Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15.02.2012

Lire "Les secrets de Paris" Clémentine Portier-Kaltenbach

paris,livreAprès "Les Grands Zhéros de l'Histoire de France" que j'avais particulièrement apprécié (voir ici) Clémentine (soyons familiers) s'attaque à Paris dans "Les secrets de Paris".

Tous les amoureux de la capitale le liront avec plaisir et intérêt. Je les vois même, ce livre sous le bras, aller découvrir quelques trésors cachés dont ils n'ont pas encore découvert le secret.

Un livre à lire toute affaire cessante.

Jean-Paul

Commentaires

Ce sont les Marseillais, montés à Paris en 1790 pour la fête de la Fédération, qui apportèrent les premières tomates dans la Capitale. Dans le Nord de la France on tenait la tomate pour un poison.

Écrit par : jean paul | 16.02.2012

Le 13 octobre 1131 , c'est un vulgaire cochon qui eut la responsabilité directe dans le déclenchement de la guerre de Cent Ans.

Écrit par : jean paul | 22.02.2012

Histoire des bénitiers parisiens : le plus vieux bénitier de Paris se trouve dans l'église St-Merri. Il est gravé aux armes de France et de Bretagne datant de Louis XII, époux de la duchesse Anne de Bretagne.

Écrit par : jean-paul | 13.05.2012

Les bénitiers de l'église St Paul, dans le Marais, ont été offerts par Victor Hugo (qui habitait alors place des Vosges) à l'occasion du mariage de sa fille Léopoldine avec Charles Vaquerie. C'est d'ailleurs dans cette même église que Cosette épouse Marius dans "Les Misérables".

Écrit par : jean-paul | 15.05.2012

Les bénitiers parisiens les plus spectaculaires sont indéniablement ceux de Saint Sulpice ; réalisés dans des coquillages géants, des tridacnes, ils furent offerts à François Ier par la république de Venise.

Écrit par : jean-paul | 19.05.2012

Selon André Castelot (NapoléonIII) le calcul de l'Empereur déchu
se trouve en 2 morceaux dans une vitrine du musée du second
Empire à Compiègne. Selon Clémentine Portier-Kaltenbach au
musée Napoléon de Monaco (Les secrets de Paris). Qui dit vrai?
Recherches à effectuer!


.

Écrit par : jean-paul | 21.05.2012

Delacroix s'est inspiré des socles des bénitiers de St Sulpice pour dessiner la base d'un arbre que l'on aperçoit au premier plan de "La lutte de Jacob avec l'Ange".

Écrit par : jean-paul | 25.05.2012

Intéressante l'histoire de l'opération de la fistule anale de Louis XIV (18 nov 1686) d'où proviendrait le "God save the King"(ou the Queen) des Anglais.

Écrit par : jean-paul | 29.05.2012

Au 30 rue Mazarine logeait en 1712, (avec ses 32 enfants) Dumouriez du Périer "inventeur" du corps des pompiers de Paris.

C'est le grand-père du général Dumouriez , le vainqueur de Valmy en 1792.

Écrit par : jean-paul | 06.06.2012

Clémentine signale que Lénine, en exil à Paris au début du XXème siècle, aimait se promener dans le parc Montsouris. Elle ne signale pas qu'il affectionnait également le jardin du Luxembourg. Nous en parlerons lors de notre visite du samedi 30 juin, après-midi.

Écrit par : jean-paul | 18.06.2012

Les commentaires sont fermés.