Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28.09.2016

Bons baisers des hautes collines de la Côte d'Azur

Profitant de notre séjour à Nice (quelques jours avant le terrible massacre…) début juillet, nous avons fait deux belles balades :

- la première à Saint Jeannet, pour rendre visite au vignoble des Hautes collines de la Côte d’Azur situé sous le Baou éponyme. (Le mot provençal baous francisé en baou signifie "rocher escarpé") et se rencontre fréquemment dans les Alpes-Maritimes.

Du haut de ses 802 m, ce magnifique rocher calcaire domine de plus de 300 m le village en contrebas et le vignoble local. Car il y a là une petite merveille que ce minuscule vignoble de 4 ha, symétrique du vignoble de Bellet situé au-dessus de Nice, de l’autre côté de la vallée du Var bien connu, des gastronomes de la Côte d’Azur, que j’ai connu il y a une quarantaine d’années alors qu’il était en pleine renaissance. Mais les prix ne sont pas les mêmes !

Par contre, j’ai découvert le vignoble de Saint Jeannet il y a quelques années seulement, alors qu’il aurait une origine millénaire puisque les fouilles ont montré que les Romains y cultivaient la vigne il y a 2000 ans !!!

Le mode de vinification est atypique : devant la cave, en plein air, les vins rouges et rosés de la vendange de l’année sont mis en gigantesques bombonnes de verre en plein air. Ils attendent patiemment le retour en cave. L’alternance de la fraîcheur des nuits et l’ensoleillement de la journée va donner au vin de Saint Jeannet un goût particulier très fruité. Au début du siècle dernier les anciens exposaient de la sorte leur vin déjà embouteillé sur les tuiles des toits : le vin était tuilé. Jacques Prévert venait en voisin de Vence pour en acheter car il en était friand.

Les cépages mis en œuvre sont une étonnante palette des cépages méditerranéens : Syrah, Merlot, Grenache, Mourvèdre, Muscat d’Alexandrie etc…

Nous sommes repartis bien entendu avec ce rosé tuilé et quelques bouteilles du vin rouge Longo Maï (longtemps encore en provençal) particulièrement capiteux.

Si vous êtes sur la Côte d’Azur n’hésitez pas à faire ce voyage œnologique initiatique !

- La seconde balade fut une merveille.... lire la suite ICI

Commentaires

Merci à vous 2 pour cette escapade régalante .
Pour moi qui n' ai pas quitté Paris, je Kiffe à fond !
Merci et merci beaucoup .

Écrit par : Marie | 30.09.2016

Écrire un commentaire