Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire ""L’inconnu de la poste" de Florence Aubenas

Je connaissais la journaliste grand reporter Florence Aubenas, me rappelais sa prise en otage en 2005 en Irak. Je méconnaissais l’écrivaine.
J’ai découvert avec bonheur ses talents d’écriture grâce à son dernier livre "L’inconnu de la Poste".
 
Elle y relate l’affaire Thomassin : en 2008 dans le village de Montréal-la-Cluse (Ain), Catherine Burgot est assassinée de 28 coups de couteau à "la poste de poupée" où elle travaillait, et 2 500 € sont dérobés. Un jeune marginal est suspecté et placé en garde à vue.
Ce jeune est Gérald Thomassin, acteur qui reçut en 1991 le César du meilleur espoir masculin pour son rôle dans "Le petit criminel" de Jacques Doillon. Très recherché par les scénaristes, il a joué dans une quinzaine de films.
Il est relâché, interpellé à nouveau en 2013, mis en examen et incarcéré 3 ans durant.
Bénéficiant d’un non-lieu, il est lavé de tout soupçon. En 2019, un ADN inconnu est retrouvé sur les lieux du crime. Alors que Gérald Thomassin allait être libéré, il disparaît en 2019, à la veille du procès d'assises.
 
Florence Aubenas s’est rendu dans le village, a rencontré les habitants, les suspects, les gendarmes, échangé avec tous sans parti pris et  bienveillance 6 années durant.
Je ne suis pas une adepte des faits divers, mais ce qu’elle nous raconte est à mon sens un roman de belle écriture tiré d’une histoire vraie.
 
Ce roman relate la France profonde, cassée, où chacun se connaît et travaille de près ou de loin dans l’industrie du plastique, qui périclite. La vie des villageois est plutôt calme jusqu’au jour du crime qui bouscule leur tranquillité.

Florence Aubenas y recueille nombre d’éléments, trace les caractères des personnages, du notable au marginal en passant par le cultivateur, le fonctionnaire, l’ouvrier, le gendarme, l’avocat, avec grande intelligence trouvant en chacun une face positive.
L’ambiance de cette France oubliée est très bien rendue, l’écriture objective.

De plus, elle relate avec adresse le fonctionnement de l'appareil judiciaire, ses qualités et ses défauts, les problèmes dans l’enquête qui n’a pas abouti. Le présumé-accusé, Gérald Thomassin, est resté 3 ans en prison, alors même qu’il n’y a pas eu procès !
 
Florence Aubenas nous livre sans pathos ni ethos une ambiance, une histoire, des histoires, fondées sur un crime crapuleux avec une grande humanité : travail extraordinaire d’équilibrisme.

MartineC 

Commentaires

  • Ce commentaire sur cet "inconnu de la poste" me donne envie de me plonger dans ce livre et sur ce fait divers dont je n'ai aucun souvenir...et sur l’écriture de Florence Aubenas...

  • Entièrement d'accord avec le commentaire élogieux de MartineC; J'ai dévoré le livre d'une seule traite (le fait divers m'était inconnu)

Écrire un commentaire

Optionnel