Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16.08.2014

Les Marguettes en ce 1er mai

Le printemps est revenu et nos oiseaux, dans le parc de la résidence, continuent à nous émerveiller.

Le solitaire et magnifique pic vert dans sa livrée rouge et verte vient faire régulièrement sa cure de fourmis. Les éternels pigeons sont en embuscade en permanence. Les moineaux sont revenus picorer des pucerons dans les rosiers.

Curieusement,, nous n’avons pas vu les mésanges depuis plusieurs semaines…

Les geais, rois de ce milieu, ont toujours été là hiver comme été

Nous sommes à la mi-mai : que se passe-t-il ? Nous n’avons plus aperçu de geais et de mésanges depuis quelque temps. Cela devient inquiétant… Ou bien est-ce tout simplement le moment de l’éclosion pour les nouveaux petits oiseaux qui demandent une attention permanente de leurs parents ?

Le bonheur : ce matin Nicole ouvre la fenêtre pour saluer le retour du gros geai (presque un canard !) qui est en sentinelle depuis un bon moment.

Dialogue :
- Tu as faim ? Réponse : poout ! Elle lui lance une cacahouète sur le gazon qu’il s’empresse d’avaler avant de remonter sur la première branche du sapin.
- Tu as encore faim ? Réponse : poout ! Nouvelle cacahouète aussitôt engloutie.
- Tu as toujours fait ? Réponse : poout ! Mais cette fois au lieu de l’engloutir, il l’enfouit dans les rosiers et remonte dans l’arbre.

Alors Nicole lui dit : Maintenant, c’est fini !

Deux jours après, c’est le retour d’une petite mésange bleue, laquelle, à son tour se charge de demies cacahouètes.

Les choses ont l’air de rentrer dans l’ordre.
Fin mai : un petit merle nommé Piou-Piou est devenu la vedette locale. À suivre.

Jacques et Nicole

* Petite chronique ornithologique 2013

Commentaires

Bonjour Jacques et Nicole,
J'ai relu toutes vos chroniques ornithologiques depuis 2011 et je me suis bien régalée. Merci.
De mon côté, dès que j'ouvre la fenêtre, une volée de moineaux arrivent dare-dare pour que je les nourrisse et si je tarde, il gazouille pour me rappeler à l'ordre. Or, je leur donne de la mie de pain et plusieurs personnes m'ont dit que cela les faisait mourir. Est-ce vrai ? Si oui, que dois-je leur donner ?
D'avance, merci de votre réponse.
Annie T.

Écrit par : Annie T. | 21.08.2014

Pour répondre aux inquiétudes d'Annie, il existe "des graines pour les oiseaux du ciel"....je sais que l'on en trouve à Monoprix....

Écrit par : Annie D | 22.08.2014

Désolée Annie D. mais à mon Monoprix, il n'y a que des graines pour les canaris et autres perroquets mais pas pour les oiseaux du ciel.
Où est votre Monoprix que j'y aille.
Merci.
Annie T.

Écrit par : Annie T. | 22.08.2014

Emportée dans ce souffle de fraîcheur et de paix, je me suis envolée vers les feuilles précédentes de Jacques et Nicole. Observation, patience, silence, amour de la nature m'ont appelée à des besoins essentiels pour tout ce qui nous entoure .
En dehors du pigeon ou du merle, nous serions peut-être nombreux à ne pas savoir reconnaître un geai , un pic-vert, une mésange, ou même un rouge-queue. Quant à leurs chants , nos oreilles sont à éduquer, pour s'arrêter plus longuement sur des sons agréables.
Prendre le temps de regarder et d'écouter est gratuit et moins fatigant que tous les blablas.

Écrit par : Annick.D | 07.09.2014

Les commentaires sont fermés.