Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08.03.2018

La chandeleur

paris,chandeleur

 

Gargantua n’aurait-il fait qu’une bouchée
De toutes ces crêpes en quantité
Que nous avions amoureusement préparées,
Dans le but de bien régaler
Les gourmands qui s’étaient déplacés ?
C’est qu’il fallait se réconforter
Après avoir assidument écouté
La vie, les écrits de cet illuminé
Qu’était Rabelais aux coquines pensées !
Des textes fleuris parfois osés,
Dans un imaginaire indompté
Offrant des images débridées
Qui dévoilées, nous ont fait rigoler.
Malgré du vieux français, les difficultés
Bien traduit par notre conférencier
Gargantua, Pantagruel nous ont invités
Dans leurs fabuleuses destinées.
Si les moutons de Panurge ont sauté
Dans la mer pour se sauver,
Nous, nous avons été entrainés
Autour du buffet, à passer
Encore bien plus décontractés,
Pour allègrement aller tartiner
Crêpes empilées, fouace à goûter,
Quelques bouteilles à vider.
Tout cela, sans se faire prier !
Encore un bon moment écoulé
Après l’instruction développée,
La dégustation, fameuse idée
Vive la chandeleur de février !

Ninette

Commentaires

Si vous voulez vous procurer de la fouace à Paris ,une adresse :"A la ville de Rodez " 22 rue Vieille du Temple 75004.

Écrit par : jean paul | 08.03.2018

Les commentaires sont fermés.