Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02.11.2013

La Château d'Asnières

Aviez-vous connaissance de ce château ?

Après enquête, apparemment peu de gens connaissent son existence. Cependant qui pourrait croire que cet édifice du XVIIIe siècle fut dépouillé, tellement il a belle allure, à première vue !

Mais revenons aux sources. Le Marquis Marie René de Voyer d'Argenson âgé de 28 ans, fils du ministre de la guerre de Louis XV, se destine à une carrière militaire : excellent cavalier, connaisseur en chevaux, lettré, amateur d'art, il introduit en France des races chevalines anglaises, et organise des haras.

En 1750 jouissant de la faveur du roi il est nommé gouverneur de Vincennes, directeur des haras royaux.

Pressé par la nécessité d'installer un "dépôt de chevaux" non loin de Versailles, il lui faut un vaste terrain, une belle demeure, des écuries...

De 1750 à 1752 il acquiert plusieurs propriétés dont "la seigneurie d'Asnières" et 23 autres ainsi de nombreux hectares sont regroupés. Il fait construire un bâtiment dans le style rocaille (mélange de fleurs, fruits, mythologie) par Jacques Hardouin Mansart de Sagonne (petit fils de Jules Hardouin Mansart).

paris,asnièresSur la belle façade refaite entièrement, on découvre à l'entrée 2 personnages : Apollon et Vénus, des mascarons au-dessus des fenêtres de forme arrondie pour celles du rez-de-chaussée et droite pour l'étage, une toiture en terrasse inhabituelle.

La porte était ouverte, nous entrons, lire la suite

(Plus de photos, cliquez sur l'image)

25.10.2013

Cimetière des chiens

C'est dans un joli square près du château où des bancs nous attendaient pour le pique-nique, que nous nous sommes installés, comme souvent persuadés "Qu'avec Arvem on a d'la veine"... Evidemment il n'a pas plu !

Un petit coin de nature appréciable par le charmant décor qui s'offrait à nous, composé d'un bassin alimenté par une cascade, où cygnes et canards dégustent une vie paisible.

Mais une autre visite était organisée, un peu plus loin "Le cimetière des chiens", 1er au monde, une curiosité datant de 1898.

- Émouvant ? Oui et non
- Surprenant ? Certes, c'est le reflet de beaucoup de tendresse vis à vis de ces êtres qui ont comblé leurs maîtres.
- Touchant ? Oui ! Devant les poèmes, épitaphes, photos, déposés sur beaucoup de tombes.
- Etonnant ? Surtout le fétichisme remarqué sur certains emplacements, par le dépôt de petits objets variés qui, à nos yeux, n'ont aucun rapport avec l'animal.
- Époustouflant ? Certainement, devant des monuments aussi importants que pour les humains, avec des sculptures, de belles stèles aux motifs gravés.

Un lieu de repos pour chiens, chats, oiseaux, chevaux et même lapins, singes, fennecs, hamsters, tortues, entre autres, le 1er Rintintin, Barry le st-Bernard qui aurait sauvé 40 vies, un chien errant venu mourir devant le cimetière, et d'une fondation une sépulture pour des dizaines de chats etc...

Quelques personnes sont là aussi pour fleurir et passer un long moment se souvenir de leur défunt compagnon.

Et puis, surprise ! Trois chats bien vivants qui se promènent dans leur villégiature et se laissent caresser. Pas si souvent pour eux le partage d'affection. Sont-ils les gardiens du site ? Grimpent-ils sur le superbe saule pleureur présent depuis le XVIII e siècle et qui veille sur le repos des "amis de l'homme" ?

En tous les cas les promoteurs qui enviaient les lieux n'ont plus droit à l'espoir. Là aussi, la ville a fait l'acquisition de ce territoire créé pour le respect de l'animal, sauver le côté artistique inscrit au Patrimoine.

C'est un petit Père Lachaise miniature, mais évidemment pas beaucoup d'histoires à raconter sur le déroulement des vies.

Il est vrai que ceux qui reposent ici n'ont également jamais eu la parole! C'est bien souvent ce qui leur a manqué! Pas vrai ?

Tous ceux qui ont ou qui ont eu des animaux, comprendront !

Ninette

20.10.2013

Château d'Asnières

Promenade du 28 & 29 septembre 2013

© by Jeanet

19.10.2013

Cimetière des animaux à Asnières

Promenade du 28 et 29 septembre

© by Jeanet

17.10.2013

Visite du cimetière des chiens d'Asnières

Anciennement ville aux ânes, autre époque reculée d'où le nom actuel.

Le philosophe Alain a écrit "plus je regarde les hommes plus j'aime mon chien". Comme il a raison ? perso c'est mon chat.

Donc lieu emprunt d'émotions véritables et d'amour vis à vis d'êtres "irremplaçables".

paris,asnièresNous les "hommes" avons notre tombe du soldat inconnu là, il y a la tombe d'un chien inconnu, venu mourir devant les hautes grilles dudit cimetière, étrange non ? Seul dans la vie ?

Nous avons remarqué un jeune couple venant se recueillir sur la tombe du toutou, certainement l'enfant de la maison, disparu en 2013. La jeune femme pleurait.

Ils y avaient aussi, une poule, un lapin, d'autres d'après mes souvenirs un cheval et des chats…

Vous souvenez de l'épisode O.A.S. qui fit des victimes innocentes ? Et en particulier celui-ci : Delphine Renard qui perdit la vue, étant petite, suite à un attentat résultant de la bêtise des hommes. Son compagnon guide y repose pour toujours, son nom n'y est pas mentionné, pour conserver l'intimité du secret ?

Je vous engage de vous y rendre.

Jean P.

04.10.2013

Asnières, le château

asnièresVisite du château d'Asnières effectuée dimanche 29 septembre.

Le château d'Asnières est une œuvre significative et typique du 18eme siècle édifiée de 1750 à 1752 à la demande du marquis De Voyer D'Argenson.

Le château est sans mobilier, très dépouillé, en complète restauration.

La compétence de notre conférencière a su nous faire revivre les époques successives. Parcours du rez-de-chaussée, la cave au sous-sol, puis le grand escalier doté d'une très belle rampe en ferronnerie d'époque qui est au centre du parcours, nous conduit à la chambre de la marquise.

CIMG1169b.jpgNotre visite se termine devant la magnifique façade du château où trône la médaille de Louis XV et la tête de Neptune, dans le jardin une superbe sculpture chevaline. Nous avons formulé le plaisir d'y revenir lorsque le mobilier sera restauré........

Merci à Arvem pour cette belle journée.

Ginette C