Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Discussion "La commune"

Révisons quelques étapes d'un évènement, produit du peuple en révolte, mais il a fallu de graves raisons pour qu'il veuille tenter de prendre le pouvoir.

Nous avons remonté le temps pour connaitre les causes du mouvement populaire sous l'Empire de Louis Napoléon (N III) par des faits collectifs ou individuels tel, un duel entre le cousin de l'empereur Pierre Bonaparte et Victor Noir journaliste de 22 ans qui y perdit la vie, ce qui entraina la présence de 200 000 personnes à ses obsèques...

Puis éclate un conflit entre la Prusse et la France, bizarrement dû à l'expulsion de la reine d'Espagne de son trône. Il fallait la remplacer, c'est Léopold Hohenzollern prince allemand qui est proposé.

La France n'accepte pas cette solution (souvenir de Charles Quint) trop furieuse prend contact avec la Prusse afin que le roi décide que jamais un prince prussien ne soit roi d'Espagne. Mais....

Bismarck adresse à la France un télégramme "la dépêche d'Ems" (considérée comme injurieuse) disant que l'ambassadeur a été simplement renvoyé par l'aide de camp.

1870

Juillet : Déclaration de guerre

Courroucée la France décide de faire la guerre à la Prusse, mais seule sans alliés, connaitra la défaite et l'expression révolutionnaire "la patrie est en danger" résonne à nouveau.

4 septembre : fin de l'Empire

Napoléon III est fait prisonnier à Sedan. Dans Paris beaucoup de manifestations, le gouvernement se réfugie à Versailles.

1871

28  janvier : Capitulation de la France

Un armistice est signé, de nombreuses manifestations ont lieu à l'Hôtel de Ville à Paris, la province est pour la paix et contre Paris.

18 mars : Début de la révolte

De grand matin les soldats Versaillais, par sécurité, doivent prendre les canons de Montmartre, canons payés par les Parisiens, mais la tâche est impossible face à la foule de montmartrois qui s'y opposent.

L'ordre de tirer même sur les femmes et enfants est donné, mais les soldats refusent, font "crosses en l'air". Le général Lecomte chef des troupes sera fusillé sur place.

28 mars : Proclamation de la Commune de Paris

Quelques noms: Charles Delescluze, Pascal Grousset, Jules Vallès, Louise Michel.....La Commune n'a ,pas vraiment de chef, c'est le grand flou. Malgré tout quelques réformes sociales sont apportées, comme l'abolition de la conscription à l'armée, la séparation de l’Église et de l’État, enseignement laïque, fin du travail de nuit des boulangers ....

16 mai : un symbole "Démolition de la colonne Vendôme"

21 mai : reconquête des Versaillais

Des milliers de Versaillais rentrent dans Paris par l'ouest, très facilement, personne pour les empêcher car les Communards assistent à un concert dans le parc des Tuileries mais....

21 au 28 mai : La semaine sanglante

Pour reconquérir Paris il faut anéantir les Communards dans tous les quartiers, affronter les barricades dont la dernière se trouve dans le XXe à, l'angle de la rue de Tourtille et Ramponneau, la semaine se termine au Père Lachaise. On déplore 30 000 morts durant cette période.

On peut dire que c'est la fin de la Commune qui n'aura vécu que 72 jours, mais c'est le début de la 3è République avec des difficultés.

 

O/O/O/O/O/O/O/O/O/O

 

Au cours de cette conférence  sérieuse, l'atmosphère a été allégée par quelques chansons, peut-être en répétition, en vue de la prochaine promenade au Père Lachaise où nos irons retrouver les traces de balles sur un mur reconstruit, rechercher ceux qui ont été évoqués comme Victor Noir, les généraux Lecomte et Thomas, les politiques Thiers et Blanqui, les  auteurs J.Baptiste Clément, Pottier et nous recueillir au mur des Fédérés...

Alors, avec la fleur au fusil , à bientôt pour le souvenir !

Ninette

 

Commentaires

  • Merci Ninette, pour cette chronologie. Malgré mes notes, je m'étais complètement perdue, pour remettre cela au claire. Merci à notre chanteur, cela fait fais du bien, de mettre en musique, des événements dramatiques de notre Histoire, sans oublier Jean Paul qui sait si bien réveiller mon intérêt, par sa manière de "conter" le passé.

  • Précision sur le "duel" Pierre Bonaparte - Victor Noir.
    Ce fut une discussion qui a mal tourné en préparation d'un possible duel

  • Merci pour la balade au Père Lachaise
    Comme je n'ai pas assisté à la conférence j'ai plaisir à découvrir ce résumé qui dit tout.

Écrire un commentaire

Optionnel