Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

C'est la rentrée

Avec un brin de nostalgie, malgré le temps qui a passé depuis celui où je prenais le chemin de l'école.... Je me suis mise à la fenêtre pour voir  s'animer les rues par le passage des enfants accompagnés souvent par leurs deux parents pour ce premier jour de classe.

D'un bon pas ils semblent tous contents (à des niveaux différents) de reprendre, découvrir le changement, la nouvelle classe, la personne qui va les accueillir, les copain(es) mais parfois dispersés...

Si les parents sont présents, est-ce pour réconforter les enfants ? Les encourager ?  Par curiosité sur leur comportement, et s'assurer qu'ils sont bien rentrés.

Sur le plan affectif c'est bien, mais par contre je constate que l'éducation sur la sécurité c'est beaucoup moins bien! Plusieurs parents de mon immeuble ne prennent pas la peine de montrer à leur progéniture que le passage piétons éloigné est à utiliser et leur est réservé . Ils traversent n'importe où même en biais alors que des voitures circulent.

Je suis surprise par ce manque de civisme et me dis que si pour le reste il en est de même  (déjà  un certain laisser aller est remarqué  au quotidien) pas étonnant que plus tard les ados soient "déboussolés" dans leurs agissements. Si l'éducation parentale  est trop faible, l'éducation nationale sera-t-elle assez forte ?

Les nouveaux "enseignants" recrutés  avec 4 jours de formation vont-ils avoir dès le début, la manière de tenir les  élèves ? Troublés, gentils, indécis, les jeunes vont vite le piger !

Pour réussir le maintien d'une classe rien de tel qu'une certaine fermeté, la discipline avec raison, suivre un règlement imposé posément, puis souplesse petit à petit dans les paroles, l'encadrement avec de bons moments particuliers, mais toujours le maintien tel le tuteur de la plante qui permet le respect réciproque, l'échange essentiel entre l'adulte et le jeune qui touchera l'affectif sans en avoir l'air, occasionnera l'épanouissement, puis fera que l'un et l'autre ne s'oublieront pas.

Combien de jeunes gardent un bon souvenir d'un maître(esse) ou d'un prof, mais l'inverse existe aussi malgré le nombre d'élèves passés entre nos mains ! L'affirmation se révèle lorsque par hasard on rencontre un(e) ancien(ne) qui vous reconnait, avec gentillesse ose vous aborder, ou mieux,  quand 30 ans plus tard vous recevez toujours des nouvelles !...

Le premier jour est important, mais tous les autres forgeront l'éventail des souvenirs.  Alors vive l'école !

 Ninette

Commentaires

  • Merci pour ce texte sensible . Nos enfants et nos enseignants méritent une école qui offre l'ouverture sur tous les possibles.
    Ce texte il faudrait l'afficher à l'entrée des écoles et en glisser une copie dans le carnet de liaison.. Marie Dp

  • Joli texte résumant avec beaucoup de pertinence la rentrée des classes de nos jours. Merci, Ninette.
    Je suis d'accord avec Marie : l'afficher à l'entrée des écoles sans oublier un rappel dans le carnet de liaison (si toutefois il existe encore... ??) serait de bonne augure. MartineC

  • Oh que oui !!! "d'mon temps" dans mon enfance... on me disait "les clous.. ' ce n'était pas des bandes blanches!!! c'est fait pour traverser..
    Oh que oui !! les bons maître & prof je m'en souvient encore... surtout lorsque l'une d'elle est devenue ma meilleur amie!!!
    Oh que oui vive la rentrée.. pour reprendre mes meilleurs rendez-vous, et retrouver les bon copains.. Alors vite ... le cartable et déjà prêt !!! Arletteck

  • Le carnet de liaison est toujours d'actualité, en primaire comme en secondaire.

Écrire un commentaire

Optionnel