Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12.11.2011

Visite de l'atelier du gemmail

Suite note du 11 novembre

Connaît-on le principe du gemmail ? Concurrent du vitrail ? Pas vraiment, même s'il s'agit du travail du verre.

Sa technique particulière donne un résultat qui rappelle celui de la peinture, mais consiste en la superposition de morceaux de verre teinté afin d'obtenir des effets de dégradés et d'intensité des couleurs, généralement très vives, tout en composant des formes concrètes : visages, fleurs, paysages etc..

Contrairement au vitrail, ici pas d'emploi de plomb qui coupe le motif.

Vu de loin, le gemmail présente tout à fait l'aspect de la peinture, mais, translucide, de près on découvre une multitude de petits morceaux qui les uns sur les autres donnent un relief plus ou moins prononcé, jusqu'à 5 cm d'épaisseur. Le tout est éclairé par l'arrière, à plusieurs endroits ; lumière et transparence feront l'effet désiré.

Ces véritables tableaux lumineux "les Gemmaux", sont évidemment très lourds. Ils peuvent être fixés au mur, ou simplement posés sur un meuble, puisque extrêmement décoratifs.

Après avoir reçu l'historique de cet art et son évolution par l'artiste lui-même, nous avons pu apprécier le travail par une démonstration.

Au départ un modèle est proposé, après l'avoir suivi pour l'emplacement des coloris, l'artiste "le gemmiste" place le fond et applique tous les morceaux de verre, coupés à main nue et à l'oeil, afin de juxtaposer puis superposer les différents tons pour en donner plus ou moins de luminosité ou de profondeur tout en respectant les figures souhaitées.

Beaucoup de talent, de goût, de patience pour ces réalisations, pour ce travail ? Non, pour une véritable passion, celle de toute une vie !

Si cet art remonte aux années 30, il a été florissant dans les années 50, mondialement exporté. Ces dernières années peu de publicité n'a été faite pour le promouvoir, même si la station de métro Franklin Roosevelt a été décorée de quelques panneaux. Il serait désolant que toutes ces oeuvres magnifiques restent dans l'ombre, voire tomber dans l'oubli.

Visite découverte fort intéressante, un régal pour les yeux.

Ninette

Photos © Marie-Andrée © Jeanet

Commentaires

Je n'ai pas eu la chance de pouvoir visiter l'atelier.
Combien une oeuvre coûte-t-elle ? et est-il possible d'avoir les coordonnées de l'atelier pour que je puisse y retourner en constituant un autre groupe ou toute seule en couple ?

Écrit par : VARTAN | 17.11.2011

Je regrette de ne pas avoir pu y aller avec vous car j'étais en province à ce moment là, je fais donc la même demande que "VARTAN" pour connaître l'adresse de cet atelier et la possibilité de le visiter. J'aimerais aussi savoir si on peut acheter une œuvre et si oui combien cela coûte-t-il ?
Merci à Jeannette pour ces superbes photos.
Annie T.

Écrit par : Annie T. | 17.11.2011

Cet atelier se visite uniquement en groupe (15 personnes minimum) et sur rendez-vous.

Pour tout savoir, nous vous communiquons leurs coordonnées en message privé.

Écrit par : Jeanet | 18.11.2011

Le bulletin d'adhésion ?

Écrit par : Christiane Petibon | 05.10.2012

Les commentaires sont fermés.