle escroquerie du siècle précédent ?

Vous êtes restés sur votre faim... ça tombait bien ! Car justement....

Ninette

Commentaires

Une des habituées de Rennes-le-château, chez l'abbé Saunière, aurait été la cantatrice Emma Calvé (1848-1948) chez qui dansa (à Paris) Mata-Hari, en 1905, avec notamment Colette comme spectatrice. Celle-ci n'apprécia d'ailleurs pas le spectacle.

Écrit par : jean-paul | 03.06.2013

Actuellement,sur le "mystère" de Rennes-le-Château,un livre est en vente:"Le secret dévoilé"
Bientôt, un commentaire paraîtra dans le blog.

Écrit par : jean-paul | 18.07.2013

Les commentaires sont fermés.