Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26.12.2017

Discussion "Jean de la Fontaine"

Est-ce un retour vers notre jeunesse scolaire qui nous a aparis,la fontainettirés nombreux pour retrouver ce génie de l’écriture ? Voire approfondir un peu le profil de ce personnage né en 1621 à Château-Thierry, marié à 26 ans avec une jeunette de 14 ans 1/2 (normal à l’époque) a failli entrer dans les ordres, mais finalement pas fait pour ce dévouement, car de tempérament libertin, poussé par son père suit des études de Droit.

À 31 ans il reçoit la charte "des maitres des eaux et forêts" C‘est l’année de la naissance d’un fils éduqué par son parrain.

D’esprit “cavaleur” il fréquente les cabarets à Paris, il dit ; “j’aime le jeu, l’amour, les livres et la musique”.

À 33 ans il publie sa première œuvre “l’Eunuque” une comédie en 5 actes, sans succès. Grâce à son oncle magistrat, il entre au service de Fouquet, pensionné (pension poétique) contre des écrits tous les trois mois.

Il assiste à la réception fastueuse de Vaux-le-Vicomte donnée pour Louis XIV où la troupe de Molière interprète pour la première fois “ Les Fâcheux” dont il se fait reporter. (Nous avons eu des lumières dans les yeux à la découverte de la distribution de diamants lors d’une loterie, et de l’ambigu, le buffet salé, sucré, servi dans la vaisselle en vermeil....). Mais tout cela mènera, on le sait, Fouquet en prison à Pignerol par ordre du Roi.

Du coup, Louis XIV n’aimera pas La Fontaine, et son oncle sera exilé à Limoges (d’où l’expression limogé) et pour s’éclipser La Fontaine fera la voyage Paris Limoges, un écrit en découlera.

paris,la fontainePlus tard de retour à Château-Thierry, il se fait pensionner par la duchesse de Bouillon Marie Anne Mancini nièce de Mazarin, elle-même soupçonnée dans l’affaire des poisons, sera exilée. Par le fait La Fontaine rentre au service de la 2eme femme de Gaston d’Orléans, Marguerite de Lorraine, au palais du Luxembourg. Il doit présenter les plats, faire les commissions, porter les messages, promener les chiens... C’est l’époque où il écrit les contes coquins. Lire la suite ICI

1695 Il meurt à l’hôtel d’Hervart à Paris, retrouvé avec un cilice sur le corps. (Il voulait sans doute être en paix auprès de ces animaux si taquinés.... mais innocents qui l’attendaient, forcément au ciel !...)

⇒ Pour ne pas rester sur cette image triste et pour jouer avec votre mémoire, un petit quiz sur les fables vous a été proposé. Comme vous aviez été à bonne école, sans la torture de passer au tableau, en écoliers(es) appliqués(es) vous avez répondu spontanément avec brio ! Bravo !

Ninette

Commentaires

Profitons de la présence d'illustrations de Benjamin Rabier pour saluer le créateur de "La vache qui rit".

Écrit par : jean paul | 26.12.2017

Les commentaires sont fermés.