Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01.11.2009

Promenade à Passy

Rendez-Vous à Bir Hakeim. Pourquoi ce nom ? Quels souvenirs? Précisions données sous le soleil en attendant tous nos participants.

Parisien(nes) nous sommes, et pourtant nous avons fait des découvertes dans ce quartier de la capitale.

Tout d'abord l'emplacement du Vel d'Hiv remplacé par un bâtiment du Ministère de l'Intérieur. Tout près, sur le quai de Grenelle, la statue érigée en mémoire des victimes de la rafle en 1942, inaugurée par J. Chirac.

L'île aux cygnes se présente, nous l'avons empruntée avec plaisir sous les arbres aux tons chauds de l'automne, (cherchant les fameux cygnes, inexistants), pour aller saluer la statue de la Liberté et son histoire, tout en jetant un oeil d'envie sur les imposants bâteaux de croisières à quai, mais qui descendent la Seine jusqu'à la mer.

Parcourant le XVIe aux immeubles cossus, nous nous arrêtons devant la maison du Dr Blanche où est décédé Guy de Maupassant. Actuellement, Ambassade de Turquie : bel ensemble de bâtisses du XVIIIe siècle et jardin protègés par de grandes grilles.

Quel ne fut pas notre étonnement, plus loin, de devoir remonter une des plus étroites ruelles pavées de Paris  (un vrai coupe-gorge mais autrefois Passy était la campagne) pour rejoindre la Maison de Balzac.

À suivre

Ninette

Les commentaires sont fermés.