Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2) Discussion "Les femmes de la Révolution"

Suite de la 1ère partie " : Les femmes célèbres"

Olympe de Gouges

Fille adultérine disait-elle d'un marquis, son nom vient plus tard d'un boucher (Gouze, qu'elle a transformé ). Épouse un commerçant,  veuve à  20 ans, est  une femme libre, entourée de nombreux animaux, ne veut plus se marier.

Écrivaine, un roman, 12 pièces  de théâtre, critique politique, ses revendications ; droit au divorce par consentement mutuel, contre l'esclavage, égalité entre les noirs et les blancs, égalité homme femme, vote des femmes, secours des riches envers les pauvres, amour de la Nation, demande la création d'une maison pour abriter les pauvres gens.

paris Elle émet 1 lettre au peuple : projet d'une caisse patriotique pour participer contre le déficit ; elle offre le 1/4 de ses revenus, elle est contre les capitalistes qui refusent d'ouvrir leurs coffres, elle est pour la liberté de parole. Mirabeau dit "Elle a des fusées dans la tête". Le 13 septembre 1791 elle formule "la femme,  a le droit de monter à l'échafaud, elle doit également avoir celui de monter à la tribune".

Elle côtoie les Girondins, adversaire de la mort du Roi, souhaite le défendre, être son avocate non "pas du  Roi, mais de l'homme".

Le 20 juillet 1793 elle est arrêtée suite à la demande d'un référendum pour le peuple, à choisir entre un gouvernement républicain, ou fédéral, ou monarchique.

Le 3 novembre condamnée politique pour ses écrits elle est guillotinée, 3h de parcours où elle prononcera ses dernières paroles "Vous vengerez ma mort".

Anne Terwagne de Méricourt

parisLes 5 et 6 octobre elle est allée à Versailles (certains l'on dit, d'autres on dit non). On la voit à l'Assemblée surnommée "l'Amazone rouge"car elle porte ceinture, foulard et plumes rouges.

Elle fréquente les Girondins, Danton, Romme, Desmoulins, participe au club des Cordeliers, Elle se réfugie en Belgique prise par l'empereur d'Autriche maître dominant, enfermée dans un château, sera libérée avant le 10 août 1792 où elle participe à la prise des Tuileries, aurait tué des gens, avait des adversaires journalistes comme Suleau, qu'elle aurait fait tuer !

Malade de la syphilis sa tête n'ira pas très bien. Le 27 juin 1794  arrêtée comme Girondine déclarée folle sera placée à l'Hôtel Dieu, puis à la Salpêtrière, où l'on venait la voir par curiosité comme un animal.... Il paraît que nue dans sa chambre elle s'aspergeait d'eau comme pour se laver du sang de Suleau. Elle est morte en 1817.

Manon Roland

parisVraie parisienne vécu au 37 place Dauphine, intellectuelle, à 20 ans elle épouse Roland de la Platière qui a 20 ans de plus qu'elle.

Elle dirige un salon 4 fois par semaine. Considérée comme l'égérie des Girondins, adversaire politique, le 1er juin 1793 elle est arrêtée, enfermée à la Conciergerie où elle écrit ses mémoires. Le 8 novembre  elle est exécutée, on lui crie "À l'échafaud !" elle répond "J'y vais !". Une statue de la Liberté placée près de l'échafaud l'aurait fait dire "Liberté, que de crimes on commet en ton nom !". Son mari se suicidera quelques jours après sa mort.

parisLucile   Duplessis

Femme de Camille Desmoulins journaliste, elle écrit aussi dans un journal. En 1791 se marie, avec comme témoin Robespierre. ... Camille est arrêté le 31 mars 1794, guillotiné le 6 avril, puis Lucile guillotinée le 13 avril elle dira  : "Dans quelques heures je vais revoir Camille !"

                                                                                       --------------------------------

À la fin de de cette séance nous sommes restés quelques secondes figés, sans avoir perdu notre tête,  nous avons constaté qu'à l'époque il n'était pas bon  en France d'être simplement femme d'un adversaire politique, encore moins  d'exposer ses idées, comme  de nos jours  dans bien d'autres pays où les femmes se battent pour leurs droits à leurs risques et périls. Peut-on dire "Vive la révolte , Vive la Révolution ?"

Ninette

 

 

Commentaires

  • Olympe de Gouges était une femme d'Etat.

Écrire un commentaire

Optionnel