Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10.05.2016

Atelier d'écriture "À partir d'une carte postale"

Nous avons chacun reçu une carte postale dans notre boîte aux lettres. Seulement, cette dernière ne contient ni message, ni signature. Impossible de savoir qui en est l’expéditeur. Pour ma part, j’ai reçu l’image d’une cigale. A moi de m’interroger sur qui a pu me l’envoyer, pourquoi ? À quoi est-ce que cela me fait penser ?

paris,écriture"Parmi les factures et les prospectus, en ouvrant ma boîte aux lettres ce matin, il y avait cette cigale (en carte postale) vierge – la carte ! Parce que la cigale, je n’en sais rien -. Oui, une carte déposée dans ma boite aux lettres par un inconnu, sans message.

Que dois-je comprendre ?

- Ai-je chanté trop fort sous ma douche ce matin ?
- Est-ce le fait que l’on me voit souvent bouquiner ou siroter sur mon transat en terrasse ?
- Aurais-je importuné une fourmi (métro-boulot-dodo) ?
- Ai-je emprunté quelque chose à quelqu’un sans le lui avoir rendu ?
- Serait-ce mon accent provençal ?
- Y aurait-il des jaloux de mon oisiveté ?

Quelle oisiveté ?!

Moi aussi, je travaille ! Certes, pas aux mêmes horaires que tout le monde. Alors forcément, le gens me voyant ne rien faire le jour, ne comprennent pas qu’en fait je me repose. Et pour tout dire, je ne fais pas RIEN - la nuit en tous les cas-.

Par contre, l’expéditeur de cette carte doit bien s’ennuyer pour perdre du temps à me fausse-poster une fausse lettre - même pas une lettre d’amour en plus ! Pff !!!-.

Qui cela peut-il être ?
- Le nain d’à-côté ? Je ne pense pas. Il est petit, mais ne semble pas frustré à ce point.
- Le bellâtre du rez-de-chaussée à qui j’ai refusé ses avances ? Non… À mon avis, il ne doit pas souffrir de refus. Pour lui, une de perdue, dix de retrouvées.
- La mamie d’en-haut ? Celle qui a un balcon trop petit pour poser ses fesses, alors que moi, j’ai une belle et grande terrasse au soleil !

Peu importe, je n’ai rien à me reprocher. Je suis à la fois cigale et fourmi.

Et puis, la cigale, c’est le bonheur, c’est le chant de l’été provençal. Ça sent la lavande et me donne soudain envie de réserver un prochain TGV, direction Méditerranée.

Je ne sais pas qui m’a posée cette carte, mais c’est un joli cadeau : une invitation à encore plus de farniente !"

Laurence

Commentaires

J'aime bien ton histoire, elle est sympathique. Astrid

Écrit par : d'Argentré | 11.05.2016

Les commentaires sont fermés.