Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20.05.2016

Direction Beauvais

Le samedi 16 avril, le car était plein, direction Beauvais.

Premier arrêt, l’usine de la nacre à Méru. Surprenant d’apprendre que la nacre est issue de coquillages et que nos vieux boutons de culotte en faisaient partie.

Impressionnant de constater que cette usine continuait la fabrication avec le même matériel mécanique malgré la robotisation et l’informatique.

Toutes les machines "électriques" demeurent sur le principe des boîtes de vitesse (roues menantes, roues menées), une poulie dont le diamètre fait varier la vitesse de rotation (engrenage dans une boîte de vitesse), et des courroies servant de transmission aux différents outils de rotation (perceuses ou polisseuses) avec une précision certaine pour la fabrication en nombre. Sont exposés de multiples accessoires de mode, des éventails, vaporisateurs, bagues, colliers, dominos...

Après le déjeuner dans un restaurant réservé pour nous, on a visité la Cathédrale de BEAUVAIS. Un magnifique bâtiment avec une architecture impressionnante par sa hauteur, et surtout une somptueuse horloge astronomique et entre autre, la statue de Jeanne d’ Arc.

Merci à Arvem de nous avoir fait découvrir ce patrimoine.

Yvesck

Balade dans l'Oise

Promenade du 16 avril

© 2016 by Yvesck & Jeanet

Voir note de :
- Ninette
- Jean- Paul
- Jacques & Nicole
- Yvesck

04.05.2016

Journée dans l'Oise "La cathédrale de Beauvais"

Après la nourriture du corps il ne nous restait plus qu'à nous diriger vers Beauvais qui quoique ravagée par les bombardements de juin 1940, réussit à préserver sa cathédrale Saint Pierre chef d'œuvre d'architecture défiant les lois de la pesanteur et de l'équilibre.

De ces défis il nous reste un chœur admirable de 48 m, sous la clé de voûte, et le souvenir d'une tour s'élevant à la croisée du transept de 153m (elle s'effondra, sans faire de victimes, le jour de l'Ascension 1573).

paris,beauvaisUne animation particulièrement soignée nous permit d'admirer tout à loisir, l'Horloge astronomique créée au XIXème siècle sur le modèle de l'horloge de Strasbourg.

La petite cathédrale romane de l'époque carolingienne dite la Basse-Œuvre, permet de mieux admirer encore le Nouvel Œuvre qui achevé devait se révéler être la plus vaste église gothique de l'époque.

Parmi les salamandres de François 1er qui parsèment le parcours et les évocations de Pierre Cauchon qui fut évêque de Beauvais et de Jeanne Lainé dite Jeanne Hachette, il ne restait plus qu'à nous apitoyer sur le sort de Sainte Angadresme patronne de Beauvais qui vit son visage se couvrir de pustules, évitant ainsi le mariage non voulu, comme Sainte Wilgeforte qui elle se vit pousser une longue barbe.

Le car nous attendait prêt à nous conduire vers notre demeure afin de nous permettre de mieux méditer sur ces édifiantes histoires et de nous remémorer cette promenade si riche et variée.

Jean-Paul