Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09.02.2011

Film "Le discours du Roi"

Que le fils cadet du Roi George V bégaie lors d'un discours cela fait mauvais genre, mais ce n'est pas trop grave.
Alors que devenu Roi sous le nom de George VI à la suite de l'abdication de son frère ainé Edouard VII subjugué par une femme divorcée Wallis Simpson, cela devient une affaire d'Etat.

Grâce à un thérapeute australien original il pourra dominer son handicap et prononcer sans anicroches, le si important discours d'entrée en guerre de la Grande Bretagne contre l'Allemagne d'Hitler.

"Le discours du Roi" nous raconte cette victoire contre lui-même de ce Roi qui symbolise la résistance du peuple anglais contre l'Allemagne hitlérienne. Un film très intéressant pour l'Histoire et pour le jeu des acteurs.

Jean-Paul

13.11.2010

Film "La Princesse de Montpensier"

Si vous voulez faire un saut à travers les siècles et vous trouver plongés dans l'atmosphère des guerres de religion en plein XVIe siècle, allez voir "La Princesse de Montpensier" de Bertrand Tavernier.

Vous vous trouverez en plein conflit "Papistes contre Huguenots" quelque temps avant la Saint-Barthélémy et cotoierez le Duc d'Anjou (futur Henri III), le duc de Guise et bien d'autres seigneurs sensibles ou non aux charmes de l'héroîne.

Les dialogues sont superbes (Madame de Lafayette est un grand écrivain), les paysages sont magnifiques, les châteaux majestueux et les costumes Renaissance seyants à souhait. Attendez-vous à de l'action (les râpières sortent vite de leurs fourreaux) et malgré tout à des sentiments amoureux. En résumé un très beau film.

Jean-Paul

01.11.2010

Film "Vénus noire"

Si vous voulez voir un film qui dérange mais qui vous laissera un souvenir inoubliable, allez voir "Vénus Noire". Ce film vous amenera à vous poser bien des questions sur les certitudes qu'a véhiculé durant des siècles, la race blanche, sur sa supériorité manifeste envers certaines races qu'elle considérait comme proche des animaux.

Les presque 3 heures du film passent "comme une lettre à la poste" et la reconstitution des bas-fonds de Londres du début du XIX e siècle, et du Paris des salons, est très réussie.

Un film à voir, ceux qui se souviennent de la "Vénus hottentote" exposée au Musée de l'Homme jusqu'en 1974 seront d'autant plus sensibles à cette tragique histoire, que l'on nous fait revivre.

Jean-Paul


31.10.2010

Film "les petits mouchoirs"

Les_petits_mouchoirs.jpgUne bande de vrais copains autour de la trentaine, que les sentiments soudent et chamboulent à la fois !

Même en vacances, pas si simple de vivre en harmonie ! De belles images, des acteurs superbes et si naturels qu'ils suscitent émoi, sourires, rires, et larmes....

Un très bon film aux accents modernes, à voir, et laissez vous entraîner 2h30 dans cette aventure que Guillaume Canet nous livre.

Ninette

30.10.2010

Film "Don Giovani, naissance d'un opéra"

Ce film, sorti depuis quelques mois déjà, n'a pas fait grand bruit et pourtant il le mérite.

J'ai aimé la construction de l'opéra associée à la réalité des personnages, la musique bien sûr que nous connaissons tous, les décors d'époque à Venise, et surtout Mozart bien interprété dans sa fougue, sa créativité, sa fantaisie, sa sensibilité.

Mais alors quelle époque poudrée, maniérée, et étouffante !...

Annick D

30.08.2010

Film "« Crime d’amour » d’Alain Corneau

Deux femmes d’affaires ; la plus expérimentée humilie la plus jeune qui se venge…

Mais c’est un résumé un peu court pour cet excellent film, brillant et glacé, qui nous fait partager ce monde où chacun(e) cherche à exceller et à dominer l’autre. Et c’est quand le crime est commis que tout commence… et les surprises sont grandes… et le mot « Fin » n’y a pas vraiment sa place !

Deux excellentes comédiennes : Kristin Scott Thomas et Ludivine Sagnier.

Un bon conseil : ne ratez pas ce film à scénario diabolique !

Colette C.


29.08.2010

Film "Petits meurtres à l’anglaise de Jonathan Lynn

petitsmeurtres.jpgExcellent moment de détente avec ces petits meurtres... une comédie 100% british qui reprend le synopsis macabre de « Cible émouvante ».

Humour anglais noir et décomplexé, une alternance de non-sens et de gags bon enfant, des dialogues croustillants et un bon trio d'acteurs dont l'interprète du tueur à gages moustachu et coincé qui est drôle à souhait. Sans oublier bien sûr le roux le plus connu de la planète (grâce à Harry Potter) en tueur novice éberlué et hilarant.

Sourires et rires assurés. Il est encore projeté dans de nombreuses salles. Allez-y et vous me direz !

Colette C.

28.06.2010

Film "La tête en friche de Jean Becker"

tete en friche.jpgSi vous aimez la littérature, les beaux sentiments, les rugosités de la vie et les contradictions de la nature humaine, alors vous serez séduits par cette histoire émouvante, qui bien que sans grands rebondissements, laisse un doux souvenir plusieurs jours après.

J'y ai laissé quelques larmes tièdes à certains moments et j'ai souri à d'autres, c'est une histoire d'amour pas comme les autres, et celle-ci vaut bien les amours passionnés vus et revus.

Gérard Depardieu et Gisèle Casadesus se complètent merveilleusement bien, jouent juste et nous délivrent un beau message d'espoir, la foi en la capacité de s'améliorer, de s'affirmer, de grandir, en somme.

Boris Cyrulnik parlerait de résilience, d'autres de reparentage, des notions de psy sont abordées, comme dans d'autre films de Jean Becker qui évoquent le thème du manque/recherche de père (l'été meurtrier, Elisa).

J'espère vous avoir convaincu d'y aller....

Florence V

14.05.2010

Films "Imogène" & "La Comtesse"

Imogene-McCarthery_fichefilm_imagesfilm.jpgLe film à éviter "Imogène" (avec Catherine FROT). C'est très style BD, donc spécial. On sourit rarement, c'est peu crédible, inintéressant au possible, et seul le jeu trucculent de Catherine Frot peut apporter quelques moments croustillants tout au plus et sa garde-robe agréable à regarder.

Le film "La Comtesse" de Julie Delpy n'est pas "distrayant" mais il présente un intérêt plus grand. CertaiLa-Comtesse_fichefilm.jpgnes scènes sont difficiles à soutenir et le sujet n'est effectivement pas léger. Il y a du suspens. C'est bien joué et instructif. On peut conclure en disant que la raison du plus fort est toujours la meilleure, nous l'allons montrer tout à l'heure... comme le disait La Fontaine.

Florence V.