Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25.10.2017

1 - Atelier écriture "Brodez un texte à partir de : J'aime la pluie"

S'il faut absolument que l'on aime la pluie… allons-y !

La pluie tiède de l'été qui me rafraîchit et dégouline sous mon tee-shirt, j'aime. Cette même pluie qui imprègne les prés, le creux des chemins de terre, j'aime. Et l'odeur sauvage qui se dégage après l'ondée et transforme l'air en un festival de parfums plus ou moins grisants, j'adore. J'y retrouve l'odeur âcre de la camomille sauvage, mais aussi les effluves de l'anis, du fenouil, du thym et des tilleuls. Je ferme les yeux et c'est le bonheur.

Cette pluie, je l'aime, à condition qu'elle ne s'éternise pas plusieurs jours.

Que dire de la pluie qui vous accompagne pendant une partie des vacances ? Le campeur ne l'aime pas. Quand je campe, moi non plus.

Planquée dans la tente, je ne sais même plus comment m'habiller. Rien ne sèche… tout sent le chien mouillé. Vive les laveries automatiques mais en vacances nous aimerions fréquenter d'autres lieux.

Qui dit camping pluvieux dit visites de musées et orgies de crêpes. Ah, oui ! Quand il pleut en Bretagne il nous reste le joker "crêperies".

Mais que font les vacanciers en Auvergne quand la pluie redouble ? Est-ce qu'ils se bâfrent avec de l'aligot à cinq heures de l'après-midi ?

La pluie c'est pour les intellos bien au chaud devant un feu de cheminée accompagnés d'un bouquin et d'un chat qui n'en peut plus de ronronner. Lui, le matou un peu dodu, c'est sûr, il a horreur de la pluie…. les souris sont tranquilles. La pluie c'est aussi pour les rêveurs.

Je ne suis pas sûre que le S.D.F. qui déambule dans mon quartier trouve un quelconque attrait à la pluie. Il paraît que c'est bon pour le teint, mais le S.D.F. il s'en fiche de son teint. Il préfère le soleil et la brise légère. Et un grand parapluie serait son paradis.

Le jardinier est plus philosophe. Mon voisin qui bichonne son petit lopin de terre avec amour aime la pluie … mais juste ce qu'il faut.

Comme le disait l'écrivain Pierre Daninos qui ne manquait pas d'humour :

"Il y a trois temps qui déplaisent souverainement aux jardiniers : le temps sec, le temps pluvieux et le temps en général."

Il rejoint mon voisin : un coup la pluie, un coup le soleil.

Et moi, dans tout ça. Je ne sais pas si j'aime la pluie.

C'est un peu comme l'huile de foie de morue que l'on essayait de me faire avaler quand j'étais gamine. Cela faisait du bien … il paraît !

Idem avec la pluie : il faut être préparé pour la recevoir la pluie tout comme la monstrueuse cuillerée de ce breuvage infâme…. qui est si bon pour ce que j'ai ou ce que je n'ai pas !

Sous un grand parapluie, la pluie se domestique.

Et avec mon amoureux, sous ce même parapluie, sous l'averse, tout est prétexte à ne pas être sérieux. Mais qu'est ce que nous sommes heureux !

Marie DP

Commentaires

Dès les premières lignes du texte, j'ai reconnu la patte de Marie... Je l'ai presque lu en entendant ta voie :-).

Écrit par : LaurenceD | 05.11.2017

Écrire un commentaire