Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16.08.2017

3 - Le bistrot de Marius !!! Jeux de cartes

paris,cartes,œnographiliste

  Suite du "Bistrot de Marius" (*)

Les cartes chinoises correspondent à trois types de jeux : les cartes domino, les cartes monétaires, et les cartes d'échecs, qui reproduisent les pièces du xiangqi (échecs chinois). Les cartes monétaires comprenaient un nombre variable de séries numériques, et étaient utilisés pour différents jeux chinois : ya-pai (32 cartes), pendant la dynastie Song et le ma-diao (40 cartes), pendant la dynastie Ming.

Il est possible que les cartes aient atteint l’Europe venant du Moyen Orient, par l’intermédiaire des Mamelouks, d’Égypte à la fin du XIVe siècle, sous une forme très proche de celle connue aujourd'hui.

Ces jeux contenaient 52 cartes divisées en quatre séries : les bâtons de polo, les pièces, les épées et les coupes ; chaque série contenait dix cartes de points et trois honneurs qui portaient les noms de malik (Roi), nā'ib malik (Vice-Roi), et thānī nā'ib (Second). Un jeu complet de cartes Mamelouk a été découvert par Leo Mayer au palais du Topkapi à Istanbul en 1938. Ce jeu, pas plus ancien que 1400, a toutefois, permis d'identifier des fragments de jeux datés du XIIe ou du XIIIe siècle.

En Europe, les cartes à jouer sont apparues au XIVe siècle leur présence est attestée en Catalogne en 1371, en Allemagne et à Florence dès 1377, en Espagne entre 1377 et 1381 et en France en 1381 ; elles y sont peut-être arrivées par l'intermédiaire des Arabes ou par les échanges marchands avec les Mongols le long de la Route de la soie.

Suite mercredi prochain

(*) 2 - Le bistrot de Marius !!!

Écrire un commentaire