Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27.02.2009

La Régence et la chandeleur

Régence-chandeleur.jpgNous avons presque manqué de sièges en cet après midi, où l'époque de la Régence nous a été racontée, avec ses personnages si variés, entre ceux de la Cour, Régent, Princesses, les officiels favoris et favorites, ministres, brigands etc...

Les personnalités dévoilées avec des tempéraments et caractères souvent curieux pour des gens de la haute société, à l'éducation plutôt distinguée, croit-on.... Nous avons été surpris, par toujours des anecdotes vivantes ; nous en avons entendues de belles ! N'est-ce pas ? Entre autres, la Princesse Palatine, dure vis à vis de Madame de Maintenon ! Elle nous a même fait sursauter par ces écrits caricaturaux.

Le Régent était un homme sérieux, très travailleur dans la journée, s'il aimait les soirées fêtardes (ce dont on se souvient le plus). Ses invités étant des comédiennes, des nobles, ses maîtresses, des amis d'extraction diverse. Rappelez-vous le film "Que la fête commence"...

Nous avons entendu les noms alléchants des mets servis aux menus de ces soirées... et l'eau à la bouche nous est venue, sachant que notre buffet était dressé et que nous étions là aussi pour lui faire honneur en toute bienséance !

Si les belles du Régent sautaient en l'air, en ce qui nous concerne, nous ne les avons pas fait sauter ! (les crêpes...évidemment !) mais nous les avons fortement appréciées. (D'ailleurs avons nous encore l'âge de sauter ?)

Tour à tour on entendait par ci par là . " Qui veut un verre ? Qui veut du cidre brut ? Du doux ? Où est le nutella ? Oh ! de la confiture de fraises? Qui passe le jus de fruits ? Oh ! ce qu'elles sont bonnes" ! etc....et les cuillers tartinaient et les bras s'actionnaient, les confitures circulaient, les tas de galettes diminuaient à vue d’œil ? Bref une véritable ruche au travail !

Ultime récompense en cette fin d'après midi, pour des auditeurs révélés bien sages à la recherche du temps passé. Apparemment vous avez aimé, alors promis, nous en ferons d'autres. Reste à dire à l'orateur, au troubadour, à l'organisatrice et surtout à la crêpière, un grand merci !

Ninette

Les commentaires sont fermés.